Publié le 16 février 2018

ENVIRONNEMENT

Maladie de Lyme : des patients portent plainte et dénoncent des collusions avec les labos

Une soixantaine de personnes atteintes de la maladie de Lyme ont déposé une plainte jeudi 15 février à Paris, qui dénonce de possibles conflits d'intérêts entre les autorités sanitaires et les laboratoires, dont les tests étaient peu fiables.

La maladie de Lyme, infection transmise par les tiques, peut provoquer de nombreux troubles invalidants et douloureux.
pixabay

"Conflits d'intérêts", "violation des règles d'indépendance en matière d'expertise", "trafic d'influence", "corruption" ou "mise en danger de la vie d'autrui"… Voici les griefs dénoncés par une soixantaine de personnes atteintes de maladie de Lyme qui ont porté plainte contre cinq laboratoires jeudi 15 février.

Une "première vague", selon leurs avocats  Julien Fouray et Catherine Faivre, qui ont déposé cette plainte contre X au pôle santé publique du parquet de Paris. "59 plaignants sont déjà enregistrés sur 152 malades", ont-ils déclaré à l'AFP. Ils comptent réunir à terme quelque 300 plaignants.

Cinq laboratoires visés, des autorités sanitaires questionnées

Les avocats ont jusqu'ici entamé uniquement des procédures en responsabilité civile contre cinq laboratoires (DiaSorin, BioMérieux, Siemens, Euroimmun et Bio-Rad) afin d'obtenir des dommages et intérêts. Ils les accusent de ne pas avoir suffisamment informé le public sur le manque de fiabilité des tests de diagnostic qu'ils commercialisent.

Les plaignants et l'association Lyme Sans Frontière également une enquête visant notamment l'Agence du médicament (ANSM) et le Centre national de référence de Strasbourg, dont ils pointent le manque de vigilance face à des tests jugés non fiables.

Une maladie sous-estimée

Cette plainte pénale vient s'ajouter à celle déposée à Paris en février 2017 pour "tromperie aggravée" par une malade résidant dans le Cantal. Sa plainte avait débouché sur une enquête préliminaire, toujours en cours, selon une source proche du dossier.

La maladie de Lyme, infection transmise par les tiques, peut provoquer de nombreux troubles invalidants et douloureux. D'un diagnostic difficile, elle a longtemps été sous-estimée et le ministère de la Santé a relevé en 2016 son estimation du nombre de cas en France à 55 000, contre 33 000 l'année précédente.

La rédaction avec l'AFP


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Santé environnementale

Perturbateur endocriniens, pesticides, produits cancérigènes, effets toxiques indésirables, cocktails chimiques, la liste est longue des produits considérés comme dangereux pour la santé humaine. Ces dangers font l’objet de controverses comme le montrent les débats autour des ondes magnétiques.

Guerre ukraine feu ARIS MESSINIS AFP

Ukraine : La destruction de l’environnement, victime collatérale des guerres

Au fil de l'histoire, l'environnement a toujours été une arme de guerre. Si sa destruction volontaire est aujourd'hui interdite, elle est malgré tout une victime collatérale des conflits. Et la guerre en Ukraine n'y échappe pas. Derrière un lourd bilan humain, se cache des pipelines, des mines...

Chlordecone bananier

Antilles et pesticide : le cancer de la prostate lié au chlordécone est une maladie professionnelle

Un décret, publié le 22 décembre, reconnaît que le cancer de la prostate lié au chlordécone, est une maladie professionnelle. C’est le résultat d’un long combat mené par les Antillais pour faire reconnaître leur préjudice sanitaire lié à l’usage massif de ce pesticide dont les bananeraies ont été...

Danger amiante proces penal citation directe collective pixabay

Ces scandales qui ont changé le monde : l’interdiction de l'amiante, la fin d’un produit miracle

Difficile pour les industriels de renoncer à ce produit miracle. Il ne s’enflamme pas, il est très résistant, c’est un isolant aussi bien au niveau phonique que thermique. Mais l’amiante tue. Dans les années 90, son interdiction est prononcée et de nombreux procès en responsabilité voient le jour....

Toxiscore Squirrel photos de Pixabay

Le Toxiscore, le label qui épingle les produits ménagers les plus nocifs

Fini les longues étiquettes incompréhensibles au dos des produits ménagers. Le gouvernement veut mettre en place un Toxiscore, d'ici 2022, qui indiquera au consommateur, grâce à une notation et un système de couleur, le degré de toxicité du produit qu'il utilise. Si Barbara Pompili envisage de...