Publié le 09 octobre 2019

FINANCE DURABLE

Hong Kong abandonne son projet de fusion avec la Bourse de Londres

C’était une offre à 32 milliards de livres sterling. Mais la Bourse de Hong Kong a préféré ne pas poursuivre son projet de rachat du London Stock Exchange, l’emblématique place financière britannique. Les dirigeants de la Bourse britannique s’étaient fermement opposés à cette opération, préférant poursuivre leur propre stratégie d’acquisition.

London Stock Exchange Manakin
Le Hong Kong Stock Exchange a décidé de retirer son offre d'acquisition de la Bourse de Londres.
@Manakin

Le mariage entre les Bourses de Hong Kong et de Londres n’aura pas lieu. Le Hong Kong Stock Exchange (HKEX) a décidé, le mardi 8 octobre, de retirer son offre de rachat du London Stock Exchange (LSE). "Le conseil d’administration du HKEX est déçu de n’avoir pas pu s’accorder avec la direction du LSE pour concrétiser cette vision, et en conséquence a décidé qu’il n’était pas dans l’intérêt de ses actionnaires de maintenir la proposition", déclare la Bourse chinoise dans un communiqué.

Le HKEX avait déposé le 11 septembre dernier une offre de rachat non sollicitée de la Bourse de Londres pour 32 milliards de livres sterling. Offre accueillie plus que fraîchement par le London Stock Exchange (LSE) qui ne souhaitait pas se laisser manger par le Chinois. Le 13 septembre, le conseil d’administration du Britannique avait fermement rejeté l’offre de Hong Kong, au motif qu’elle n’était pas assez élevée, qu’elle risquait d’être confrontée à de longues procédures d’autorisation réglementaires et qu’elle allait à l’encontre de sa propre stratégie de rachat.

Des stratégies divergentes

Le LSE est en effet engagé dans un processus d’acquisition du fournisseur d’informations financières américain Refinitiv. Londres préférait jouer la carte de la diversification de ses activités, tandis que Hong Kong voulait augmenter sa taille critique et faire un pont entre les marchés financiers européens et asiatiques.

L’offre de rachat par Hong Kong n’était valable que jusqu’au 9 octobre 2019, les derniers jours ont donc été tendus entre les deux parties. Une rumeur du début de semaine laissait penser que la Bourse de Hong Kong allait rehausser sa proposition pour inciter les actionnaires du London Stock Exchange à l’accepter. Cela n’aura visiblement pas suffi.

Arnaud Dumas, @ADumas5


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles


Découvrez l'Essentiel de la Finance Durable


FINANCE DURABLE

Finance durable

La finance durable est un pan de la finance qui s’attache à prendre en compte des critères ESG, c’est-à-dire liés à l’environnement, au social et à la gouvernance. La finance durable regroupe l’ISR (investissement socialement responsable), la finance solidaire, la finance verte et plus généralement de l’investissement responsable.

Coronavirus : en quelques jours, le nombre de milliardaires a chuté dans le monde

Face à la pandémie du Coronavirus, les milliardaires ne sont pas immunisés. Selon le célèbre classement Forbes des plus grosses fortunes mondiales, le nombre de milliardaires a chuté, tout comme le montant de leur fortune. Si Jeff Bezos, le patron d'Amazon, conserve son titre d'homme le plus riche...

Assemblee generale AIrbus 2019 Airbus

Crise du Coronavirus : vers un confinement des dividendes versés aux actionnaires

De plus en plus de voix s’élèvent alertant sur les politiques de dividende des entreprises. Les plans massifs d’aides publiques, pour soutenir les sociétés confrontées à la crise du coronavirus, ne doivent pas se retrouver dans la poche des actionnaires. Certains grands groupes ont déjà annoncé...

Ouverture NYSE bourse coronavirus BryanRSmith AFP

[Coronavirus, le jour d’après] Réhumaniser la finance pour changer les paramétrages du trading à haute fréquence

Depuis le 20 février, les bourses mondiales ont perdu en moyenne 30 %, suivant des phases de chutes vertigineuses suivies de temporaires remontées. La cause est le recours massif au trading à haute fréquence, géré par des algorithmes préprogrammés qui surréagissent au moindre signal négatif. Pour y...

Coronavirus : la BCE injecte 750 milliards d’euros pour soutenir l'économie

La Banque Centrale Européenne (BCE) déploie un programme massif d’injection d’argent frais dans l’économie européenne. Un programme d’achat d’actifs d’urgence pandémie de 750 milliards d’euros est lancé jusqu’à la fin de l’année au moins, pour tenter d’aider les entreprises à traverser le choc de...