Publié le 28 mars 2018

FINANCE DURABLE

Danone émet un Social Bond de 300 millions d’euros, une première pour une entreprise multinationale

Le géant de l’agroalimentaire a émis une obligation à impact social positif de 300 millions d’euros. Cette somme servira à financer la recherche sur l’alimentation, l’émancipation des populations ou encore l’amélioration de la protection des salariés du groupe. C’est la première fois qu’un acteur privé réalise une telle opération.

Laiterie du projet Merapi Danone
Laiterie du projet Merapi : réhabilitation par Danone de l'activité agricole dans une zone sinistrée en Indonésie.
©Thomas Haley/Danone

Danone, l’un des plus grands groupes agroalimentaires au monde (leader dans les produits laitiers, deuxième des eaux en bouteille), a émis une obligation à impact social, dite "Social Bond". Celle-ci s’élève à 300 millions d’euros. C’est la première fois qu’une entreprise multinationale procède à une telle émission.

C’est un nouvel engagement en faveur de la finance durable de la part d’Emmanuel Faber, le PDG du groupe très volontaire en la matière. Fin févier, à l’instar d’EDF et Philips, Danone annonçait déjà l'introduction de critères ESG (environnementaux, sociaux et de gouvernance) dans sa ligne de crédit syndiqué (contractée auprès de plusieurs banques) de 2 milliards d’euros.

Une forte demande

Cette obligation à impact social du géant français a massivement attiré les investisseurs. Alors que le montant maximal de l’émission s’élevait à 300 millions d’euros, la demande a dépassé 700 millions d’euros. 41 % des investisseurs servis étaient Français, 25 % Chinois et 13 % Allemand. 50 % est revenu à des gérants d’actifs et 25 % à des banques.

"Notre émission a suscité un fort intérêt auprès des investisseurs ESG, nous encourageant à poursuivre notre ambition d’être un acteur clé de la révolution de l’alimentation", explique Cécile Cabanis, directrice financière. L’émission sera fléchée vers cinq objectifs : le développement de pratiques agricoles et d’élevage responsable ; l’émancipation des populations et des entrepreneurs sociaux ; la recherche en nutrition médicale ; la recherche en alimentation saine ; l’amélioration de la couverture santé et de la politique parentale pour les salariés.

Partager avec les parties prenantes

"Avec cette émission à impact social positif, Danone s’affirme une nouvelle fois comme pionnier pour créer de la valeur durable et la partager avec toutes ses parties prenantes", explique Cécile Cabanis. Le social Bond émis par l’entreprise à une échéance de 7 ans répond aux "Social Bond Principles", des critères établis en 2017 par l’International Capital Market Association.

Ils prévoient entre autres : le financement ou refinancement de projets sociaux, la communication aux investisseurs de la sélection des projets, l’identification des fonds et un reporting annuel. L’opération de Danone a été validée par l’agence Vigeo Eiris.

En 2017, selon les chiffres du Crédit Agricole, les Social Bonds ont représenté 9 milliards de dollars. À comparer aux 130 milliards de dollars levés pour des Green Bonds, ces émissions obligataires qui financent des projets ou activités à bénéfice environnemental. Mais Social et Green Bonds ne représentent qu’une goutte d’eau dans le marché obligataire qui se chiffre en dizaines de milliers de milliards de dollars.

Ludovic Dupin, @LudovicDupin


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

FINANCE DURABLE

Finance durable

La finance durable est un pan de la finance qui s’attache à prendre en compte des critères ESG, c’est-à-dire liés à l’environnement, au social et à la gouvernance. La finance durable regroupe l’ISR (investissement socialement responsable), la finance solidaire, la finance verte et plus généralement de l’investissement responsable.

Galite homme femme BultSilvia

La mixité, le prochain combat de la finance durable

Des fonds thématiques sur la parité dans les entreprises commencent à voir le jour. Et ce n’est pas une mince affaire ! Les femmes continuent à rencontrer des difficultés à atteindre les fonctions de direction des entreprises. La société de gestion Mirova vient de créer un fonds à contre-courant des...

NGFS Carney villeroydeGalhau Elderson banque de France

Verdir le système financier : une nouvelle mission pour les banques centrales

La lutte contre le changement climatique peut faire des miracles. Elle est non seulement capable de transformer des banquiers centraux en apôtres de l’environnement mais ramène aussi la régulation prudentielle à des considérations concrètes sur les risques financiers liés au climat. C’est ce qu’a...

Rupture barrage Brumadinho Vale Bresil 25 janvier 2019 Douglas Magno AFP

Après la rupture du barrage minier au Brésil, les investisseurs posent un ultimatum aux compagnies minières

Après la rupture du barrage de Vale qui a causé la mort de centaines de personnes en janvier, les investisseurs internationaux demandent des comptes à l’industrie minière. Une centaine d’entre eux ont envoyé une lettre à 683 compagnies minières leur demandant des informations précises sur leurs...

Finance verte iStock jwohlfeil

Dans un contexte morose, les fonds durables attirent de plus en plus d’investisseurs

La finance durable continue de progresser à un rythme plus rapide que le reste du marché. L’indicateur Novethic dénombre 488 fonds responsables, dont 147 fonds thématiques. Ces derniers, qui revendiquent un impact sur la société, font le plus recette : leur encours progresse de 18 % en 2018. Mais...