Publié le 04 décembre 2018

FINANCE DURABLE

COP24 : la Banque mondiale promet 200 milliards de dollars entre 2021 et 2025 pour l’adaptation au changement climatique

La Banque mondiale a annoncé, lundi 3 décembre, la mobilisation d'environ 200 milliards de dollars de financements de 2021 à 2025 pour aider les pays en développement face au changement climatique, soit un "doublement" par rapport à la période précédente.

Banque mondiale COP24 WorldBank
Lors de la COP24 a annoncé qu'elle consacrera 200 milliards de dollars au changement climatique d'ici 2025.
@WorldBank

Cette annonce, qui intervient juste après le début de la 24e Conférence de l'ONU sur le climat en Pologne (COP24) "envoie un signal important à la communauté internationale, pour qu'elle fasse de même", a estimé la Banque dans un communiqué.

Les pays développés se sont engagés à porter à 100 milliards de dollars par an d'ici à 2020 les financements (publics et privés) des politiques climatiques des pays en développement. Mais même si les flux augmentent, selon l'OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques), les pays du Sud réclament des engagements plus clairs du Nord. L'enveloppe de quelque 200 milliards annoncée lundi sera composée de 100 milliards de dollars de "financements directs" de la Banque mondiale.

Place à l’adaptation au changement climatique

"Cela fait environ 40 milliards par an, dont 27 milliards de fonds directs", a commenté le responsable du dossier climat de la Banque, John Roome. Au cours de l'année fiscale 2018 (juillet 2017 à juin 2018), la Banque a engagé 20,5 milliards de dollars de financements sur le climat et en moyenne environ 13,5 milliards par an sur la période 2014-2018, a-t-il précisé.

"Nous devons combattre les causes mais aussi permettre de nous adapter aux conséquences qui sont souvent les plus dramatiques pour les plus pauvres du monde", a commenté Kristalina Georgieva, la directrice générale de la Banque mondiale. Ainsi, "pour la première fois", la moitié des 100 milliards de fonds directs de la Banque seront consacrés à des projets d'adaptation.

Au même moment, le Président de l’ONU, Antonio Guteres lançait un cri d’alerte. "Nous n'allons pas du tout dans la bonne direction" pour freiner le changement climatique qui "va plus vite que nous", a-t-il alerté. "Même si nous sommes les témoins d'impacts climatiques dévastateurs provoquant le chaos à travers le monde, nous ne faisons toujours pas assez". "Il est difficile de comprendre pourquoi nous, collectivement, avançons toujours si lentement, et même dans la mauvaise direction", a-t-il ajouté.

La Rédaction avec AFP


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles




FINANCE DURABLE

Finance durable

La finance durable est un pan de la finance qui s’attache à prendre en compte des critères ESG, c’est-à-dire liés à l’environnement, au social et à la gouvernance. La finance durable regroupe l’ISR (investissement socialement responsable), la finance solidaire, la finance verte et plus généralement de l’investissement responsable. Actuellement, l’attention est focalisée sur le climat. Dans le cadre de la lutte contre le changement climatique et suite à l’Accord de Paris, des rendez-vous internationaux liés à la finance climat sont prévus en décembre dans la capitale française.

Travailleurs impact social Silhouettes Rawpixel

La société de gestion Meeschaert se lance dans le calcul de l’empreinte sociale de ses investissements

La société de gestion Meeschaert veut mieux connaître l’impact de ses investissements sur les salariés. Elle a développé sa propre méthode pour calculer l’empreinte sociale de son portefeuille et s’en sert désormais pour dialoguer avec les entreprises. Accidents du travail, turnover des salariés,...

Alexandria Ocasio Cortez Green New Deal SaulLoeb AFP

Appels tous azimuts pour mobiliser massivement les capitaux au service du climat

Des élus, des économistes, des scientifiques, des universitaires… Tous proposent des plans différents, mais tous n’ont qu’un seul et même but : faire en sorte que plus un seul euro ou un seul dollar ne finance le réchauffement climatique, en particulier à travers le développement des énergies...

Transition énergétique économie décarboné basculement istock

Pour mieux flécher les investissements verts, France Stratégie propose de doubler l'objectif 2030 de la valeur du carbone

France Stratégie, préconise dans un rapport publié lundi 18 février de plus que doubler l'objectif pour 2030 de la "valeur tutélaire" de la tonne de carbone. Ce référentiel permet d'évaluer les investissements et les décisions publiques pour dégager les actions prioritaires de réduction de CO2.

Bono 2 wikimedia commons

Bono veut mesurer les effets concrets de l’investissement à impact

Le leader du groupe U2 a participé au lancement de Y Analytics, une société spécialisée dans la mesure des bénéfices sociaux et environnementaux des fonds à impact. Cette filiale de The Rise Fund, le fonds co-fondé par Bono, veut amener la preuve des bénéfices engendrés par cette pratique...