Publié le 24 novembre 2015

FINANCE DURABLE

Climat : le groupe Caisse des Dépôts, CNP assurances et Humanis s’engagent

La France compte dans ses rangs de grands leaders mondiaux de la finance verte. A l’occasion du colloque annuel de Novethic, le groupe Caisse des Dépôts, CNP assurances et Humanis ont pris ou réaffirmé de forts engagements en faveur d’une économie bas carbone. Au total, ce sont 57 milliards d’euros gérés par ces investisseurs institutionnels qui seront décarbonés. Explications.

Pierre-René Lemas, directeur général de la Caisse des dépôts et des consignations.
Eric Piermont / AFP

"Le groupe Caisse des Dépôts va réduire de 20 % l’empreinte carbone de ses portefeuilles d'actions d’ici 2020 et mènera une politique d’engagement actionnarial renforcée sur les enjeux énergétiques et climatiques. Si la réduction volontaire des émissions des sociétés détenues en portefeuille s’avère insuffisante à moyen terme, le Groupe procèdera à des réallocations". Les propos tenus par Pierre-René Lemas, le directeur général de la Caisse des Dépôts, témoignent de l’engagement du groupe (dont Novethic est une filiale) en faveur du climat. Elle témoigne aussi de son souhait de doter l’institution d’une feuille de route axée sur un objectif de limitation du réchauffement de la planète en deçà de 2°C.

Cet objectif de -20 % à horizon 2020 est partagé par Frédéric Lavenir. Le Directeur Genéral de CNP Assurances (détenue à 40 % par la Caisse des Dépôts) a également présenté la politique de son groupe lors du colloque à l’attention des investisseurs institutionnels organisé par Novethic ce 24 novembre. Sa stratégie repose sur le même objectif de décarbonation que celui du groupe CDC, mais également sur un  doublement de ses investissements verts. CNP assurances devrait ainsi investir 1,6 milliard d’euros d’ici à fin 2017 dans diverses classes d’actifs (infrastructures, private equity et green bonds). Pour Frédéric Lavenir, "ces nouveaux engagements profitent aux assurés et sécurisent la rentabilité de leurs investissements sur le long terme".  

 

L’immobilier, un puissant levier d’action

 

Les stratégies de lutte contre le changement climatique intègre également les actifs immobiliers. La Caisse des dépôts et CNP Assurances vont respectivement réduire la consommation énergétique de leur portefeuille de -38 % d’ici d’ici 2030 et de -20 % d’ici 2020. 5 milliards d'euros d’actifs de bureaux et de logements, répartis sur plus de 150 sites, sont concernés.  

Humanis a de son côté confirmé ses récentes annonces. Le groupe d’assurances et de retraites affiche un objectif de diminution de 2 % par an des émissions associées à son portefeuille d'actions (2 milliards d'euros). Il adhère aussi à la Portfolio Decarbonization Coalition (PDC), portée par l’initiative finance des Nations Unies pour l’Environnement (UNEP FI). Son directeur général, Jean-Pierre Menanteau, affirme que  "la contribution (d’Humanis, NDLR) à la réduction des émissions de carbone dans l’atmosphère est  une source d’innovation". Raison pour laquelle son groupe portera à 125 millions d’euros les encours de son fonds HGA Obligations Vertes. Un fonds investi dans des projets d’énergies renouvelables, d’efficacité énergétique et dont la spécificité est d’évaluer combien de milliers de tonnes de CO2 sont évitées pour chaque million d’euros investi.  

 

Le charbon, une énergie du passé  

 

A l’occasion du 8e colloque Novethic, le déclin du charbon, largement observé depuis 18 mois, s’est une nouvelle fois confirmé. Le désengagement progressif des investisseurs institutionnels de la plus polluante des énergies fossiles est en cours.  

Déjà peu exposé, le groupe Caisse des Dépôts n’investira plus, dès 2016, ne détiendra plus à la fin de l’année "aucun titre en direct dans les actions cotées et titres de dette de sociétés dont plus de 25 % du chiffre d’affaires est lié au charbon thermique" et le groupe s’engage à "ne pas investir en direct dans les actions cotées et titres de dette de sociétés dont l’exposition de l’activité au charbon dépasse 20 % du chiffre d’affaires".

Quant à CNP Assurances, elle aura, dès l’an prochain, cédé pour près de 300 millions € d’obligations de sociétés qui extraient ou produisent de l’électricité à base de charbon. Elle ne détiendra donc plus ni actions ni obligations cotées de sociétés réalisant plus de 25 % de leur chiffre d’affaire dans une activité liée au charbon thermique.  

Antonin Amado
© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles


Découvrez l'Essentiel de la Finance Durable


Pour aller plus loin

Climate Business Summit : un consensus et des promesses à tenir

Le Climate and Business Summit s'est achevé ce jeudi 22 mai sur un consensus : les entreprises sont conscientes du risque climatique, et constituent désormais une véritable force pour lutter contre le réchauffement de la planète. Les dirigeants ont martelé l'importance de voir émerger un...

Climat : le prix du carbone au cœur de la climate week

La question du prix du carbone sera au cœur des discussions que vont avoir cette semaine les acteurs économiques du Business & Climate Summit, puis du Climate Finance Day. Sur la table depuis plus de dix ans, la monétarisation de la tonne de CO2 au niveau mondial et national, voire au sein...

Quelles réalités derrière les annonces des banques en faveur du climat ?

A quelques jours de la COP21, la publication des engagements de banques sur le climat se multiplient : jusqu’où vont-elles ? Quelles sont leurs motivations ? Et quelles sont les...

Risque carbone : désinvestissement a minima pour le fonds souverain norvégien

Un mois à peine après avoir annoncé son désengagement de 22 entreprises fortement émettrices de CO2, le fonds souverain norvégien a publié ce vendredi 13 mars son rapport d’activité. Très attendu, il déçoit. Pourquoi ? Parce que si le fonds se désengage bien d’entreprises aux activités...

Assemblée générale d'Engie (ex-GDF-Suez):les "anti-charbon" pointent les contradictions du groupe

Coup de théâtre à l'Assemblée générale du Groupe Engie (anciennement GDF-SUEZ) : ce 28 avril, des militants de l'ONG Les Amis de la terre, masqués en François Hollande, ont tenté de pénétrer dans le lieu où se tenait cette AG. Ils protestaient contre les projets du groupe basés sur le...

Anticiper le risque climatique, un pari gagnant pour les investisseurs

Dans l’optique de la COP 21, le cabinet de conseil Mercer s’est penché sur les liens entre changement climatique et investissements. Ses conclusions sont claires : le rendement des investisseurs qui auront anticipé le changement climatique ne sera pas affecté, au moins jusqu’en 2050. Pour...

Carbon Risk : une application pour mesurer l'urgence climatique

Comment rendre concrets les impacts économiques et financiers du réchauffement climatique? C'est en essayant de répondre à cette question que notre application "Carbon Risk"est...

FINANCE DURABLE

Finance durable

La finance durable est un pan de la finance qui s’attache à prendre en compte des critères ESG, c’est-à-dire liés à l’environnement, au social et à la gouvernance. La finance durable regroupe l’ISR (investissement socialement responsable), la finance solidaire, la finance verte et plus généralement de l’investissement responsable.

Davos world economic forum 2020 WEF

Davos 2020 : Paris et Berlin s'allient à BlackRock pour investir 500 millions de dollars dans la transition des pays émergents

L’Agence français de développement, le ministère allemand de l’Environnement et des fondations privées s’associent à l’Américain BlackRock pour développer un Climate Finance Partnership. Ensemble, ils veulent investir 500 millions de dollars dans des projets d’infrastructures vertes dans les pays...

MarkCarney et BorisJohnson UKprimeminister

COP26 : le gouverneur de la Banque d'Angleterre Mark Carney devient conseiller de Boris Johnson pour verdir la finance

Il a été nommé envoyé spécial pour l’action climatique des Nations-Unies en décembre dernier. Cette fois, Mark Carney vient d’être appelé par Boris Johnson dès qu’il aura terminé son mandat à la tête de la Banque d’Angleterre pour l’aider à mettre en place la COP 26 qui se tiendra à Glasgow en...

Larry Fink veut engager BlackRock, le plus grand gestionnaire d'actifs au monde, vers des investissements plus durables

Le réchauffement climatique est l’une des crises les plus importantes de notre temps, selon Larry Fink. Dans sa lettre annuelle à ses clients, le PDG de BlackRock annonce vouloir renforcer sa part d’investissements durables et sa volonté de pousser les entreprises vers un modèle bas carbone, quitte...

Syndicat RATP BlackRock Retraite

Le spectre de la "finance ennemie" revient hanter la réforme des retraites

Le mouvement contre la réforme des retraites est en train de muter vers une attaque en règle de la finance concrétisée par l’irruption de grévistes dans les locaux de BlackRock à Paris. Les gilets jaunes avaient pris les agences bancaires pour cible, les cheminots visent la plus grosse société de...