Publié le 08 décembre 2017

ISR / RSE

[Décryptage] Message du One Planet Summit : économie et finance doivent conjuguer leurs efforts pour protéger le climat !

Ils vont se presser par milliers mardi 12 décembre à la Seine Musicale à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) pour assister au sommet sur le climat, le "One Planet Summit". Tous ceux qui, à un titre à une autre, se battent pour que l’économie mondiale opère sa transition vers un modèle bas carbone.


SeabGallup/AFP

Ils veulent entendre les annonces de ceux qui incarnent le message du One Planet Summit : Emmanuel Macron et son "We make our planet great again", Mark Carney, président du conseil de stabilité financière du G20 et son "climat, risque systémique pour la finance mondiale"… mais aussi des stars comme Leonardo Di Caprio ou Arnold Schwarzenegger.

Ils veulent découvrir ces Clim’Acts qui vont changer la donne et traduire concrètement les engagements pris autour de la COP21. Ils attendent aussi d’être rassurés sur l’importance donnée à l’Accord de Paris par la centaine de chefs d’Etat présents. Pour eux tous, le 12 décembre 2017 sera un grand jour.

Un message mondial

Mais le pari du "One Planet Summit" sera gagné si le message porte bien au-delà de la Seine musicale. S’il atteint les entreprises et les financiers qui, eux, ne veulent rien changer à leurs modèles actuels, persuadés comme Donald Trump, leur emblématique porte-voix, qu’ils peuvent encore danser longtemps sur le Pont du Titanic au vu des performances astronomiques des grands indices boursiers.

Le sommet doit avoir une vocation pédagogique auprès des dirigeants politiques, économiques et financiers mais aussi des citoyens. Le message à porter est assez simple comme le montre Novethic dans sa vidéo spéciale pour l’évènement.

Ne pas oublier la dimension sociale

La transition vers un modèle économique bas carbone doit être rapide et de très gros acteurs financiers sont prêts à la financer. Mais pour qu’elle ait effectivement lieu il faut surtout que les entreprises et les citoyens s’en emparent massivement. Cela suppose que la transition soit équitable et négociée dès maintenant au sein de tous les secteurs menacés.

C’est le message martelé par Sharan Burrow, la secrétaire générale de la confédération internationale des syndicats (ITUC). "Derrière les actifs qui vont s’évaporer (stranded assets), il y a des millions d’emplois qui vont disparaître (standed workers) eux aussi", explique-t-elle.

"Nous devons mettre en place des mesures de reconversion pour ne pas reproduire le cas du charbon américain qui a privé, d’emploi, de couverture sociale et de retraite des millions de mineurs. Nous devons aussi faire de la transparence sur les risques financiers de long terme qui pèsent sur les retraites des salariés dans de nombreuses parties du monde quel que soit le système".

Environnementaux, sociaux, politiques et économiques, Le One Planet Summit concentre toutes les dimensions du changement climatique. Les yeux de la planète sont braqués sur lui, reste à ne pas décevoir ces attentes.

Anne-Catherine Husson-Traore, Directrice générale de Novethic, @AC_HT_ 


© 2018 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles