Publié le 28 mars 2018

FINANCE DURABLE

Danone émet un Social Bond de 300 millions d’euros, une première pour une entreprise multinationale

Le géant de l’agroalimentaire a émis une obligation à impact social positif de 300 millions d’euros. Cette somme servira à financer la recherche sur l’alimentation, l’émancipation des populations ou encore l’amélioration de la protection des salariés du groupe. C’est la première fois qu’un acteur privé réalise une telle opération.

Laiterie du projet Merapi : réhabilitation par Danone de l'activité agricole dans une zone sinistrée en Indonésie.
©Thomas Haley/Danone

Danone, l’un des plus grands groupes agroalimentaires au monde (leader dans les produits laitiers, deuxième des eaux en bouteille), a émis une obligation à impact social, dite "Social Bond". Celle-ci s’élève à 300 millions d’euros. C’est la première fois qu’une entreprise multinationale procède à une telle émission.

C’est un nouvel engagement en faveur de la finance durable de la part d’Emmanuel Faber, le PDG du groupe très volontaire en la matière. Fin févier, à l’instar d’EDF et Philips, Danone annonçait déjà l'introduction de critères ESG (environnementaux, sociaux et de gouvernance) dans sa ligne de crédit syndiqué (contractée auprès de plusieurs banques) de 2 milliards d’euros.

Une forte demande

Cette obligation à impact social du géant français a massivement attiré les investisseurs. Alors que le montant maximal de l’émission s’élevait à 300 millions d’euros, la demande a dépassé 700 millions d’euros. 41 % des investisseurs servis étaient Français, 25 % Chinois et 13 % Allemand. 50 % est revenu à des gérants d’actifs et 25 % à des banques.

"Notre émission a suscité un fort intérêt auprès des investisseurs ESG, nous encourageant à poursuivre notre ambition d’être un acteur clé de la révolution de l’alimentation", explique Cécile Cabanis, directrice financière. L’émission sera fléchée vers cinq objectifs : le développement de pratiques agricoles et d’élevage responsable ; l’émancipation des populations et des entrepreneurs sociaux ; la recherche en nutrition médicale ; la recherche en alimentation saine ; l’amélioration de la couverture santé et de la politique parentale pour les salariés.

Partager avec les parties prenantes

"Avec cette émission à impact social positif, Danone s’affirme une nouvelle fois comme pionnier pour créer de la valeur durable et la partager avec toutes ses parties prenantes", explique Cécile Cabanis. Le social Bond émis par l’entreprise à une échéance de 7 ans répond aux "Social Bond Principles", des critères établis en 2017 par l’International Capital Market Association.

Ils prévoient entre autres : le financement ou refinancement de projets sociaux, la communication aux investisseurs de la sélection des projets, l’identification des fonds et un reporting annuel. L’opération de Danone a été validée par l’agence Vigeo Eiris.

En 2017, selon les chiffres du Crédit Agricole, les Social Bonds ont représenté 9 milliards de dollars. À comparer aux 130 milliards de dollars levés pour des Green Bonds, ces émissions obligataires qui financent des projets ou activités à bénéfice environnemental. Mais Social et Green Bonds ne représentent qu’une goutte d’eau dans le marché obligataire qui se chiffre en dizaines de milliers de milliards de dollars.

Ludovic Dupin, @LudovicDupin


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles


Découvrez l'Essentiel de la Finance Durable


FINANCE DURABLE

Finance durable

La finance durable est un pan de la finance qui s’attache à prendre en compte des critères ESG, c’est-à-dire liés à l’environnement, au social et à la gouvernance. La finance durable regroupe l’ISR (investissement socialement responsable), la finance solidaire, la finance verte et plus généralement de l’investissement responsable.

Assemblee generale AIrbus 2019 Airbus

Crise du Coronavirus : vers un confinement des dividendes versés aux actionnaires

De plus en plus de voix s’élèvent alertant sur les politiques de dividende des entreprises. Les plans massifs d’aides publiques, pour soutenir les sociétés confrontées à la crise du coronavirus, ne doivent pas se retrouver dans la poche des actionnaires. Certains grands groupes ont déjà annoncé...

Ouverture NYSE bourse coronavirus BryanRSmith AFP

[Coronavirus, le jour d’après] Réhumaniser la finance pour changer les paramétrages du trading à haute fréquence

Depuis le 20 février, les bourses mondiales ont perdu en moyenne 30 %, suivant des phases de chutes vertigineuses suivies de temporaires remontées. La cause est le recours massif au trading à haute fréquence, géré par des algorithmes préprogrammés qui surréagissent au moindre signal négatif. Pour y...

Coronavirus : la BCE injecte 750 milliards d’euros pour soutenir l'économie

La Banque Centrale Européenne (BCE) déploie un programme massif d’injection d’argent frais dans l’économie européenne. Un programme d’achat d’actifs d’urgence pandémie de 750 milliards d’euros est lancé jusqu’à la fin de l’année au moins, pour tenter d’aider les entreprises à traverser le choc de...

Gisement petrole CCO

Reclaim Finance, une nouvelle ONG pour tracer les investissements fossiles des banques

Une nouvelle ONG entend remettre la finance au service du climat. Reclaim Finance, fondée par deux professionnels des organisation non gouvernementale et affiliée aux Amis de la Terre France, a vu le jour mi-mars. Elle prévoit de mettre la pression sur les acteurs financiers pour qu’ils sortent des...