Publié le 20 août 2019

FINANCE DURABLE

[Investir près de chez vous] Le crowdfunding rend accessible l’investissement direct dans les énergies renouvelables

Le financement des énergies renouvelables passe de plus en plus par le crowdfunding. Un moyen pour les épargnants de voir, concrètement, à quoi sert leur épargne et de financer en direct l’économie verte. Cette semaine, Novethic fait le tour des solutions qui permettent d’épargner de manière verte et durable.

Panneaux solaires Pixabay
Les sites de crowdfunding permettent de financer des infrastructures d'énergies renouvelables près de chez soi.
@Pixabay

C’est de la finance concrète ! Fermes éoliennes, couverture des toits du centre commercial voisin par des panneaux photovoltaïques... Les projets de financement proposés sur les plates-formes de crowdfunding font écho au quotidien des épargnants. En général situés près de chez soi, avec des bénéfices pour la communauté sont facilement visibles, ils attirent de plus en plus d’internautes.

C’est précisément le postulat de départ du crowdfunding (financement participatif, en français). Né juste après la crise financière de 2008, il visait à contourner le monde complexe de la finance, pour apporter un visage plus humain aux projets. Le principe est simple : le site de crowdfunding propose des projets à financer en les décrivant en détail, les internautes décident d’un montant à investir pour une certaine durée, et l’affaire est conclue.

Le crowdfunding en don, en prêt ou en capital-investissement, permet de savoir exactement à quoi sert son épargne et les projets liés aux énergies renouvelables commencent à se développer sur ces plates-formes. Selon Finance Participative France (FPF), l’association des acteurs du crowdfunding, les secteurs de l’environnement et les énergies renouvelables représentaient 8 % de la collecte en 2018.

Des sites spécialisés

Des plates-formes se sont d’ailleurs fait une spécialité du financement de la transition énergétique. Lumo propose ainsi aux particuliers d’investir dans des infrastructures d’énergies renouvelables, en donnant à chaque fois la localisation des installations. Le site revendique le financement d’une quarantaine de parcs solaires, champs éoliens, centrales hydrauliques ou biomasse, représentant 240 millions de kWh d’électricité verte.

D’autres plate-formes se sont lancées sur le même créneau. Certaines sont spécialisées uniquement dans les énergies renouvelables, comme Akuocoop, la filiale du producteur français d’énergie renouvelables Akuo Energy, Lendosphère, ou encore Enerfip, d’autres, plus généralistes, proposent aussi des projets ENR comme Wiseed, Lendopolis ou Lita.co.

Ces sites de financement participatif font vibrer la fibre écologique des citoyens français. Selon un sondage réalisé début 2019 par Yougov, pour le ministère de la Transition écologique et solidaire et FPF, un tiers des internautes finançant les énergies renouvelables citent leur sensibilité à la cause environnementale comme principale motivation pour leur investissement. Et s’ils misent leur épargne sur ces projets, c’est d’abord pour donner l’exemple du changement (56 %), mais aussi pour voir un projet se concrétiser (46 %) et enfin… pour obtenir un rendement financier (38 %).

Les autorités publiques aussi s’intéressent de plus en plus à cette forme de financement de la transition énergétique. Les appels d’offres locaux sur les énergies renouvelables de la Commission pour la régulation de l’énergie bénéficient d’un coup de pouce du ministère de la Transition écologique et solidaire depuis 2016. Lorsqu’ils incluent une participation financière de citoyens habitant à proximité des installations, les projets bénéficient d’un bonus sur le rachat de l’électricité de 1 à 5 euros par MWh. Un moyen de mieux faire accepter localement les nouvelles installations.

Arnaud Dumas, @ADumas5


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles


Découvrez l'Essentiel de la Finance Durable


FINANCE DURABLE

Finance durable

La finance durable est un pan de la finance qui s’attache à prendre en compte des critères ESG, c’est-à-dire liés à l’environnement, au social et à la gouvernance. La finance durable regroupe l’ISR (investissement socialement responsable), la finance solidaire, la finance verte et plus généralement de l’investissement responsable.

Froid texas Ron Jenkins GETTY IMAGES NORTH AMERICA Getty Images via AFP

Le coût des catastrophes naturelles atteint des sommets... et inquiète les assureurs

Les événements climatiques du premier semestre 2021 auront causé près de 40 milliards de dollars de dommages assurés, selon une étude de Swiss Re. L’enchaînement de tempêtes, inondations, grêle, etc., en raison du dérèglement climatique fait monter le prix de ces catastrophes naturelles, qui...

Paiement monnaie CCO

Le jour où les citoyens ont imposé les monnaies locales en Europe

Dans les années 2020, les citoyens ont décidé de reprendre en main la finance, en se réappropriant leur monnaie. Les systèmes de paiement locaux se sont multipliés, puis généralisés, au point qu’en 2033, les banques centrales ont décidé d’intervenir pour valider et régulariser les monnaies locales....

Banque centrale europenne Christine Lagarde Martin Lamberts ECB

La Banque centrale européenne va prendre en compte la surchauffe climatique

Dôme de chaleur en Amérique du Nord et gouttes froides en Europe matérialisent le risque climatique. Il pèse sur les entreprises sans qu’on sache très bien comment, à l’exception du secteur pétrolier. Pour le savoir la Banque centrale européenne dirigée par Christine Lagarde a annoncé, à la surprise...

Bridge siege social du Groupe Orange Orange

Orange veut développer l’impact sociétal et environnemental de ses investissements dans les start-ups

Dans le cadre de la politique RSE d'Orange, sa filiale d'investissement va prendre des participations au capital de startups qui génèrent des impacts positifs dans les domaines sociaux ou environnementaux. Le plan stratégique du groupe ambitionne de réduire son empreinte climatique et favoriser...