Publié le 26 juin 2019

FINANCE DURABLE

Endettement, climat, cybersécurité… Ces risques pèsent de plus en plus lourd sur le système financier selon la Banque de France

La Banque de France s’inquiète de l’augmentation des risques pesant sur le système financier français. Le réchauffement climatique et la cybercriminalité font notamment partie des risques qui montent et qui atteignent une probabilité élevée, selon la banque centrale. Elle préconise un suivi plus global de ces menaces, pour en atténuer les effets.

La Banque de France a révélé son évaluation des risques pesant sur le système financier français.
@Wikimedia Commons

Pas d’alerte rouge sur la finance. Mais la Banque de France, dans son évaluation semestrielle des risques du système financier français, s’inquiète de l’élévation du niveau des principaux risques, tous jugés à un niveau élevé. Les risques structurels pesant sur le secteur financier, comme digitalisation des métiers, la cybersécurité ou encore le changement climatique, se font de plus en plus prégnants. Alors qu’elle les estimait modérés lors de sa précédente évaluation de décembre 2018, ceux-ci sont passés à un niveau élevé six mois plus tard.

Le réchauffement climatique, notamment, entre de plus en plus dans le radar des autorités de réglementation. La Banque de France pointe aussi bien le risque de dommages physiques que le risque d’ajustement de l’économie pour passer à un modèle bas carbone, comme étant facteurs de déstabilisation potentielle des banques et assurances. "Certaines institutions financières ont commencé à mieux appréhender et suivre ces risques, il est désormais souhaitable que le suivi et la gestion de ces risques se systématise à l’échelle de l’ensemble du secteur", préconise la banque centrale.

Un risque de plus en plus systémique

Il en va de même pour le risque cyber, qui se généralise à mesure que l’activité financière se numérise. Les banques s’orientent de plus en plus vers des modèles digitaux et sont, d’un autre côté, de plus en plus concurrencées par des startups numériques. Ce qui conduit, selon la Banque de France, à rendre ce risque plus systémique qu’il ne l’était. Pour contrer les cybercriminels, elle appelle à une meilleure coopération des acteurs, notamment au niveau international, avec par exemple l’organisation d’exercices de cyber-résilience.

Outre ces risques structurels, la conjoncture économique rend également le système financier plus fragile. L’endettement des entreprises et des ménages arrive ainsi en tête des préoccupations de la Banque de France. Celui-ci a atteint au global 3 112 milliards d’euros à fin 2018 soit 132,3 % du PIB, bien plus que les autres pays de la zone euro, pour lesquels l’endettement privé a plutôt eu tendance à baisser depuis la crise financière. L’environnement de taux bas a largement favorisé la demande de crédit, notamment pour les particuliers dont la demande en crédits immobilier progresse depuis 2017.

De même, le comportement des marchés financiers, notamment du fait de la valorisation élevée des entreprises et du contexte de taux bas qui pousse les investisseurs à des prises de risques plus importantes, fait peser un risque de plus en plus élevé sur le système. 

Arnaud Dumas @ADumas5


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

Verdir le système financier : une nouvelle mission pour les banques centrales

La lutte contre le changement climatique peut faire des miracles. Elle est non seulement capable de transformer des banquiers centraux en apôtres de l’environnement mais ramène aussi la régulation prudentielle à des considérations concrètes sur les risques financiers liés au climat. C’est...

L’investissement responsable teste la diffusion de masse : attention au crash test !

L’investissement responsable se développe à grande vitesse et commence à infuser dans le reste de la finance. Le pari est pourtant loin d’être gagné. La disparité des appellations en rend la lecture particulièrement complexe tant pour les épargnants que pour les commerciaux chargés de leur...

Les banques centrales doivent envoyer les bons signaux au marché, selon François Villeroy de Galhau (Banque de France)

Pour mobiliser la finance vers une économie bas carbone, les banques centrales ont un rôle central à jouer pour montrer la voie. Une vingtaine est aujourd'hui réunie au sein du réseau NGFS (Networking for greening the financial system). Ce réseau plaide pour une meilleure prise en compte...

[Infographie] Depuis la COP21, les grandes banques françaises ont encore investi 124 milliards d’euros dans les énergies fossiles

Pour espérer rester sous la barre fatidique des 2°C de réchauffement, il va falloir laisser dans le sol un tiers de nos réserves de pétrole, la moitié de nos réserves de gaz et plus de 80 % de nos réserves de charbon. Les banques ont un rôle central dans l'atteinte de ses objectifs en...

Les Banques de France et d’Angleterre appellent à plus de régulation du secteur financier face au risque climatique

Selon le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau, plutôt que de seulement favoriser les initiatives vertes du secteur financier, le temps est venu de pénaliser les actifs bruns, néfastes pour le climat. Il propose même des stress tests carbone pour les banques. De...

FINANCE DURABLE

Finance durable

La finance durable est un pan de la finance qui s’attache à prendre en compte des critères ESG, c’est-à-dire liés à l’environnement, au social et à la gouvernance. La finance durable regroupe l’ISR (investissement socialement responsable), la finance solidaire, la finance verte et plus généralement de l’investissement responsable.

Panneaux solaires Pixabay

[Investir près de chez vous] Le crowdfunding rend accessible l’investissement direct dans les énergies renouvelables

Le financement des énergies renouvelables passe de plus en plus par le crowdfunding. Un moyen pour les épargnants de voir, concrètement, à quoi sert leur épargne et de financer en direct l’économie verte. Cette semaine, Novethic fait le tour des solutions qui permettent d’épargner de manière verte...

Epidemie Ebola OMS

Ebola : La Banque mondiale est incapable de débloquer les fonds pour lutter contre l’épidémie

Alors que l’épidémie d’Ebola se propage en République Démocratique du Congo (RDC), la Banque Mondiale suscite des interrogations car elle n’est pas en mesure de débloquer les fonds d’urgence levés sur les marchés précisément pour circonscrire une situation de pandémie.

Foret Pixabay

[Investir près de chez vous] EcoTree fait pousser des arbres avec votre épargne comme engrais

Vous n’avez pas les moyens de vous acheter une forêt ? Les trois jeunes fondateurs d’Ecotree démocratisent cet investissement réputé très traditionnel. Ils achètent des forêts en France, les gèrent de manière durable et proposent aux épargnants d’acheter un ou plusieurs arbres en échange d’un...

Cyclone pixabay comefreak

[Coup de chaud] Quand le changement climatique bouscule la finance

La crise climatique pourrait conduire à l’effondrement du système financier, selon des chercheurs anglais. Si le secteur commence à prendre conscience de l’ampleur du sujet et à mettre en place certaines mesures, celles-ci sont encore loin d’être suffisantes. En 2019, le changement climatique a...