Publié le 28 novembre 2018

FINANCE DURABLE

Au Climate Finance Day 2018, Brune Poirson appelle le monde financier à sauver le climat, la biodiversité... et les gilets jaunes

Lors du troisième Climate Finance Day le mercredi 28 novembre, Brune Poirson, secrétaire d’État au ministère de la Transition énergétique, a appelé à ce que la finance climat devienne la finance traditionnelle. Selon elle, ce domaine doit s’emparer des sujets climatiques, de la biodiversité mais aussi de la fracture sociale, incarnée par les gilets jaunes.

Devant le Climate Finance Day 2018, Brune Poirson, secrétaire d'État au ministère de la Transition écologique, a appelé à faire de la finance climat la finance traditionnelle.
@ParisEuroplace

Ce 28 novembre, Paris accueillait le troisième Climate Finance Day (CFD). C'est la secrétaire d'État Brune Poirson qui est venue à la tribune pour saluer le monde financier engagé pour le climat. Cette dernière a appelé, trois ans après la signature de l'Accord de Paris, a allé "plus loin et plus vite".

"La finance n'est pas un ennemi. La finance n'est pas un ami. La finance est un outil", lance-t-elle. Citant le rapport d'Oxfam qui montre que les banques françaises financent plus les énergies fossiles que les renouvelables, elle se dit choquée. "Aujourd'hui, nous trouvons inacceptable que les banques aient financé l'esclavage. Demain, j'espère que ma fille trouvera inacceptable que les banques aient financé les énergies fossiles".

D’une niche à la finance traditionnelle

En matière d’énergie, elle n’hésite pas à demander l’aide des investisseurs. "Le Président a lancé un plan massif de soutien aux énergies renouvelables (71 milliards d'euros, ndr), mais nous aurons besoin de votre argent et de vos innovations financières", explique-t-elle. "Nous avons besoin de vous, nous avons besoin de milliards (We need you ! We need trillions)", martèle-t-elle, en faisant référence au premier slogan du CFD "Shift the Trillions".

Au-delà des sujets de transition énergétique, la ministre souhaite que "la finance climat devienne la finance traditionnelle". Pour elle, ce domaine, "qui n’est plus une niche", doit étendre son horizon. "La biodiversité et la nature sont les nouvelles frontières de la finance climat. Oui c’est difficile. Oui, il faut un nouveau business model et une nouvelle expertise. Mais c’est la condition de notre survie", prévient-elle.

Embarquer les gilets jaunes dans la transition écologique

À travers ce membre de l'exécutif, ce sont aussi les gilets jaunes qui se sont invités dans le grand auditorium du Palais Brongniart où se tenait la conférence. Pour la secrétaire d'État, ces manifestants illustrent ceux que la finance répulse. "Quand je parle à des gilets jaunes, ils me disent qu’ils haïssent la finance. Nous avons besoin de créer de la confiance (en étant) des pionniers d'une finance climat qui se soucie de la justice sociale".

Selon elle, "nous devons trouver des solutions (financières) innovantes pour embarquer les gilets jaunes dans la transition écologique". Reste encore à trouver lesquelles. La veille, lors de son discours sur la politique énergétique de la France, Emmanuel Macron a déjà fait appel aux banques afin qu’elles participent à l'effort de transition énergétique auprès des particuliers, notamment en matière de conversion vers des véhicules moins polluants.

Ludovic Dupin, @LudovicDupin


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles


Découvrez l'Essentiel de la Finance Durable


FINANCE DURABLE

Finance durable

La finance durable est un pan de la finance qui s’attache à prendre en compte des critères ESG, c’est-à-dire liés à l’environnement, au social et à la gouvernance. La finance durable regroupe l’ISR (investissement socialement responsable), la finance solidaire, la finance verte et plus généralement de l’investissement responsable.

Centrale charbon electrique pixabay

Finance climat : coup de sang des banques après de nouveaux rapports des ONG

Un rapport d’Oxfam sur les banques françaises a mis le feu aux poudres. L’ONG estime que les financements et investissements des banques les mettent sur une trajectoire de réchauffement climatique à 4 degrés. "Faux", répondent les banques, qui font valoir leurs engagements récents pour aligner leurs...

Pourtant opposé à la spéculation, le Vatican a pris de gros risques en Bourse

La doctrine de l’Église était pourtant claire : les couvertures de défaillance, ces produits financiers très spéculatifs, ne sont pas éthiques. Une enquête du Financial Times a pourtant révélé qu’une administration du Vatican avait investi dans de tels contrats, spéculant sur la faillite de Hertz,...

Smartphone appli BNP CCO

BNP Paribas propose à ses clients de calculer l’empreinte carbone de leurs dépenses

En s’associant avec la jeune pousse Greenly, BNP Paribas permet à ses clients de mesurer l’empreinte carbone de leur consommation. Intégrée à l’application bancaire, la solution de Greenly détermine le volume d’émission de gaz à effet de serre de chaque ligne de dépense affichée sur les relevés de...

Pompage petrole CC0

Les exclusions de projets pétroles et gaz les plus controversés annoncent un mouvement plus large

Une étude publiée le 20 octobre par l’institut australien IEEFA spécialiste de l’analyse économique et financière du secteur de l’énergie, a passé au crible les politiques de 50 investisseurs de poids qui excluent les sables bitumineux et le forage gazier en Arctique. Leurs conclusions : un exode...