Publié le 24 octobre 2016

FINANCE DURABLE

Éric Loiselet, figure de l'investissement responsable français, disparaît

Engagement politique et conviction que l’investissement responsable est un formidable moyen de transformer le monde sont les deux combats que menait Éric Loiselet. Inspirateur de l’article 173 de la loi TEE qui pousse les investisseurs à réfléchir aux risques financiers liés au climat, il a été administrateur des deux régimes de retraite publics en pointe sur l’ISR (Ircantec et ERAFP), avant de devenir conseiller du nouveau président de l’Ircantec en juin 2016.

Inspirateur de l’article 173 de la loi TEE, fondateur du Forum pour l'investissement responsable, administrateur de l’Ircantec et de l’ERAFP, conseiller du président de l’Ircantec... Éric Loiselet était une figure de investissement responsable français.
DR

Personnalité qualifiée, telle était la catégorie dans laquelle Eric Loiselet siégeait au conseil d'administration du Forum pour l'investissement responsable, qu’il avait créé 15 ans auparavant. Ce titre convenait bien à cet homme engagé qui a bataillé, dès les années 2000, pour développer l'investissement responsable en France.

Il a commencé sa carrière au Crédit du Nord et a ensuite été consultant pour diverses organisations (Deloitte, Terra Nova, Burston Marstaller et Ecostratégies), mais c’est son engagement qui marquait d’abord ceux qui le côtoyaient. Il a été conseiller régional en Champagne-Ardennes, élu en 2009 sous l’étiquette d’EELV qu’il venait de rejoindre, déçu que le Parti socialiste n’ait pas réussi à mettre plus de vert dans sa dominante rose.

À l’été 2015, il était parti pour intégrer le micro parti "Écologistes !", fondé par François de Rugy, considérant que "les écologistes avaient fait le choix de la fragmentation, de la dispersion et de la division". L’œil ironique sur son parcours, il confiait : "La politique est ma passion. Je n’y peux rien", lucide sur les déceptions qu’elle peut engendrer mais toujours désireux de mener le combat suivant.

Son énergie, il l’avait mise depuis une quinzaine d’années au service de l’investissement responsable. Après avoir fondé en 2001 le Forum français pour l’investissement responsable, il était devenu administrateur de l’ERAFP et de l’Ircantec, deux régimes de retraite publics, et avait, au sein de chacune de ces instances, fait de l’investissement responsable un cheval de bataille. Il a largement contribué à ce qu’aujourd’hui ces deux régimes partagent la même politique d’engagement actionnarial axée, entre autres, sur la limitation des rémunérations excessives et la lutte contre le changement climatique.

 

Mobiliser et convaincre

 

Jean-Pierre Costes, le président de l’Ircantec, dont il était devenu le conseiller, se souvient de leur ambition commune : "Nous avons rêvé avec Éric de travailler ensemble pour faire de l'Ircantec une institution pilote dans le domaine de la finance responsable. Depuis 9 mois, nous avons mis les bouchées doubles, construit une feuille de route, organisé des évènements pour partager notre expérience avec d’autres investisseurs, à l’image de cette présentation des diverses méthodologies d’empreinte carbone des portefeuilles qui a eu lieu début octobre au sein de la Caisse des dépôts. Nous étions tellement heureux de travailler ensemble." 

Mobiliser et convaincre, tel était le programme commun de Jean-Pierre Costes et Éric Loiselet, auquel ils voulaient rallier d’autres administrateurs. "Nous nous étions rencontrés pour la première fois il y a 7 ou 8 ans lors d'un colloque sur l'ISR, se souvient Jean-Pierre Costes. Nous avons eu rapidement l’idée de créer un Réseau des administrateurs pour l'investissement responsable (RAIR). Nous souhaitions rassembler des administrateurs syndicaux de tous les investisseurs institutionnels et groupes de protection sociale français. Nous avons réussi à réunir au sein du réseau les militants des huit organisations syndicales de la fonction publique et du Comité intersyndical de l’épargne salariale  (CIES)." En finir avec l’optimisation fiscale excessive, réfléchir à la notion de dividende responsable, mettre la finance au service de la transition écologique et énergétique sont les thèmes qui ont mobilisé le RAIR.

Éric Loiselet aura toute sa vie d’engagement mêlé protection de l’environnement et préoccupations sociales. Marié et père de trois enfants, il continuait à espérer que les politiques et leurs électeurs soient plus nombreux à comprendre à quel point il faut allier les deux pour financer la transition écologique et énergétique.

Inspirateur de l’article 173 de la loi TEE, il rappelait que l’une des innovations de cette disposition est d’inciter les institutions financières à expliquer aux clients et aux bénéficiaires comment elles protègent leur épargne à long terme en s’appuyant sur l’investissement responsable. Il aurait aimé voir jusqu’où cela allait permettre aux simples citoyens de mieux comprendre quel usage est fait de leur épargne.

Anne-Catherine Husson-Traore
© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles


Découvrez l'Essentiel de la Finance Durable


Pour aller plus loin

Sommet mondial pour le climat : un effort massif des investisseurs

Les décideurs économiques et financiers sont venus nombreux entourer Ban Ki Moon, le secrétaire général des Nations Unies, au sommet pour le climat organisé à New York le 23 septembre. Pour l’occasion, près de 350 investisseurs du monde entier ont signé une déclaration reconnaissant...

L’optimisation fiscale, un épouvantail pour investisseurs responsables

Les investisseurs responsables commencent à s’interroger sur l’optimisation fiscale effrénée des multinationales. Cette stratégie visant à limiter au maximum le paiement d’impôts dans certains pays a longtemps été considérée comme un facteur d’attraction pour les actionnaires. Mais elle...

Changement climatique : l’implication des investisseurs s’accélère

À l’appel des Nations-Unies, un sommet sur le climat aura lieu le 23 septembre à New York. L’objectif : mobiliser la communauté économique et financière. Les investisseurs sont invités à signer une déclaration pour financer une économie plus verte. Le dioxyde de carbone devient...

Appels à la mobilisation pour financer la transition énergétique

La conférence bancaire et financière sera finalement organisée le 23 juin. Sa préparation étant pour le moins précipitée, les contributions des acteurs susceptibles de financer la transition énergétique sont précieuses. Le Réseau des Administrateurs pour l'Investissement Responsable (RAIR)...

FINANCE DURABLE

Finance durable

La finance durable est un pan de la finance qui s’attache à prendre en compte des critères ESG, c’est-à-dire liés à l’environnement, au social et à la gouvernance. La finance durable regroupe l’ISR (investissement socialement responsable), la finance solidaire, la finance verte et plus généralement de l’investissement responsable.

Climate finance day activistes Eric PIERMONT AFP

Climate Finance Day (2015-2021), histoire d’une époque qui s’achève

Depuis 2015, la place financière de Paris organise un événement annuel en lien avec les COP sur le climat : le Climate Finance Day. À vocation internationale, il réunit des dirigeants de grandes institutions financières pour qu’ils y fassent des annonces sur leurs engagements de lutte contre le...

Froid texas Ron Jenkins GETTY IMAGES NORTH AMERICA Getty Images via AFP

Le coût des catastrophes naturelles atteint des sommets... et inquiète les assureurs

Les événements climatiques du premier semestre 2021 auront causé près de 40 milliards de dollars de dommages assurés, selon une étude de Swiss Re. L’enchaînement de tempêtes, inondations, grêle, etc., en raison du dérèglement climatique fait monter le prix de ces catastrophes naturelles, qui...

Paiement monnaie CCO

Le jour où les citoyens ont imposé les monnaies locales en Europe

Dans les années 2020, les citoyens ont décidé de reprendre en main la finance, en se réappropriant leur monnaie. Les systèmes de paiement locaux se sont multipliés, puis généralisés, au point qu’en 2033, les banques centrales ont décidé d’intervenir pour valider et régulariser les monnaies locales....

Banque centrale europenne Christine Lagarde Martin Lamberts ECB

La Banque centrale européenne va prendre en compte la surchauffe climatique

Dôme de chaleur en Amérique du Nord et gouttes froides en Europe matérialisent le risque climatique. Il pèse sur les entreprises sans qu’on sache très bien comment, à l’exception du secteur pétrolier. Pour le savoir la Banque centrale européenne dirigée par Christine Lagarde a annoncé, à la surprise...