Publié le 01 février 2019

FINANCE DURABLE

Bpifrance augmente son financement de la transition énergétique et environnementale

L’activité de financement de Bpifrance a continué de progresser en 2018. Les prêts dédiés à la transition écologique ont notamment progressé de 16,6 %, pour atteindre 1,4 milliard d’euros. Désormais la banque publique d'investissement veut développer de nouvelles offres de crédit. 

Finance verte pixabay
Les crédits d'investissement octroyés par bpifrance pour les énergies renouvelables ont progressé de 16,6 % en 2018.
@Pixabay

"Nos résultats sont répétitifs", s’amuse Nicolas Dufourcq, le directeur général de Bpifrance. L’activité de la banque publique d’investissement est restée à un niveau élevé en 2018. Elle a accordé pour 19 milliards d’euros de crédits aux entreprises, en augmentation de 9 % par rapport à 2017. Sur cette enveloppe, les crédits d’investissement accordés en faveur de la transition énergétique et environnementale (TEE) enregistrent l’une des plus fortes progressions.

Bpifrance, filiale à parité de l’État et de la Caisse des dépôts et consignations (dont Novethic est une filiale), a octroyé 1,4 milliard d’euros de crédits dédiés à la TEE, contre 1,2 milliard d’euros en 2017, soit une progression de 16,6 %. Ces crédits permettent notamment de financer des programmes d’installations d’énergies renouvelables. Au dernier Climate finance day, la CDC s'était engagée à augmenter l'octroi de financements pour l'économie verte notamment au travers de Bpifrance.

Un nouveau crédit pour la méthanisation

En 2019, Bpifrance veut développer de nouvelles offres de crédit. "Nous sommes en train de travailler sur une gamme de prêts sans garantie pour financer la méthanisation dans les fermes", explique Anne Guérin, la directrice exécutive en charge du financement et du réseau.

L’activité d’investissement en fonds propres connaît quant à elle un léger recul, avec 2 milliards d’euros mobilisés, contre 2,1 milliards l’année précédente (hors investissement exceptionnel de 1,9 milliard d’euros au capital de PSA). Près de 300 millions d’euros ont été investis dans le capital d’entreprises liées aux écotechnologies de rupture via son fonds Société de projets industriels et dans celui de développeurs d’énergies renouvelables (Neoen, GreenYellow, Albioma).

Arnaud Dumas @Adumas5


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

FINANCE DURABLE

Finance durable

La finance durable est un pan de la finance qui s’attache à prendre en compte des critères ESG, c’est-à-dire liés à l’environnement, au social et à la gouvernance. La finance durable regroupe l’ISR (investissement socialement responsable), la finance solidaire, la finance verte et plus généralement de l’investissement responsable.

NGFS Carney villeroydeGalhau Elderson banque de France

Verdir le système financier : une nouvelle mission pour les banques centrales

La lutte contre le changement climatique peut faire des miracles. Elle est non seulement capable de transformer des banquiers centraux en apôtres de l’environnement mais ramène aussi la régulation prudentielle à des considérations concrètes sur les risques financiers liés au climat. C’est ce qu’a...

Rupture barrage Brumadinho Vale Bresil 25 janvier 2019 Douglas Magno AFP

Après la rupture du barrage minier au Brésil, les investisseurs posent un ultimatum aux compagnies minières

Après la rupture du barrage de Vale qui a causé la mort de centaines de personnes en janvier, les investisseurs internationaux demandent des comptes à l’industrie minière. Une centaine d’entre eux ont envoyé une lettre à 683 compagnies minières leur demandant des informations précises sur leurs...

Finance verte iStock jwohlfeil

Dans un contexte morose, les fonds durables attirent de plus en plus d’investisseurs

La finance durable continue de progresser à un rythme plus rapide que le reste du marché. L’indicateur Novethic dénombre 488 fonds responsables, dont 147 fonds thématiques. Ces derniers, qui revendiquent un impact sur la société, font le plus recette : leur encours progresse de 18 % en 2018. Mais...

Ecolabel europeen Pogonici

L’investissement responsable teste la diffusion de masse : attention au crash test !

L’investissement responsable se développe à grande vitesse et commence à infuser dans le reste de la finance. Le pari est pourtant loin d’être gagné. La disparité des appellations en rend la lecture particulièrement complexe tant pour les épargnants que pour les commerciaux chargés de leur vendre...