Publié le 17 mai 2019

FINANCE DURABLE

Finance Watch passe les élections européennes au crible de la finance responsable

Difficile pour les citoyens de faire leur choix entre les différents candidats aux élections des députés européens sur un sujet aussi technique que la finance durable. L’ONG Finance Watch leur mâche le travail en passant au crible les positions des groupes politiques présents au Parlement européen. Elle a établi un guide recensant les engagements de ces groupes, en les confrontant à ses préconisations pour rendre le système financier plus robuste et plus durable.

Les Français vont devoir élire leurs représentants au Parlement européen le 26 mai prochain.
@Treehill

Les citoyens européens sont de plus en plus nombreux à demander à leurs représentants de prendre des actions en faveur de la planète. Une finance robuste et réussissant à orienter les flux financiers vers des projets durables se révélera cruciale pour atteindre les objectifs de l’accord de Paris. Les prochains eurodéputés, dont l'élection se tiendra le 26 mai en France, y sont-ils préparés ? Pour s’en assurer Finance Watch a passé au crible les programmes et les engagements, des groupes politiques présents et actifs au Parlement européen.

L’ONG a questionné les différents groupes parlementaires (qui réunissent les partis nationaux en fonction de leurs affinités politiques) et a évalué leur niveau d’engagement par rapport aux préconisations faites par l'ONG. Ils ont ensuite été classés pour établir un guide de vote à destination des citoyens européens souhaitant rendre plus responsable et plus durable le système financier.

Quatre thèmes importants

Les différentes préconisations de Finance Watch sont regroupées autour de quatre thèmes majeurs : stabilité du système financier, démocratisation, réorientation des capitaux vers une économie durable et préparation à de nouveaux chocs économiques.

C’est le groupe des Verts européens qui arrive, globalement, en tête des engagements en faveur d’une finance plus durable. Le groupe des sociaux-démocrates et celui de l’extrême gauche arrivent en deuxième position. Tandis que les groupes conservateurs et libéraux se prononcent surtout sur la préparation à de nouveaux chocs financiers et sur la réorientation des capitaux. Les groupes populistes et d’extrême droite n’ont, quant à eux, affiché aucun engagement sur la finance durable.

Les Verts se distinguent notamment pour leurs propositions sur l’amélioration de la stabilité du système financier. "Le balancier réglementaire revient en arrière depuis quelques années, s’alarme Benoît Lallemand, secrétaire général de Finance Watch. Aujourd’hui, d’après nos conclusions, aucune des vulnérabilités structurelles qui ont mené à la crise financière de 2008 ont été résolues de manière décisive." Les Verts veulent renforcer la capitalisation des institutions financières ou encore scinder les banques entre leur activité de détail et l’activité d’investissement.

Tous les groupes s’accordent sur la nécessité de mieux financer une économie durable et plus responsable. Mais, là encore, le groupe écologiste affiche des engagements les plus concrets. Parmi leurs mesures proposées, ils veulent mettre à contribution la Banque centrale européenne, pour qu’elle aligne ses programmes de rachat d’actifs aux objectifs de l’accord de Paris, ou encore pour qu’elle trouve le moyen d’orienter la création monétaire vers des investissements durables. Les sociaux-démocrates ajoutent, quant à eux, une dimension sociale à la dimension climatique, notamment par la création d’un fonds pour une transition juste.

Encore une inconnue

Le groupe d’extrême gauche se démarque sur la démocratisation de la finance qui passe, selon Finance Watch, par un secteur bancaire moins concentré par les grandes institutions et par plus d’investissement public. En revanche, l’extrême gauche ambitionne de mettre fin au Pacte de stabilité européen, qui impose aux pays de réduire leur déficit, afin de relancer l’investissement public, ce que l'ONG ne préconise pas. Les conservateurs affichent, quant à eux, leurs meilleurs scores sur la préparation aux prochaines crises. Ils militent pour une union bancaire forte et pour réduire les volumes de prêts non profitables dans les bilans des banques.

Reste toutefois une inconnue. Nathalie Loiseau, la tête de liste de La République en Marche, prévoit de créer un nouveau groupe parlementaire après les élections. Par définition, Finance Watch n’a donc pas pu prendre en compte ce facteur dans son guide de vote. La futur liste, sans nom pour l’instant, ambitionne de réunir au moins une centaine de députés européens issus aussi bien des groupes centristes que des groupes verts.

Arnaud Dumas @ADumas5


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles


Découvrez l'Essentiel de la Finance Durable


Pour aller plus loin

Climat et environnement au centre des élections européennes !

La désignation de Pascal Canfin comme numéro 2 de la liste La République en Marche pour les Européennes, fait de l'écologie un thème fort de campagne. Ancien député européen, inspirateur de Finance Watch et membre du groupe d'expert de haut niveau sur la finance durable, Pascal Canfin...

[Europe] La première puissance commerciale du monde se veut aussi responsable

Le marché unique européen, basé sur la libre circulation des biens, des capitaux et des personnes, est à la base de la création et de la construction de l’Union européenne. Un marché que l’Union européenne veut "inclusif et durable" en intégrant les principes de la responsabilité des...

[Europe] Climat, énergie... l’Union européenne fixe le cap mais peine à tenir ses ambitions

Objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre, marché carbone… L’Union européenne met en place depuis plus de dix ans des réglementations visant à inciter les États-membres à prendre en compte le réchauffement climatique. À quelques semaines des élections européennes,...

[Europe] "Les agriculteurs savent ce qu’ils doivent à l’Europe"

La politique agricole commune (PAC) de l'Union européenne est très décriée. Elle a pourtant su, à sa création, définir un cap commun pour subvenir aux besoins alimentaires des États membres et créer un marché unique, symbole d'une zone unie. Elle doit aujourd'hui se renouveler pour...

[Europe] Natura 2000, restriction des polluants, interdiction du plastique : ce que l’Union fait pour l’environnement

Réseau Natura 2000, interdiction de certains néonicotinoïdes, directive Reach sur les produits chimiques, ambitieux objectifs en matière de recyclage des déchets... L'Union européenne a permis de mieux protéger les espaces naturels et s'est doté d'objectifs ambitieux pour réduire son...

FINANCE DURABLE

Finance durable

La finance durable est un pan de la finance qui s’attache à prendre en compte des critères ESG, c’est-à-dire liés à l’environnement, au social et à la gouvernance. La finance durable regroupe l’ISR (investissement socialement responsable), la finance solidaire, la finance verte et plus généralement de l’investissement responsable.

Froid texas Ron Jenkins GETTY IMAGES NORTH AMERICA Getty Images via AFP

Le coût des catastrophes naturelles atteint des sommets... et inquiète les assureurs

Les événements climatiques du premier semestre 2021 auront causé près de 40 milliards de dollars de dommages assurés, selon une étude de Swiss Re. L’enchaînement de tempêtes, inondations, grêle, etc., en raison du dérèglement climatique fait monter le prix de ces catastrophes naturelles, qui...

Paiement monnaie CCO

Le jour où les citoyens ont imposé les monnaies locales en Europe

Dans les années 2020, les citoyens ont décidé de reprendre en main la finance, en se réappropriant leur monnaie. Les systèmes de paiement locaux se sont multipliés, puis généralisés, au point qu’en 2033, les banques centrales ont décidé d’intervenir pour valider et régulariser les monnaies locales....

Banque centrale europenne Christine Lagarde Martin Lamberts ECB

La Banque centrale européenne va prendre en compte la surchauffe climatique

Dôme de chaleur en Amérique du Nord et gouttes froides en Europe matérialisent le risque climatique. Il pèse sur les entreprises sans qu’on sache très bien comment, à l’exception du secteur pétrolier. Pour le savoir la Banque centrale européenne dirigée par Christine Lagarde a annoncé, à la surprise...

Bridge siege social du Groupe Orange Orange

Orange veut développer l’impact sociétal et environnemental de ses investissements dans les start-ups

Dans le cadre de la politique RSE d'Orange, sa filiale d'investissement va prendre des participations au capital de startups qui génèrent des impacts positifs dans les domaines sociaux ou environnementaux. Le plan stratégique du groupe ambitionne de réduire son empreinte climatique et favoriser...