Publié le 12 octobre 2012

FINANCE DURABLE

Iso 26 000: « La certification n'est pas réaliste»

Didier Gauthier, président de la commission Responsabilité Sociétale de l'Afnor, et directeur Environnement, Hygiène et Sécurité de Saint-Gobain.

138150_GF.jpg

Pourquoi les industriels ont-ils refusé de faire de l'ISO 26 000 une norme certifiable ?

Didier Gauthier. La RSE est un domaine en défrichage, c'est un champ que les industriels découvrent encore. La certification n'est donc pas réaliste, surtout quand il s'agit de créer une norme applicable dans toutes les organisations et partout dans le monde. Si globalement les entreprises françaises n'ont pas à rougir en matière de RSE, ce n'est pas le cas de toutes les organisations mondiales. La 26 000 les incitera à progresser à leur propre rythme. Les enjeux sont les mêmes pour tous - limiter les émissions de gaz de effets de serre, lutter contre le travail des enfants, etc - , ce qui change, c'est la vitesse de mise en œuvre.

Comment contrôler l'engagement des entreprises ?

Leur crédibilité dépendra de la façon dont elles mettront en œuvre le dialogue avec les parties prenantes. Les systèmes de traçabilité, les repères, référentiels qu'elles élaboreront seront autant d'arguments pour convaincre les parties prenantes de participer à la réflexion et de s'approprier les objectifs de l'entreprise. Ce sont finalement l'écoute et le discours des parties prenantes qui témoigneront de la qualité des engagements. Les entreprises devront prouver leur capacité à se projeter au-delà de leurs murs, « à faire, et faire savoir ». Ces démarches seront d'ailleurs davantage des éléments de profit que de coût, même si la question d'un éventuel payback reste ouverte.

La norme sera révisée dans trois ans. Qu'attendez-vous de cette future révision ?

Il reste du travail à faire sur la question de la gouvernance. L'enjeu de la traçabilité est aujourd'hui plutôt bien compris et intégré, mais la crédibilité de la gouvernance reste encore un sujet complexe et difficile à appréhender. Ce volet sera donc rediscuté dans trois ans, à la lueur de ce qui aura été mis en œuvre d'ici là.

Article initialement paru dans Repères RSE n°92 (janvier 2011)

Propos recueillis par Anne Farthoutat
© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles


Découvrez l'Essentiel de la Finance Durable


FINANCE DURABLE

Finance durable

La finance durable est un pan de la finance qui s’attache à prendre en compte des critères ESG, c’est-à-dire liés à l’environnement, au social et à la gouvernance. La finance durable regroupe l’ISR (investissement socialement responsable), la finance solidaire, la finance verte et plus généralement de l’investissement responsable.

Assemblee nationale Wikipedia

La réforme des retraites omet la finance durable pour assurer les réserves

La réforme des retraites, qui débute son parcours à l’Assemblée nationale lundi 17 février, prévoit de réunir les réserves des caisses de retraite en un seul fonds universel. Elle ne décrit toutefois pas comment ces réserves seront investies pour assurer la pérennité du régime de retraite. Les fonds...

Edouard Philippe CESE reformes retraites CESE

Le climat, grand oublié du financement des retraites

Le grand absent des débats de la réforme des retraites français est le changement climatique et l’impact des disruptions majeures, environnementales et sociales qui lui sont associées. Le projet de loi a été qualifié de "lacunaire" par le Conseil d’Etat sur son volet de financement. Il est vrai que...

Acted Iraq

Acted lève quatre millions d’euros auprès d'investisseurs privés, un montant inédit pour une ONG

La deuxième ONG française de solidarité internationale, Acted, vient de lever quatre millions d’euros auprès d’investisseurs privés via des titres associatifs, un produit financier spécifique. Objectif : augmenter le budget disponible pour démultiplier son impact sur le terrain. Une opération...

écolabel européen pogonici

Indicateur Novethic : l’offre de fonds durables explose et la demande des épargnants suit

Les Français placent de plus en plus leur épargne dans des produits durables. Selon la nouvelle édition de l’indicateur Novethic, les encours des fonds durables ouverts aux particuliers ont été multipliés par deux en 2019 pour atteindre près de 280 milliards d’euros. Ils plébiscitent notamment les...