Publié le 08 juillet 2019

FINANCE DURABLE

Cinq stars qui mettent leur fortune au service du développement durable

Robert Downey Junior, l’acteur qui joue Iron Man au cinéma, veut lancer en 2020 la Footprint Coalition, un projet pour mettre la science au service de l’environnement. Il n’est pas le seul à mettre sa célébrité - et sa fortune – au service du bien commun. Bono, Leonardo DiCaprio, Serena Williams, Bill Gates, le font aussi. Certains depuis des années. Novethic recense les initiatives des stars pour financer la transition écologique.

Comme Iron Man, son alter ego sur grand écran, l'acteur Robert Downey Jr veut s'investir dans des technologies favorables à l'environnement.
@Flickr

Robert Downey Junior marie science et environnement

Robert Downey 100 Wikimedia CommonsLa réalité rejoint la fiction. Dans les films de l'univers Marvel, Iron Man transforme son entreprise, Stark industries, anciennement fabricant d’armes en une société spécialisée dans les énergies propres. Cela a donné des idées à Robert Downey Junior, l’acteur qui joue Tony Stark. Il s’est inspiré de son alter ego sur grand écran. Désormais, lui-aussi veut mettre sa fortune au service du climat. En juin 2019, il a annoncé le lancement de la Footprint Coalition. L'organisation aura pour objectif de mettre la technologie au service de l’environnement. Les détails sont encore peu clairs: l’acteur et son équipe se donnent un an pour les peaufiner et lancer officiellement la coalition en avril 2020.

 

Leonardo DiCaprio conseille les startups

LeonardoDiCaprio 100 Wikimedia CommonsL’acteur de Titanic n’a pas créé sa propre structure d’investissement. Il est pourtant un membre à part entière de la communauté de la finance verte. Véritable "business angel" vert d’Hollywood, Leonardo DiCaprio compte à son actif plusieurs investissements dans des startups à but social ou environnemental. Fin mars 2019, il a pris une part du capital d’Aspiration, jeune banque en ligne garantissant que les dépôts de ses clients ne sont pas investis dans les énergies fossiles. En 2018, il avait déjà investi dans Allbirds, un fabricant de chaussures à base de matériaux naturels, et en 2017, dans Bluon Energy, une société d’efficacité énergétique pour laquelle il a été nommé au conseil de direction.

Leonardo DiCaprio, qui a créé sa propre fondation pour financer la protection de la vie sauvage en 1998, est également reconnu en tant qu’expert du climat. En mars dernier, il a pris un siège au comité de conseil du fonds de capital-risque Princeville Climate, qui investit dans des cleantechs.

 

Bill Gates rassemble les grandes fortunes

Bill Gates Wikimedia Commons 100S’il a délaissé la direction exécutive de Microsoft, Bill Gates demeure un retraité actif. Il a lancé en 2015 la Breakthrough Energy Coalition avec une trentaine de milliardaires pour favoriser l’innovation dans les énergies propres. Cette coalition s’est prolongée d’un fonds de capital-risque, Breakthrough Energy Ventures, abondé par la plupart de ces grandes fortunes. Ensemble, ces milliardaires ambitionnent d’investir jusqu’à 1 milliard de dollars dans des technologies de rupture. Le fonds, que Bill Gates préside, a pris des participations au capital d’un peu moins d’une vingtaine d’entreprises de l’énergie et a contribué cette année à la création d’un fonds cleantech de 100 millions d’euros, avec la Banque Européenne d’Investissement, dédié aux sociétés européennes.

 

Serena Williams finance les sociétés inclusives

Serena Williams FlickrC'est une investisseuse discrète. Il y a cinq ans, Serena Williams a créé Serena Ventures, une société d’investissement dans des entreprises favorisant la diversité et l’émancipation des individus. Mais la championne de tennis n’a révélé son activité de financement qu’au mois d’avril dernier par un billet sur Instagram. En cinq ans, la société a pris des tickets dans une trentaine de sociétés. Leur point commun: la promesse de proposer des produits abordables pour le plus grand nombre et représentant mieux la diversité de la société. Leur valorisation cumulée atteint 12 milliards de dollars.

 

Bono veut créer de l’impact

Bono 100 Wiki CommonsLe leader du groupe U2 est un activiste pour l’environnement depuis de nombreuses années. Bono milite aussi au travers de ses investissements, notamment via The Rise Fund, un fonds d’investissement américain géré par la firme TPG et dont il est l’un des fondateurs. Ce fonds se distingue par sa volonté de quantifier l’impact environnemental et social de ses prises de participations, avec pour ambitions d’aider à atteindre les Objectifs de Développement Durable (ODD) des Nations Unies. La société d’investissement a récemment créé Y Analytics, filiale dédiée à la recherche sur la mesure de l’impact des investissements. The Rise Fund a investi dans 25 entreprises pour un total de 2 milliards d’euros.

Arnaud Dumas @ADumas5


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

Club des 100 milliards de dollars : Bernard Arnault, Bill Gates et Jeff Bezos, des investisseurs responsables ?

Ils ne sont que trois dans le monde dont le patrimoine a dépassé la barre des 100 milliards de dollars. Le Français Bernard Arnault, président de LVMH, vient juste de rejoindre les Américains Bill Gates, fondateur de Microsoft, et Jeff Bezos, PDG d’Amazon. Ces multimilliardaires, à la...

Bill Gates s’associe à la Banque européenne d’investissement pour financer des technologies bas carbone

Les milliardaires internationaux, réunis par Bill Gates dans la Breakthrough Energy Coalition, investissent en Europe pour développer des technologies de rupture permettant de réduire les émissions de gaz à effet de serre. Avec la Commission européenne et la Banque européenne...

Serena Williams, championne de tennis et de la finance responsable

Loin des tournois du grand Chelem, Serena Williams gère désormais un portefeuille de participations dans des startups. La championne de tennis a révélé sur Instagram avoir créé, en 2014, un fonds d’investissement spécialisé dans les jeunes sociétés mettant en valeur la diversité. Baptisé...

Bono veut mesurer les effets concrets de l’investissement à impact

Le leader du groupe U2 a participé au lancement de Y Analytics, une société spécialisée dans la mesure des bénéfices sociaux et environnementaux des fonds à impact. Cette filiale de The Rise Fund, le fonds co-fondé par Bono, veut amener la preuve des bénéfices engendrés par cette pratique...

Michael Bloomberg investit 500 millions de dollars pour le climat

Le fondateur de l’agence Bloomberg et président de la TCFD veut réduire l’empreinte carbone de son pays. Michael Bloomberg promet d’investir 500 millions de dollars dans des solutions en faveur du climat, permettant de fermer 250 centrales à charbon aux États-Unis d’ici 2030. Une...

FINANCE DURABLE

Finance durable

La finance durable est un pan de la finance qui s’attache à prendre en compte des critères ESG, c’est-à-dire liés à l’environnement, au social et à la gouvernance. La finance durable regroupe l’ISR (investissement socialement responsable), la finance solidaire, la finance verte et plus généralement de l’investissement responsable.

Emmanuel Macron aux PRI In Person 2019 PRI

Les investisseurs responsables des PRI répondent à l’appel du Président Macron pour sauver l’Amazonie

Dès la révélation des incendies massifs qui dévastent la forêt amazonienne, Emmanuel Macron a appelé à la mobilisation générale en faveur de ce poumon de la Terre. 230 signataires des PRI, des investisseurs responsables, représentant 16 200 milliards d’actifs, ont répondu présent et lancent auprès...

Libra facebook iStock CHENG FENG CHIANG

La cryptomonnaie Libra de Facebook fait l’unanimité… contre elle

Les représentants de la cryptomonnaie de Facebook ont rencontré un aéropage de banquier centraux. Dans une ambiance peu chaleureuse… Les gouvernements et les autorités de régulation financières ne cessent d’afficher leur inquiétude face au libra qui pourrait être une menace aussi bien pour la...

London Stock Exchange Manakin

La Bourse de Londres émet un non catégorique à l'offre de rachat par Hong Kong

La réponse du London Stock Exchange est claire et nette : c'est non. L'offre de rachat dans laquelle s'est lancée la Bourse de Hong Kong sur son homologue britannique est jugée trop basse par Londres. Le chinois met plus de 35 milliards d’euros sur la table pour racheter le London Stock Exchange....

TimeaNagy PRI

Esclavage moderne et investissement responsable : témoignage choc pour appel à l’action !

Un message fort a été adressé aux 1700 participants des PRI in Person, en clôture de cet évènement international organisé à Paris du 10 au 12 septembre : être un investisseur responsable, c’est aussi mettre l’accent sur le S des critères ESG en faisant de la lutte contre l’esclavage moderne une...