Publié le 23 janvier 2014

FINANCE DURABLE

Gap et Gazprom désignées entreprises les plus irresponsables

En marge du Forum économique mondial qui se tient du 22 au 25 janvier à Davos, Greenpeace et la Déclaration de Berne ont décerné leurs Public Eye Awards, attribués aux entreprises les moins responsables au niveau mondial. Cette édition 2014 a désigné Gap pour son manque d'engagement dans l'amélioration des conditions de travail dans l'industrie textile au Bangladesh, et Gazprom pour sa plateforme de forage en Arctique.

142089_GF.jpg

© The Public Eye Awards

Alors que les grandes entreprises mondiales se réunissent en ce moment à Davos pour évoquer l'avenir de la planète, les ONG Greenpeace et la Déclaration de Berne ont décerné leurs Public Eye Awards, qui désignent les entreprises les plus irresponsables.

Gap épinglé par le Jury

Le jury, composé d'experts de l'économie éthique, des droits humains et de l'environnement, a dénoncé l'américain Gap pour son manque d'engagement dans l'amélioration de l'industrie textile au Bangladesh. Les deux ONG regrettent que, malgré le drame du Rana Plaza, la marque ait refusé de signer l'Accord sur les incendies et la sécurité des bâtiments au Bangladesh. « Gap refuse de s'engager à collaborer avec ses fournisseurs et les syndicats locaux pour que les ouvriers du secteur textile puissent travailler dans des locaux décents et aient le droit de refuser un travail dangereux », indique Kalpona Akter, directrice exécutive du Bangladesh Center for Worker Solidarity. En réponse au drame, Gap a en effet décidé de lancer sa propre initiative avec d'autres marques américaines. Mais celle-ci est jugée insuffisante par les ONG.

Gazprom dans le viseur du public

Le prix du public, qui a recueilli cette année plus de 250 000 votes, a été attribué au russe Gazprom. L'énergéticien a été désigné haut la main par les citoyens, qui lui reprochent la construction d'une plateforme de forage permettant d'exploiter du pétrole dans l'Arctique. « Gazprom est la première entreprise à pomper du pétrole sous les eaux glacées de l'Arctique, malgré son bilan catastrophique en matière de sécurité. Dans le monde entier, les gens dénoncent le manque de transparence et de considération pour l'environnement dont fait preuve l'entreprise, à tel point qu'elle est aujourd'hui nommée pire entreprise de l'année », commente Kumi Naidoo, directeur exécutif de Greenpeace International. Fin 2013, l'affaire avait pris un nouveau tournant avec l'inculpation, pour vandalisme, de l'équipage de l'Arctic Sunrise, un brise-glace de Greenpeace, qui a tenté d'approcher la plateforme Prirazlomnaya, dans la mer Pechora (Mer de Barents), pour démontrer les insuffisances techniques.

Remise en question d'un modèle

En remettant ces prix au moment où se déroulent le Forum économique mondial, les Public Eye Awards militent pour une remise en question du modèle économique actuel. En outre, Greenpeace et La Déclaration de Berne appellent à « prendre des mesures concrètes et soumettre les multinationales à des réglementations juridiques contraignantes au niveau international. »

Céline Oziel
© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles


Découvrez l'Essentiel de la Finance Durable


FINANCE DURABLE

Finance durable

La finance durable est un pan de la finance qui s’attache à prendre en compte des critères ESG, c’est-à-dire liés à l’environnement, au social et à la gouvernance. La finance durable regroupe l’ISR (investissement socialement responsable), la finance solidaire, la finance verte et plus généralement de l’investissement responsable.

Climate finance day activistes Eric PIERMONT AFP

Climate Finance Day (2015-2021), histoire d’une époque qui s’achève

Depuis 2015, la place financière de Paris organise un événement annuel en lien avec les COP sur le climat : le Climate Finance Day. À vocation internationale, il réunit des dirigeants de grandes institutions financières pour qu’ils y fassent des annonces sur leurs engagements de lutte contre le...

Froid texas Ron Jenkins GETTY IMAGES NORTH AMERICA Getty Images via AFP

Le coût des catastrophes naturelles atteint des sommets... et inquiète les assureurs

Les événements climatiques du premier semestre 2021 auront causé près de 40 milliards de dollars de dommages assurés, selon une étude de Swiss Re. L’enchaînement de tempêtes, inondations, grêle, etc., en raison du dérèglement climatique fait monter le prix de ces catastrophes naturelles, qui...

Paiement monnaie CCO

Le jour où les citoyens ont imposé les monnaies locales en Europe

Dans les années 2020, les citoyens ont décidé de reprendre en main la finance, en se réappropriant leur monnaie. Les systèmes de paiement locaux se sont multipliés, puis généralisés, au point qu’en 2033, les banques centrales ont décidé d’intervenir pour valider et régulariser les monnaies locales....

Banque centrale europenne Christine Lagarde Martin Lamberts ECB

La Banque centrale européenne va prendre en compte la surchauffe climatique

Dôme de chaleur en Amérique du Nord et gouttes froides en Europe matérialisent le risque climatique. Il pèse sur les entreprises sans qu’on sache très bien comment, à l’exception du secteur pétrolier. Pour le savoir la Banque centrale européenne dirigée par Christine Lagarde a annoncé, à la surprise...