Publié le 25 octobre 2019

FINANCE DURABLE

Le Fonds vert parvient à réunir les 10 milliards de dollars promis, malgré l’absence des États-Unis

Les pays donateurs du Fonds vert, le bras financier de l'Accord de Paris sur le climat, ont promis vendredi près de 10 milliards de dollars pour son refinancement pour la période 2020-2023, compensant le désengagement des États-Unis.

Fonds vert Bruno Le Maire
Grâce à de nouvelles contributions, le fonds vert atteint 9,8 milliards de dollars.
@FondsVert

C’est gagné ! "Je suis extrêmement heureuse d'annoncer que nous avons clôturé cette conférence avec une enveloppe de 9,8 milliards de dollars", a annoncé la directrice du Trésor français, Odile Renaud-Basso lors d'un point presse au terme de la réunion des donateurs à Paris. Grâce à "un effort budgétaire considérable" de la part des 27 pays donateurs, "nous sommes parvenus à plus que compenser le désengagement des États-Unis", a souligné la responsable française.

 

À l'ouverture de la conférence, le ministre des Finances, Bruno Le Maire, avait qualifié cette reconstitution du Fonds vert "d'ambitieuse, malgré le retrait des États-Unis de l'accord de Paris". Le directeur exécutif du Fonds vert, Yannick Glemarec, a précisé que "13 des 27 pays donateurs ont doublé leur contribution" par rapport à la première opération de financement du Fonds. Et 75 % d'entre eux ont augmenté leur participation pour donner les moyens au Fonds de poursuivre son activité en dépit du retrait américain.

De nouveaux contributeurs

Washington s'était engagé à hauteur de trois milliards de dollars lors de la première constitution Fonds, mais n'en a finalement versé qu'un seul après l'arrivée de Donald Trump à la Maison-Blanche en 2017. Par conséquent, le Fonds vert, pour la période précédente, n'a été finalement doté que de 7,2 milliards de dollars.

"L'enjeu désormais est de concrétiser ces engagements rapidement afin que le Fonds puisse travailler efficacement", a affirmé Odile Renaud-Basso. Parmi les pays qui ont doublé leur contribution figurent la France, dont la participation s'élève à 1,5 milliard d'euros, l'Allemagne, la Grande Bretagne, la Suède, la Norvège, le Danemark, la Nouvelle Zélande ou encore la Pologne. La Slovaquie et la Slovénie ont contribué pour la première fois.

Le Japon, qui a renouvelé son apport de 1,5 milliard de dollars, est devenu le contributeur le plus important avec trois milliards de dollars en cumulé. Ce fonds a été créé il y a dix ans pour soutenir les pays en développement "dans leur transition vers un modèle économique à faible taux d'émission" de gaz à effet de serre et sa première version a soutenu 111 programmes dans une centaine de pays.

La Rédaction avec AFP


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles


Découvrez l'Essentiel de la Finance Durable


FINANCE DURABLE

Finance durable

La finance durable est un pan de la finance qui s’attache à prendre en compte des critères ESG, c’est-à-dire liés à l’environnement, au social et à la gouvernance. La finance durable regroupe l’ISR (investissement socialement responsable), la finance solidaire, la finance verte et plus généralement de l’investissement responsable.

Assemblee generale AIrbus 2019 Airbus

Crise du Coronavirus : vers un confinement des dividendes versés aux actionnaires

De plus en plus de voix s’élèvent alertant sur les politiques de dividende des entreprises. Les plans massifs d’aides publiques, pour soutenir les sociétés confrontées à la crise du coronavirus, ne doivent pas se retrouver dans la poche des actionnaires. Certains grands groupes ont déjà annoncé...

Ouverture NYSE bourse coronavirus BryanRSmith AFP

[Coronavirus, le jour d’après] Réhumaniser la finance pour changer les paramétrages du trading à haute fréquence

Depuis le 20 février, les bourses mondiales ont perdu en moyenne 30 %, suivant des phases de chutes vertigineuses suivies de temporaires remontées. La cause est le recours massif au trading à haute fréquence, géré par des algorithmes préprogrammés qui surréagissent au moindre signal négatif. Pour y...

Coronavirus : la BCE injecte 750 milliards d’euros pour soutenir l'économie

La Banque Centrale Européenne (BCE) déploie un programme massif d’injection d’argent frais dans l’économie européenne. Un programme d’achat d’actifs d’urgence pandémie de 750 milliards d’euros est lancé jusqu’à la fin de l’année au moins, pour tenter d’aider les entreprises à traverser le choc de...

Gisement petrole CCO

Reclaim Finance, une nouvelle ONG pour tracer les investissements fossiles des banques

Une nouvelle ONG entend remettre la finance au service du climat. Reclaim Finance, fondée par deux professionnels des organisation non gouvernementale et affiliée aux Amis de la Terre France, a vu le jour mi-mars. Elle prévoit de mettre la pression sur les acteurs financiers pour qu’ils sortent des...