Publié le 26 octobre 2018

FINANCE DURABLE

[Décryptage] Brésil : les marchés financiers votent Bolsonaro

Dimanche 28 octobre, se tiendra le second tour de l’élection présidentielle au Brésil. Sauf surprise, le candidat d’extrême droite Jair Bolsonaro devrait battre son adversaire de gauche Fernando Haddad. Malgré son incompétence économique assumée, le favori du scrutin a les faveurs des marchés financiers.

Bresile Jair Bolsonaro DanielRamalho AFP
Manifestation de soutien à Jair Bolsonaro pendant la campagne présidentielle au Brésil.
@DanielRamalho

Le second tour de l'élection présidentielle brésilienne dimanche devrait ouvrir une nouvelle brèche dans la mobilisation internationale contre le changement climatique. Le favori des sondages a un modèle : Donald Trump. Candidat d’extrême droite, cloitré chez lui, ce climato-sceptique fait campagne à travers les réseaux sociaux et recourt aux mêmes techniques que son modèle, sauf que Whats’App a remplacé Face Book dans le rôle d’influenceur d’électeurs par diffusion massive de fake news.

Au-delà du fait que Jair Bolsonaro avoue crânement son incompétence économique, son programme ultra libéral a été concocté par un disciple de l’école de Chicago pour qui la main invisible du marché est en quelque sorte "la main de Dieu". Il lui a préparé le cocktail habituel de baisse de la fiscalité et de privatisations. Les marchés financiers adorent !

La recette expérimentée par Trump (moins d’impôts, guerre aux législations environnementales) a dopé les indices boursiers américains, enfin jusqu’à ces derniers jours. De façon moutonnière les marchés brésiliens anticipent que la même potion va produire les mêmes effets. Peu leur importe que ladite potion soit très amère pour les populations, l'environnement et l’Amazonie, le poumon de la planète.

Les pesticides et l’environnement

Premier consommateur de pesticides au monde, le Brésil est un pays où la protection de l’environnement est un engagement dangereux. Sur les 207 défenseurs de l’environnement tués en 2017 selon Global Witness, 57 ont été assassinés au Brésil dans des cas liés à l’agro-business. La dernière bataille législative autour de la loi facilitant l’usage de pesticides a été farouche et mis en lumière les liens entre la députée Tereza Cristina, dite la "muse du poison" (les pesticides) et les lobbys de l’agro-business.

Jair Bolsonaro est le nouvel avatar de ce mouvement plus que préoccupant qui amène au pouvoir à coups de manipulations à base d’intelligence artificielle, des marionnettes chargées de maintenir encore un peu ce modèle exsangue qui rend les terres stériles et les marchés financiers prospères. Pourquoi les Brésiliens vont-ils vraisemblablement s’administrer eux-mêmes et librement cette potion amère ? Sans doute parce que le rapport de forces n’est pas encore favorable à ceux qui aspirent à d’autres modèles, plus respectueux des humains et de l’environnement

Anne-Catherine Husson-Traore,  @AC_HT, Directrice générale de Novethic


© 2018 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles




FINANCE DURABLE

Finance durable

La finance durable est un pan de la finance qui s’attache à prendre en compte des critères ESG, c’est-à-dire liés à l’environnement, au social et à la gouvernance. La finance durable regroupe l’ISR (investissement socialement responsable), la finance solidaire, la finance verte et plus généralement de l’investissement responsable. Actuellement, l’attention est focalisée sur le climat. Dans le cadre de la lutte contre le changement climatique et suite à l’Accord de Paris, des rendez-vous internationaux liés à la finance climat sont prévus en décembre dans la capitale française.

Excavation charbon Allemagne Martin Lizner

[Décryptage] COP24 : Des limites de l’engagement de la finance sur la fin des émissions liées au charbon

Lors de la COP24, qui se déroule à Katowice en Pologne jusqu’au 14 décembre, 415 grands investisseurs mondiaux appellent les ɐtats à être plus ambitieux sur la diminution de leurs émissions de gaz à effet de serre. Un message qui laisse perplexe alors que, depuis l’Accord de Paris, les fonds des...

Banque mondiale COP24 WorldBank

COP24 : la Banque mondiale promet 200 milliards de dollars entre 2021 et 2025 pour l’adaptation au changement climatique

La Banque mondiale a annoncé, lundi 3 décembre, la mobilisation d'environ 200 milliards de dollars de financements de 2021 à 2025 pour aider les pays en développement face au changement climatique, soit un "doublement" par rapport à la période précédente.

Gilets jaunes Palais Brongniart France2

La prise du palais Brongniart par les gilets jaunes, symbole de l’indispensable facteur Social des critères ESG

Dans le secteur de la finance durable, la prise en compte des critères ESG (Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance) a surtout mis l’accent sur les sujets climatiques. Mais ne serait-ce pas plutôt le facteur S qui doit être au centre de cette finance ? La journée de manifestation des gilets...

Laetitia Tankwe DeBaudus

Laetitia Tankwe, première française élue au Conseil d’administration des PRI

Conseillère du président de l’Ircantec, organisme de la retraite publique, Laetitia Tankwe sera la première française à intégrer le conseil d’administration des Principes pour l’Investissement Responsable (PRI) dès janvier prochain. L’initiative, qui rassemble aujourd’hui plus de 2500 signataires...