Publié le 30 novembre 2015

Logo COP 21 Novethic

FINANCE DURABLE

COP21 : coup d’envoi de la mobilisation des acteurs du monde financier

Ils ne veulent plus se tenir à l’écart. Au contraire, les acteurs financiers jouent un rôle de plus en plus important dans la lutte contre le réchauffement climatique. Pour preuve, le nombre d’événements prévus autour de la finance tout au long de la COP21. Et les engagements de plus en plus nombreux en faveur du climat.  

François Villeroy de Galhau le tout nouveau gouverneur de la Banque de France a prononcé son 1er discours sur le changement climatique ERIC PIERMONTAFP
François Villeroy de Galhau, le tout nouveau gouverneur de la Banque de France, a prononcé son 1er discours sur le changement climatique lors d'un événement organisé lundi 30 novembre à l'Assemblée nationale.
Eric Piermont / AFP

Lundi après-midi était donné le coup d’envoi de la mobilisation des acteurs de la finance avec une table ronde de haut niveau organisée à l’Assemblée nationale en présence de Pierre Moscovici, commissaire européen aux affaires économiques financières, Irving Mintzer, conseiller du secrétaire général de l’ONU sur la question de la finance et du climat, ou encore François Villeroy de Galhau, gouverneur de la Banque de France.

Pour rester sous un scénario de réchauffement global de 2°C d’ici la fin du siècle, "la finance est un rouage essentiel", a répété Jean Pisani-Ferry, commissaire général de France Stratégie, en introduction de l’événement. Les acteurs de la finance sont ainsi appelés à se mobiliser sur deux axes : la mobilisation de milliers de milliards de dollars pour financer la transition énergétique, d’une part, et la mesure du risque climatique que l’on appelle risque carbone d’autre part.

 

Le risque climat intégré dans les stress tests bancaires

 

Ce lundi, à l’Assemblée, il a surtout été question du second volet. Très attendu sur le sujet, après le discours engagé de Mark Carney, son homologue de la Banque d’Angleterre, François Villeroy de Galhau, ancien N°2 de BNP Paribas et gouverneur de la Banque de France depuis le début du mois, a déclaré que le risque climatique serait intégré dans les stress tests bancaires. "Au sein du conseil de stabilité financière du G20, nous sommes en train de travailler sur une méthodologie qui devrait aboutir d’ici un an. La première étape est de construire un cadre pertinent et fiable pour permettre aux acteurs financiers de mesurer le risque carbone." En revanche, sur le financement de la transition énergétique, le gouverneur de la Banque de France a été clair. "Ce n’est pas le rôle des banques centrales."

Le 29 septembre dernier, Mark Carney, également président du conseil de stabilité financière du G20 avait présenté un rapport qui reconnaissait explicitement l’existence d’un risque carbone lié au changement climatique et avait alors pointé trois risques : physique, de responsabilité et financier. "Le changement de valorisation des actifs financiers intensifs en carbone pourraient devenir des actifs échoués (ou stranded assets)", avait-il alors déclaré. Dans son premier discours sur le changement climatique, François Villeroy de Galhau s’inscrit donc dans le sillage de Mark Carney, tout en restant prudent.

Même position au sein de la Commission européenne. Pierre Moscovici, commissaire aux affaires économiques, a conclu la table ronde en saluant le travail réalisé par le conseil de stabilité financière du G20, sans aucune annonce sur une quelconque initiative menée au sein de l’Union européenne. C’est donc bel et bien le G20 qui prend la main en matière de prise en compte du risque climatique par les marchés financiers.

 

Les principaux événements finance et climat

 

Parmi les innombrables événements consacrés à la finance et au climat tout au long de la COP21, Novethic en a retenu trois :

- Le focus sur la finance privée, dans le cadre de l’Agenda des solutions, organisé le 4 décembre dans la Zone bleue, au Bourget, sous l’égide des Nations Unies et en présence de Michel Sapin, le ministre des finances.

- Autre table ronde, "Comment mieux financer et mieux assurer pour répondre au changement climatique ?", ouverte à tous, au Grand Palais, le 5 décembre dans le cadre de Solutions COP21. Elle va réunir banquiers et assureurs.

- Et une journée dédiée à l’énergie avec plusieurs événements sur le thème du financement, le 7 décembre, au Bourget, dans les Espaces génération climat, ouverte à tous.

Selon la dernière étude du centre de recherche de Novethic, 960 investisseurs internationaux sont engagés dans la lutte contre le réchauffement climatique. Ils représentent 29 600 milliards d’euros d’actifs.

Concepcion Alvarez
© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

Climat : le groupe Caisse des Dépôts, CNP assurances et Humanis s’engagent

La France compte dans ses rangs de grands leaders mondiaux de la finance verte. A l’occasion du colloque annuel de Novethic, le groupe Caisse des Dépôts, CNP assurances et Humanis ont pris ou réaffirmé...

Quelles réalités derrière les annonces des banques en faveur du climat ?

A quelques jours de la COP21, la publication des engagements de banques sur le climat se multiplient : jusqu’où vont-elles ? Quelles sont leurs motivations ? Et quelles sont les...

Les banques françaises financent 7 fois plus les énergies fossiles que les renouvelables selon 2 ONG

Quel impact a eu le dernier grand sommet climatique de Copenhague en 2009 sur les banques ? Aucun, si l’on en croit la dernière étude publiée...

Désinvestissement des énergies fossiles : une arme contre le réchauffement climatique

Désinvestir. Le mot revient de plus en plus souvent dans le débat autour du réchauffement climatique. La campagne pour le désinvestissement des combustibles fossiles, relayée depuis plusieurs années par l’organisation non gouvernementale (ONG) 350.org, est en train de porter ses fruits. De...

Climat et croissance : 10 propositions pour concilier croissance économique et lutte contre le changement climatique

Dans un rapport intitulé "Seizing the global opportunity", la Commission mondiale sur l’économie et le climat - qui compte parmi ses membres l’économiste Nicholas Stern et l’ancien président mexicain Felipe Calderon - formule 10 propositions "garanties bonnes pour le climat et la...

FINANCE DURABLE

Finance durable

La finance durable est un pan de la finance qui s’attache à prendre en compte des critères ESG, c’est-à-dire liés à l’environnement, au social et à la gouvernance. La finance durable regroupe l’ISR (investissement socialement responsable), la finance solidaire, la finance verte et plus généralement de l’investissement responsable.

Bill Gates s’associe à la Banque européenne d’investissement pour financer des technologies bas carbone

Les milliardaires internationaux, réunis par Bill Gates dans la Breakthrough Energy Coalition, investissent en Europe pour développer des technologies de rupture permettant de réduire les émissions de gaz à effet de serre. Avec la Commission européenne et la Banque européenne d’investissement, ils...

Siege Banque de France Wikimedia Commons

Endettement, climat, cybersécurité… Ces risques pèsent de plus en plus lourd sur le système financier selon la Banque de France

La Banque de France s’inquiète de l’augmentation des risques pesant sur le système financier français. Le réchauffement climatique et la cybercriminalité font notamment partie des risques qui montent et qui atteignent une probabilité élevée, selon la banque centrale. Elle préconise un suivi plus...

Bernard Arnault WikimediaCommons taillee

Club des 100 milliards de dollars : Bernard Arnault, Bill Gates et Jeff Bezos, des investisseurs responsables ?

Ils ne sont que trois dans le monde dont le patrimoine a dépassé la barre des 100 milliards de dollars. Le Français Bernard Arnault, président de LVMH, vient juste de rejoindre les Américains Bill Gates, fondateur de Microsoft, et Jeff Bezos, PDG d’Amazon. Ces multimilliardaires, à la fortune...

Phenix aeroville gaspillage alimentaire

Baromètre de la finance solidaire : les participations directes dans les entreprises en forte hausse

Après une croissance record en 2017, la finance solidaire continue de séduire en 2018, avec une progression de 8,7 % du volume des encours de l’épargne. Si le gros de la collecte reste tiré par l’épargne salariale, la surprise vient du bond des investissements directs dans les entreprises de...