Publié le 09 mars 2020

FINANCE DURABLE

[Édito] Le Covid 19, un virus économique disséminé par des pompiers pyromanes

La crise du coronavirus coûte pour le seul secteur du tourisme "un milliard d'euros par mois" aux pays de l'Union Européenne, a affirmé le commissaire européen Thierry Breton. Il est aussi inquiet pour les PME qui ne survivront pas à cette épidémie de paralysie massive. Quant aux marchés financiers, ils ont perdu en quelques jours tous les gains de 2019. Si le risque sanitaire est élevé, les dommages économiques et financiers le sont encore plus. L’opportunité de changer de modèle ?

Coronavirus alerte rouge Kaikoro
Le Coronavirus a un impact majeur sur l'économie, difficile à mesurer.
@Kaikoro

Imaginez un pays, le nôtre, qui va devoir calculer et évaluer le coût économique et social de trois crises majeures successives : gilets jaunes, grève interminable dans les transports et maintenant coronavirus qui déclenche des comportements irrationnels de toute nature. À ce stade, les statistiques officielles déclarent leur impuissance à mesurer le phénomène. Que doit-on compter : Les faillites ? Les licenciements ? L’augmentation des profits dans le secteur des masques et du gel hydroalcoolique ? Les ruptures d’approvisionnement des chaînes industrielles ou des supermarchés ? La baisse de du CAC 40 ?

Bref, comment applique-t-on les grilles d’analyse utilisées dans la finance durable qui permettent de comparer les impacts positifs aux impacts négatifs pour évaluer si une activité donnée apporte plus de bénéfices que de coûts ? La succession d’informations de court terme, très rarement mises en perspectives, donne le tournis et empêche les analyses d’impact multifactorielles intégrant les conséquences environnementales et sociales à long terme d’un phénomène donné.

Le traitement médiatique du COVID 19 l’illustre parfaitement. En principe, au bout d’une heure d’exposition, vous avez entendu deux à trois fois la litanie du nombre des morts, vous savez tout du prix des gels et de la pénurie de masque, vous avez compris que tout rassemblement est menacé d’annulation. Cela provoque un effet de panique mesurable à l’augmentation spectaculaire de la livraison à domicile et sans doute des abonnements à Netflix et autres plateformes.

Changer de modèle

Cela amplifie massivement les dommages économiques. Combien coûtent les annulations en série de spectacles de plus de 15 000 personnes, le report du marathon, le vide des magasins et le désert des théâtres ? Les assurances fonctionnent-elles et à quelles conditions ? Les pompiers pyromanes attisent le foyer de panique sans que le bénéfice sanitaire soit très mesurable. Mais, en revanche, ils échouent à s’appuyer sur cette crise sans précédent pour lancer un débat majeur et transformer le risque en opportunité de pousser des modèles plus durables.

La mise à l’arrêt des usines chinoises a immédiatement diminué la pollution et les émissions dans le pays. Elle a entraîné un ralentissement du transport maritime, tout aussi polluant pour la planète, mais l’impact semble plus limité pour les avions qui continueraient à voler à vide pour maintenir leurs créneaux.

Cela montre, tout de même, la voie pour des changements plus radicaux que ceux esquissés jusque-là. L’opportunité de repartir sur d’autres bases a été manquée une première fois en 2008 où l’économie mondiale a voulu se reconstruire à l’identique. 2020 est peut-être la crise planétaire qui peut provoquer l’accélération nécessaire pour finir la décennie avec une économie décarbonée et inclusive.

Anne-Catherine Husson-Traore,  @AC_HT, Directrice générale de Novethic


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles


Découvrez l'Essentiel de la Finance Durable


FINANCE DURABLE

Finance durable

La finance durable est un pan de la finance qui s’attache à prendre en compte des critères ESG, c’est-à-dire liés à l’environnement, au social et à la gouvernance. La finance durable regroupe l’ISR (investissement socialement responsable), la finance solidaire, la finance verte et plus généralement de l’investissement responsable.

Smartphone appli BNP CCO

BNP Paribas propose à ses clients de calculer l’empreinte carbone de leurs dépenses

En s’associant avec la jeune pousse Greenly, BNP Paribas permet à ses clients de mesurer l’empreinte carbone de leur consommation. Intégrée à l’application bancaire, la solution de Greenly détermine le volume d’émission de gaz à effet de serre de chaque ligne de dépense affichée sur les relevés de...

Pompage petrole CC0

Les premières exclusions du pétrole et gaz, premier signe d’un retrait massif à venir des investissements dans les fossiles

Une étude publiée le 20 octobre par l’institut australien IEEFA spécialiste de l’analyse économique et financière du secteur de l’énergie, a passé au crible les politiques de 50 investisseurs de poids qui excluent les sables bitumineux et le forage gazier en Arctique. Leurs conclusions : un exode...

Nikola refuse1 NikolaMotor

Nikola Motor, "l’autre Tesla", s’effondre en Bourse sur fond de promesses technologiques douteuses

Le cours de Bourse de Nikola Motor est descendu aussi vite qu’il était monté. La startup américaine cotée au Nasdaq depuis juin a fait l’objet d’un rapport à charge d’un investisseur. Celui-ci démonte toutes les promesses sur la technologie et sur l’existence même de prototypes du fondateur de la...

FINANCEMENT ODD

5 ans des Objectifs de développement durable (ODD) : quelles solutions pour accélérer les financements

Il y a cinq ans, l’ONU adoptait les Objectifs de Développement durable, soit 17 priorités environnementales, sociales et économiques pour 2030. Mais aujourd'hui, le compte n’y est pourtant pas. Seuls 2 500 milliards d'euros sont mobilisés chaque année alors que 5 000 à 7 000 seraient nécessaires. Et...