Publié le 20 août 2019

FINANCE DURABLE

[Investir près de chez vous] Le crowdfunding rend accessible l’investissement direct dans les énergies renouvelables

Le financement des énergies renouvelables passe de plus en plus par le crowdfunding. Un moyen pour les épargnants de voir, concrètement, à quoi sert leur épargne et de financer en direct l’économie verte. Cette semaine, Novethic fait le tour des solutions qui permettent d’épargner de manière verte et durable.

Panneaux solaires Pixabay
Les sites de crowdfunding permettent de financer des infrastructures d'énergies renouvelables près de chez soi.
@Pixabay

C’est de la finance concrète ! Fermes éoliennes, couverture des toits du centre commercial voisin par des panneaux photovoltaïques... Les projets de financement proposés sur les plates-formes de crowdfunding font écho au quotidien des épargnants. En général situés près de chez soi, avec des bénéfices pour la communauté sont facilement visibles, ils attirent de plus en plus d’internautes.

C’est précisément le postulat de départ du crowdfunding (financement participatif, en français). Né juste après la crise financière de 2008, il visait à contourner le monde complexe de la finance, pour apporter un visage plus humain aux projets. Le principe est simple : le site de crowdfunding propose des projets à financer en les décrivant en détail, les internautes décident d’un montant à investir pour une certaine durée, et l’affaire est conclue.

Le crowdfunding en don, en prêt ou en capital-investissement, permet de savoir exactement à quoi sert son épargne et les projets liés aux énergies renouvelables commencent à se développer sur ces plates-formes. Selon Finance Participative France (FPF), l’association des acteurs du crowdfunding, les secteurs de l’environnement et les énergies renouvelables représentaient 8 % de la collecte en 2018.

Des sites spécialisés

Des plates-formes se sont d’ailleurs fait une spécialité du financement de la transition énergétique. Lumo propose ainsi aux particuliers d’investir dans des infrastructures d’énergies renouvelables, en donnant à chaque fois la localisation des installations. Le site revendique le financement d’une quarantaine de parcs solaires, champs éoliens, centrales hydrauliques ou biomasse, représentant 240 millions de kWh d’électricité verte.

D’autres plate-formes se sont lancées sur le même créneau. Certaines sont spécialisées uniquement dans les énergies renouvelables, comme Akuocoop, la filiale du producteur français d’énergie renouvelables Akuo Energy, Lendosphère, ou encore Enerfip, d’autres, plus généralistes, proposent aussi des projets ENR comme Wiseed, Lendopolis ou Lita.co.

Ces sites de financement participatif font vibrer la fibre écologique des citoyens français. Selon un sondage réalisé début 2019 par Yougov, pour le ministère de la Transition écologique et solidaire et FPF, un tiers des internautes finançant les énergies renouvelables citent leur sensibilité à la cause environnementale comme principale motivation pour leur investissement. Et s’ils misent leur épargne sur ces projets, c’est d’abord pour donner l’exemple du changement (56 %), mais aussi pour voir un projet se concrétiser (46 %) et enfin… pour obtenir un rendement financier (38 %).

Les autorités publiques aussi s’intéressent de plus en plus à cette forme de financement de la transition énergétique. Les appels d’offres locaux sur les énergies renouvelables de la Commission pour la régulation de l’énergie bénéficient d’un coup de pouce du ministère de la Transition écologique et solidaire depuis 2016. Lorsqu’ils incluent une participation financière de citoyens habitant à proximité des installations, les projets bénéficient d’un bonus sur le rachat de l’électricité de 1 à 5 euros par MWh. Un moyen de mieux faire accepter localement les nouvelles installations.

Arnaud Dumas, @ADumas5


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles


Découvrez l'Essentiel de la Finance Durable


FINANCE DURABLE

Finance durable

La finance durable est un pan de la finance qui s’attache à prendre en compte des critères ESG, c’est-à-dire liés à l’environnement, au social et à la gouvernance. La finance durable regroupe l’ISR (investissement socialement responsable), la finance solidaire, la finance verte et plus généralement de l’investissement responsable.

Jamie covid 19 stakeholder memo portrait callout

Le PDG de JPMorgan Chase appelle à une économie plus équitable dans le monde d’après

La crise sanitaire doit être un "électrochoc" pour bâtir une économie plus équitable. Tel est l’appel Jamie Dimon, le PDG de JPMorgan Chase, la première banque américaine et l'une des plus puissantes de la finance mondiale. Pour le banquier, trop de monde vit à la limite du seuil de pauvreté. En...

Petrole de schiste ETats Unis Californie DavidMcNews GettyImage AFP

Lors des assemblées générales, les banques françaises sont mises sous pression sur la question climatique

Le thème de l'énergie s’est invité aux assemblées générales des banques françaises. Les ONG ont publié des études alertant sur les niveaux encore élevés de financements accordés aux secteurs du charbon ou encore du pétrole et gaz de schiste. Natixis et BNP Paribas en ont profité pour renforcer leurs...

Collage 02

Assemblée générale : quatre films pour comprendre la relation entre entreprises et actionnaires

Quel est le lien entre Iron Man, Deepwater, Pretty Woman et La part du gâteau ? Tous ces films nous parlent des relations entre des entreprises ou des dirigeants avec leurs actionnaires. Chacun à leur manière, en en faisant l'une des intrigues principales ou annexes, cette relation particulière est...

Une cinquantaine d’acteurs financiers décident de rejoindre l’Alliance pour une relance verte

L’alliance pour une relance verte, initiée par l’eurodéputé Pascal Canfin, voit arriver du renfort. Une cinquantaine d’établissements financiers ont décidé de signer l’appel à la mobilisation du président de la commission Environnement du Parlement européen. En tout, 270 personnes issus des mondes...