Publié le 07 décembre 2017

FINANCE DURABLE

Crédit Agricole sort des sables bitumineux et annonce 100 milliards de financements verts

C’est la deuxième banque française à désinvestir des énergies fossiles les plus polluantes, à savoir le charbon, le pétrole de l’Arctique et les sables bitumineux. Si les engagements de Crédit agricole ne vont pas aussi loin que ceux de BNP Paribas, ils constituent une bonne nouvelle à l’approche du One Planet Summit, le sommet organisé par Emmanuel Macron le 12 décembre pour mettre la finance climat au cœur des débats. 

La banque ne soutiendra plus de projets de sables bitumineux dans le monde.
Rezac / WWF-UK

Les annonces se multiplient à l’approche de la séquence finance climat organisée la semaine prochaine à Paris. Crédit agricole a revu à la hausse ses engagements. Après avoir exclu le charbon dès 2015, la banque annonce désinvestir plus largement des "hydrocarbures les moins performants sur un plan énergétique et les plus impactants pour l’environnement", sables bitumineux en tête.

Crédit agricole va parallèlement accélérer le financement de la transition énergétique avec un objectif de 100 milliards d’euros de financements verts d’ici 2020 et le financement d’un projet d’énergie renouvelable sur trois en France au même horizon. Par ailleurs, l’empreinte carbone directe de la banque sera entièrement compensée jusqu’en 2040 à travers le fonds Carbone Livelihoods.

Exit les sables bitumineux

Dans la foulée de BNP Paribas, Crédit agricole exclut tous les projets de sables bitumineux. En revanche, alors que la première banque française a désinvesti également de tous les projets de gaz et pétrole de schiste, Crédit Agricole ne se retire que des projets les plus polluants (ceux qui occasionnent un torchage ou une évaporation excessifs). La banque ne financera plus non plus de projets de pétrole issu de l’Arctique (off-shore et on-shore) et se désengage des projets d’infrastructures liés aux activités désormais exclues (pipelines, usines, utilités…).

"Nous sommes accompagnateurs du progrès : notre rôle est d’accélérer la transition énergétique et d’inciter, par nos expertises, nos clients à faire évoluer leurs modèles économiques. Pour être efficace, nos engagements se doivent donc d’être précis et techniques", a souligné Philippe Brassac, directeur général de Crédit Agricole.

100 milliards d’euros de financements verts       

D’un autre côté, Crédit agricole va plus loin dans ses financements verts. Elle se fixe un objectif de 100 milliards d’euros de financements verts arrangés dans le monde (green bonds et green loans) d’ici 2020. À comparer à l'annonce de la banque britannique HSBC qui s’est engagée à hauteur de 100 milliards de dollars d'ici à 2025.

En complément, Crédit Agricole souhaite également financer un projet d’énergie renouvelable sur trois dans l’Hexagone et multiplier ainsi par deux leurs financements. Fin 2016, elle avait consacré près de 520 millions d’euros à ce secteur clé de la transition énergétique. 

Concepcion Alvarez @conce1


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles


Découvrez l'Essentiel de la Finance Durable


FINANCE DURABLE

Finance durable

La finance durable est un pan de la finance qui s’attache à prendre en compte des critères ESG, c’est-à-dire liés à l’environnement, au social et à la gouvernance. La finance durable regroupe l’ISR (investissement socialement responsable), la finance solidaire, la finance verte et plus généralement de l’investissement responsable.

énergies renouvelables éoliennes panneaus solaires photovoltaique istock ll28

À la place des green bonds, Enel priorise l’émission de SDG bonds, dédiés à l'atteinte des Objectifs de développement durable

Début septembre, le groupe énergétique italien Enel émettait le premier SDG bond, soit la première obligation liée à des indicateurs contribuant aux Objectifs de développement durable (ODD). Un moyen de financement qui, après et avec les green bonds, pourrait prendre de l’ampleur dans les prochaines...

Unicredit banque

[Décryptage] Financiariser la finance supprime des dizaines de milliers d’emplois dans le secteur bancaire

Depuis le début de l’année, le secteur bancaire a supprimé 44 000 emplois. Un mouvement qui se fait à la faveur d’une banque sans humain. Mais, s’affranchissant de leurs ressources humaines, les banques se mettent en risque. Les algorithmes gérant à la nanoseconde des portefeuilles ne gèrent pas...

Epargne pxhere com

[Indicateur Novethic] L’offre de fonds durables explose mais gare au manque de clarté

L’offre de fonds durables grandit. L’indicateur Novethic recense 531 fonds au 30 juin 2019, totalisant 185 milliards d’euros d’encours en augmentation de 27 %. Cette progression suit la demande toujours plus forte pour des produits responsables. Mais elle s’accompagne également d’un foisonnement...

Drapeau europe

La candidature de Sylvie Goulard, experte de la finance durable, à la Commission européenne est rejetée

Gros revers pour la France, sa candidate au poste de Commissaire européen a été rejetée par le Parlement. L’intégrité de Sylvie Goulard, ex-ministre et députée européenne, actuelle sous-gouverneure de la Banque de France, est interrogée par les eurodéputés car elle est citée dans une affaire...