Publié le 21 novembre 2018

FINANCE DURABLE

Automobile, construction, chimie, acier, logistique : des secteurs menacés à court terme par le risque environnemental

Moody’s a évalué l’exposition aux risques environnementaux des entreprises de 84 secteurs. Parmi les plus en danger, on trouve la construction, l’acier, la chimie, l’automobile ou encore la logistique. Selon l’agence de notation, les facteurs environnementaux pourraient diminuer la qualité de leurs crédits dans les trois à cinq prochaines années.

Danger changement climatique francescoch
Neuf secteurs menacés représentent une dette totale de 1 700 milliards de dollars.
@francescoch

Le changement climatique n’a pas que des conséquences sur la montée des eaux ou la biodiversité, il va également venir impacter l’économie. Les facteurs environnementaux comme la pollution de l’air, de l’eau et des sols, la régulation du CO2, les restrictions d’eau ou encore les catastrophes naturelles font en effet peser un risque "matériel" sur onze secteurs de l’économie, selon le dernier rapport Global Heat Map de Moody’s.

L’agence de notation a passé au criblé 84 secteurs et alerte sur le fait que neuf nouveaux secteurs sur les 11 vont voir ce risque se matérialiser dans les trois à cinq ans à venir, c’est-à-dire dans un avenir très immédiat. Il s’agit des constructeurs automobiles, des matériaux de construction, des produits chimiques de base, de l’exploitation minière, de l’exploration et production pétrolière et gazière, du raffinage et de la commercialisation du pétrole et du gaz, de la production d’acier et du transport et logistique.  

1 700 milliards de dollars

À eux neuf, ils représentent une dette totale de 1 700 milliards de dollars. Leur exposition élevée aux risques environnementaux pourrait significativement impacter leur qualité du crédit. Pour les autres secteurs que sont les mines et terminaux de charbon ainsi que les services publics et compagnies électriques non régulés, la pression de crédit est déjà présente depuis plusieurs années.

"Les sociétés de services collectifs non réglementées et les fournisseurs d'électricité étant directement exposés à la pression politique en faveur de la réduction des émissions, ceci continuera à remettre en cause leur modèle économique et à peser sur les marges dans les marchés matures", souligne Rahul Ghosh, analyste Senior chez Moody's.

22 autres secteurs totalisant une dette de plus de 10 000 milliards de dollars présentent un profil de crédit modérément exposé aux risques environnementaux.  

Concepcion Alvarez, @conce1


© 2018 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

60 % des grands fonds de pension publics ne prennent toujours pas en compte le risque climat

Les 100 plus grands fonds de pensions publics au monde investissement moins de 1 % de leurs actifs dans la transition bas-carbone. Plus grave encore, ils sont plus de 60 % à ignorer les répercussions financières du changement climatique sur leurs portefeuilles, au risque de s'exposer à des...

Anticiper le risque climatique, un pari gagnant pour les investisseurs

Dans l’optique de la COP 21, le cabinet de conseil Mercer s’est penché sur les liens entre changement climatique et investissements. Ses conclusions sont claires : le rendement des investisseurs qui auront anticipé le changement climatique ne sera pas affecté, au moins jusqu’en 2050. Pour...

Christian Thimann : "Développer des standards de transparence sur le risque climatique"

La task Force sur le climat est à pied d'oeuvre. Sous l'égide de Michael Bloomberg, ce groupe de spécialistes s'est fixé un objectif : définir le cadre dans lequel les investisseurs prennent en compte le risque climat. Christian Thimann est vice-président de cette task force. Pour celui...

Les assureurs négligent le risque climat, les Français pas si mal notés

L’Asset Owners Disclosure Project, ONG spécialiste de la notation des acteurs financiers sur le climat, vient de publier un rapport qui analyse la façon dont les 116 premiers assureurs mondiaux gèrent les risques liés au changement climatique. Il lance l’alerte sur le trop faible nombre...




FINANCE DURABLE

Finance durable

La finance durable est un pan de la finance qui s’attache à prendre en compte des critères ESG, c’est-à-dire liés à l’environnement, au social et à la gouvernance. La finance durable regroupe l’ISR (investissement socialement responsable), la finance solidaire, la finance verte et plus généralement de l’investissement responsable. Actuellement, l’attention est focalisée sur le climat. Dans le cadre de la lutte contre le changement climatique et suite à l’Accord de Paris, des rendez-vous internationaux liés à la finance climat sont prévus en décembre dans la capitale française.

Excavation charbon Allemagne Martin Lizner

[Décryptage] COP24 : Des limites de l’engagement de la finance sur la fin des émissions liées au charbon

Lors de la COP24, qui se déroule à Katowice en Pologne jusqu’au 14 décembre, 415 grands investisseurs mondiaux appellent les ɐtats à être plus ambitieux sur la diminution de leurs émissions de gaz à effet de serre. Un message qui laisse perplexe alors que, depuis l’Accord de Paris, les fonds des...

Banque mondiale COP24 WorldBank

COP24 : la Banque mondiale promet 200 milliards de dollars entre 2021 et 2025 pour l’adaptation au changement climatique

La Banque mondiale a annoncé, lundi 3 décembre, la mobilisation d'environ 200 milliards de dollars de financements de 2021 à 2025 pour aider les pays en développement face au changement climatique, soit un "doublement" par rapport à la période précédente.

Gilets jaunes Palais Brongniart France2

La prise du palais Brongniart par les gilets jaunes, symbole de l’indispensable facteur Social des critères ESG

Dans le secteur de la finance durable, la prise en compte des critères ESG (Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance) a surtout mis l’accent sur les sujets climatiques. Mais ne serait-ce pas plutôt le facteur S qui doit être au centre de cette finance ? La journée de manifestation des gilets...

Laetitia Tankwe DeBaudus

Laetitia Tankwe, première française élue au Conseil d’administration des PRI

Conseillère du président de l’Ircantec, organisme de la retraite publique, Laetitia Tankwe sera la première française à intégrer le conseil d’administration des Principes pour l’Investissement Responsable (PRI) dès janvier prochain. L’initiative, qui rassemble aujourd’hui plus de 2500 signataires...