Publié le 22 août 2019

FINANCE DURABLE

[Investir près de chez vous] Épargne salariale, assurance-vie : quand le bas de laine soigne la planète

L’investissement durable est de plus en plus plébiscité par les épargnants. L’épargne salariale et l’assurance-vie font partie des moyens à leur disposition pour investir leur bas de laine dans l’économie verte ou solidaire. Cette semaine, Novethic fait le tour des solutions qui permettent d’épargner de manière verte et durable.

écolabel européen pogonici
De plus en plus de Français veulent investir leur épargne dans des solutions de finance durable.
@Pogonici

L’argent qui dort peut se rendre utile. L’épargne bancaire propose de plus en plus des placements durables, qui permettent d’investir de manière plus responsable. À condition de savoir les trouver. Outre le Livret de développement durable et solidaire (LDDS), au moins deux types d’épargne devraient permettre d’orienter son argent vers des financements durables.

L’épargne salariale, pour ceux qui en bénéficient, permet d’investir les sommes versées au titre de la participation et de l’intéressement sur des comptes défiscalisés. Les organismes gérant ces comptes doivent présenter plusieurs types de solutions, dont des fonds d’investissements solidaires. Et les épargnants les apprécient !

Les montants versés dans les fonds solidaires demeurent encore faibles, leur encours n’atteignant que 7,9 milliards d’euros en 2018, sur un total de 125,5 milliards d’euros d’épargne salariale selon les chiffres publiés par l’Association française de gestion (AFG). Mais cela progresse, l’AFG notant une augmentation de 8 % de l’épargne solidaire.

Les banques proposent également des fonds d’investissement socialement responsable (ISR), qui prennent en compte des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) au moment de placer l’argent. Selon le Comité intersyndical d’épargne salariale (CIES) qui labélise ces fonds, plus de 16 milliards d’euros étaient déposés sur des comptes d’épargne salariale ayant le label ISR en 2018.

La loi Pacte modifie l’assurance-vie

L’assurance-vie devrait également permettre de plus en plus de financer l’économie verte. La loi Pacte (Plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises), adoptée cette année, va obliger les assureurs de proposer des unités de compte (UC) dédiées à la finance durable. Dès 2020, ils devront présenter au moins une solution labélisée ISR aux épargnants. En 2022, deux solutions supplémentaires seront ajoutées : une UC solidaire et une UC verte, labélisée Greenfin.

Reste à savoir naviguer dans la jungle des sigles et appellations différentes pour détecter les solutions d’épargnes durables. Les banques et assurances vont sans doute devoir former leurs chargés de clientèle sur la vente de ces produits plus responsables, une étude récente de Deloitte et CPR AM montrait que 51 % des conseillers clientèles n’apportaient pas de réponse aux clients qui demandent une épargne durable. La Fédération française de l’assurance, de son côté, a choisi d’éditer un guide à destination des particuliers, pour les aider à reconnaître les solutions d’assurance-vie responsables.

Arnaud Dumas, @ADumas5


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles


Découvrez l'Essentiel de la Finance Durable


Pour aller plus loin

La loi Pacte veut pousser l’assurance-vie à financer la transition énergétique

Le projet de loi Pacte veut inciter les Français à investir leur assurance-vie dans des fonds durables. Les assureurs seront obligés de proposer plusieurs fonds labellisés dans leurs contrats. De quoi orienter une petite partie des 1 700 milliards d’encours vers le financement de la...

L’investissement responsable teste la diffusion de masse : attention au crash test !

L’investissement responsable se développe à grande vitesse et commence à infuser dans le reste de la finance. Le pari est pourtant loin d’être gagné. La disparité des appellations en rend la lecture particulièrement complexe tant pour les épargnants que pour les commerciaux chargés de leur...

Investissement durable : les épargnants sont prêts mais pas leurs conseillers financiers

Un baromètre réalisé par Deloitte montre que les épargnants connaissent la finance durable, souhaitent y investir leur épargne mais ne bénéficient pas encore des bons conseils. Les conseillers financiers, eux, sont plus prudents et préfèrent encore miser sur la gestion traditionnelle. Au...

Climate Finance Day : en un an, la finance française s’est (un peu) verdie

Livret développement durable et solidaire affecté à la transition écologique, assurance-vie labellisée climat et solidaire, application des recommandations de la Task Force internationale sur le climat (TCFD), green bonds... Un an après, où en sont les engagements pris par Bruno Le Maire,...

FINANCE DURABLE

Finance durable

La finance durable est un pan de la finance qui s’attache à prendre en compte des critères ESG, c’est-à-dire liés à l’environnement, au social et à la gouvernance. La finance durable regroupe l’ISR (investissement socialement responsable), la finance solidaire, la finance verte et plus généralement de l’investissement responsable.

Pourtant opposé à la spéculation, le Vatican a pris de gros risques en Bourse

La doctrine de l’Église était pourtant claire : les couvertures de défaillance, ces produits financiers très spéculatifs, ne sont pas éthiques. Une enquête du Financial Times a pourtant révélé qu’une administration du Vatican avait investi dans de tels contrats, spéculant sur la faillite de Hertz,...

Smartphone appli BNP CCO

BNP Paribas propose à ses clients de calculer l’empreinte carbone de leurs dépenses

En s’associant avec la jeune pousse Greenly, BNP Paribas permet à ses clients de mesurer l’empreinte carbone de leur consommation. Intégrée à l’application bancaire, la solution de Greenly détermine le volume d’émission de gaz à effet de serre de chaque ligne de dépense affichée sur les relevés de...

Pompage petrole CC0

Les exclusions de projets pétroles et gaz les plus controversés annoncent un mouvement plus large

Une étude publiée le 20 octobre par l’institut australien IEEFA spécialiste de l’analyse économique et financière du secteur de l’énergie, a passé au crible les politiques de 50 investisseurs de poids qui excluent les sables bitumineux et le forage gazier en Arctique. Leurs conclusions : un exode...

Nikola refuse1 NikolaMotor

Nikola Motor, "l’autre Tesla", s’effondre en Bourse sur fond de promesses technologiques douteuses

Le cours de Bourse de Nikola Motor est descendu aussi vite qu’il était monté. La startup américaine cotée au Nasdaq depuis juin a fait l’objet d’un rapport à charge d’un investisseur. Celui-ci démonte toutes les promesses sur la technologie et sur l’existence même de prototypes du fondateur de la...