Publié le 24 mai 2019

FINANCE DURABLE

[Décryptage] Europe de la finance durable : la compétition prime sur la coopération !

Dommage collatéral de l’impulsion donnée à la finance durable par la Commission Européenne : un concours de places financières qui veulent chacune être plus durable que les autres avec des stratégies et des atouts différents. Paris, Londres et Luxembourg en font un axe important de leur attractivité mais avec des niveaux variables d’engagement et de crédibilité qui nuisent à la lisibilité de l’action globale.

Robert Scharfe, président de la place du Luxembourg, lors du sommet annuel du 23 mai.
@ACHT

La place financière de Luxembourg a organisé son rendez-vous annuel le 23 mai au milieu de cubes symbolisant les 17 Objectifs de Développement Durable avec un slogan : "Ce n’est pas seulement le climat qui change, tout change !". Son directeur, Robert Scharfe, a mis en exergue une approche globale à travers une plate-forme "Luxembourg Green Exchange", dédiée exclusivement aux "instruments financiers durables" à commencer par les Green Bonds.

Pour lui, "le principal obstacle au développement massif de ces approches est la barrière mentale de tous ceux qui ne comprennent pas, par manque de connaissance, les opportunités que représente une économie plus durable permettant d’atteindre les ODD en 2030". C’est pourquoi il a annoncé le lancement d’un programme de formations des banquiers et des sociétés de gestion, en particulier dans les pays où les green bonds sont d’ores et déjà développés.

À Londres, la "Green Finance Initiative", portée par la bourse, va créer officiellement le 2 juillet prochain avec la ville, un "Green Finance Institute". Celui-ci a d’ores et déjà recruté sa directrice. Dr Rhian-Mari Thomas est l’ancienne responsable du programme Green Banking de Barclays. La mission de cet institut sera "d’être le champion de la finance durable au Royaume-Uni et dans le monde et d’accélérer le verdissement du système financier global en renforçant sa position de leader mondial dans ce domaine".

Turbulences sur Paris

Paris entend bien lui disputer ce rôle, mais l’initiative Finance for Tomorrow (dont Novethic est membre) qui porte le mouvement au sein de Paris Europlace, traverse une zone de turbulences. Le statut de pionnier de l’investissement responsable, porteur d’un écosystème particulièrement développé, devrait donner à la France un leadership fort et visible. Mais la prise de contrôle de Vigeo par Moody’s en avril dernier, suivie du départ de Philippe Zaouati de la présidence de Finance for Tomorow en mai, handicapent cette stratégie. Il a démissionné le 17 mai dernier et, en attendant d’élire un ou une nouvelle président(e) à l’automne, Pierre Ducret, président d’I4CE, assure la présidence de Finance for Tomorrow par interim.

Une nouvelle phase commence pour la finance durable, celle des actions mesurables. Elle succède à celle des grands engagements lancés en 2015. Les Français vont devoir mettre les bouchées doubles pour conserver leur avance. C’est l’avertissement que leur a adressé le Canadien Paul Allard, spécialiste de la mesure d’impact, lors d’une matinée sur la finance durable organisée par la Fabrique d’avenir dans le Palais Brongniart le 21 mai : "Les Français vous êtes formidables et très en avance sur tout le monde mais s’il vous plaît ne nous refaites pas le coup du Minitel !".

Anne-Catherine Husson-Traore,  @AC_HT, Directrice générale de Novethic


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles


Découvrez l'Essentiel de la Finance Durable


FINANCE DURABLE

Finance durable

La finance durable est un pan de la finance qui s’attache à prendre en compte des critères ESG, c’est-à-dire liés à l’environnement, au social et à la gouvernance. La finance durable regroupe l’ISR (investissement socialement responsable), la finance solidaire, la finance verte et plus généralement de l’investissement responsable.

FINANCEMENT ODD

5 ans des Objectifs de développement durable (ODD) : quelles solutions pour accélérer les financements

Il y a cinq ans, l’ONU adoptait les Objectifs de Développement durable, soit 17 priorités environnementales, sociales et économiques pour 2030. Mais aujourd'hui, le compte n’y est pourtant pas. Seuls 2 500 milliards d'euros sont mobilisés chaque année alors que 5 000 à 7 000 seraient nécessaires. Et...

Consommation bio locale de saison effet covid

Faillite de Bio C‘Bon : des actionnaires particuliers craignent de perdre leur mise

Plusieurs centaines de particuliers ont investi leurs économies dans le capital de la chaîne de distribution Bio C’Bon, aujourd’hui en redressement judiciaire. Alors que les repreneurs doivent faire connaître leur offre auprès du juge, ils veulent faire entendre leur voix afin de ne pas tout perdre...

Epargne pxhere com

Bercy met le livret A et le LDDS à contribution pour la relance verte

Le ministère de l’Économie a assoupli les conditions d’utilisation des placements dans les livrets d’épargne réglementée. La Caisse des dépôts et la Banque des territoires vont pouvoir utiliser le fonds d’épargne pour financer des projets liés à la transition écologique, en plus des logements...

Banque du climat Dufour Sichel BPI

Banque du climat : 40 milliards pour transformer l’économie en quatre ans

Rénovation thermique des bâtiments, mobilités durables, développement des énergies renouvelables, accélération des innovations vertes… Bpifrance et la Banque des territoires ont développé un plan climat de 40 milliards d’euros, sur quatre ans, pour accélérer la transition écologique des entreprises...