Publié le 22 janvier 2015

ENVIRONNEMENT

Bisphénol A : pas de danger pour les consommateurs selon l'Autorité européenne de sécurité des aliments

L’Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa) a tranché. Selon elle, l’exposition au bisphénol A ne présente pas de risque pour la santé des consommateurs, quel que soit leur âge. Cet avis est en contradiction complète avec l’évaluation toxicologique française, mais aussi avec la position d’autres pays européens et une large partie de la littérature scientifique.

Jouets contenant du bipshénol A ; photo d'illustration.
© Houin / BSIP

Dans son avis rendu le 21 janvier 2015, l’Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa) estime que l’exposition au bisphénol A ne présente pas de risque pour la santé des consommateurs.

Cette décision est en opposition totale avec l’évaluation française de la toxicité de cette substance, qui a conduit à son interdiction dans les biberons dès 2013, puis à sa généralisation à tous les contenants alimentaires en janvier 2015.

Pourquoi une telle contradiction dans l’expertise? L’Efsa ne nie pas les effets du BPA sur la santé. L’autorité européenne a même divisé par douze le niveau sans danger du BPA. Mais, selon elle, les doses d’exposition des consommateurs restent aujourd’hui trop faibles pour présenter des risques. Et ce, quel que soit le groupe d’âge, y compris les enfants à naître, les nourrissons et les adolescents.

 

Retour en arrière

 

L’expertise française a, elle, révisé la toxicologie en vigueur (basée sur des doses d’exposition) pour prendre en compte la spécificité des modes d’action d’un perturbateur endocrinien comme le BPA.

L’autorité française en la matière, l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses), s’est ainsi rangée à l’avis de nombreux scientifiques sur l’effet des faibles doses et l’importance de la période d’exposition.

Cette révision à la hausse de l’évaluation des risques, en particulier concernant les dangers spécifiques au moment des premières étapes de la vie, n’est d’ailleurs pas une spécificité française. Le Danemark et la Belgique ont voté des textes interdisant le BPA pour les contenants alimentaires à destination des bébés (0 à 3 ans).

Et la Commission européenne avait elle-même plaidé l’adoption du principe de précaution en 2010, concernant la vente et la fabrication de biberons contenant du bisphénol A dans l’Union européenne.

 

Une stratégie du doute

 

Les associations de santé environnementale qui ont milité pour la prise en compte de la toxicité du BPA dénoncent la décision de l’Efsa. Le Réseau environnement santé s’indigne dans un communiqué de "la stratégie du doute mise en place par l’Efsa, consistant à ignorer 95% du millier détudes publiées montrant une toxicité du BPA".

Les associations dénoncent également le poids des lobbies industriels sur l’Efsa qui viennent, à travers cet avis, sanctionner l’interdiction française.

Magali Reinert
© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

Interdit, le Bisphénol A dans les contenants alimentaires n’a pourtant pas disparu

Depuis le 1er janvier, le bisphénol A (BPA) est interdit en France dans les conserves, canettes et autres contenants alimentaires. Une interdiction qui vient sanctionner la responsabilité de ce perturbateur endocrinien dans des troubles de la fertilité et dans de nombreuses pathologies...

Maladies chroniques environnementales : quelle prise de conscience du gouvernement?

En ouverture de la conférence environnementale, François Hollande a annoncé un "siècle de l’hygiène chimique". Autrement dit, réduire l’exposition des citoyens aux substances chimiques pour endiguer l’épidémie de maladies chroniques. Si aucune mesure emblématique n’est sortie de la table...

10 ans après l’Appel de Paris, quelle prise en compte des polluants chimiques sur la santé ?

C'était en 2004, l’Appel de Paris alertait sur l’impact de la pollution chimique sur la santé. 10 ans plus tard, les preuves scientifiques sur les causes environnementales de l’épidémie de maladies chroniques comme le cancer ou le diabète s’accumulent. Mais ces résultats tardent à être...

Perturbateurs endocriniens : le consensus français tranche avec le blocage européen

C’est une nouvelle manche remportée par le lobby de l’industrie chimique. Opposé à une réglementation sur les perturbateurs endocriniens, il vient d’obtenir le report d’un examen de la règlementation. Le dossier ne sera pas étudié avant l’automne et la constitution de la nouvelle...

Pascal Canfin : "Changer de société pour vivre mieux."

Le 28 novembre dernier, le gouvernement se mobilisait pour la Conférence environnementale. Mais les ministres écologistes ont disparu du gouvernement et les ambitions environnementales de la présidence Hollande sont surtout tournées vers la question climatique. Pascal Canfin, ancien...

ENVIRONNEMENT

Santé environnementale

Perturbateur endocriniens, pesticides, produits cancérigènes, effets toxiques indésirables, cocktails chimiques, la liste est longue des produits considérés comme dangereux pour la santé humaine. Ces dangers font l’objet de controverses comme le montrent les débats autour des ondes magnétiques.

Renard Nature CC0

Le gouvernement soumet aux citoyens un nouveau "plan santé environnement"

En pleine crise sanitaire, le gouvernement propose aux citoyens de donner leur avis sur le quatrième plan santé environnement, dont la mise en application est prévue pour 2021. Il porte par exemple sur le bien-être et la protection de la faune sauvage ou sur la présence de substances toxiques dans...

Covid 19 sante mentale iStock solarseven

[Tempête Covid] Avec l’épidémie, la santé mentale des populations mise à l’épreuve

Plus de six mois après le pic de l’épidémie de Covid-19 on commence à connaître les effets physiques de la maladie. Mais les professionnels de santé alertent aujourd’hui sur des conséquences moins visibles sur le psychisme. Et les séquelles sont loin de se présenter chez les seuls malades du virus....

Contagion steven soderbergh Warner Bros

Épidémie de coronavirus : avec le film Contagion, Hollywood avait tout prévu

Sorti fin 2011, le film Contagion de Steven Soderbergh dépeint une pandémie d’un virus particulièrement dangereux. Œuvre de fiction très bien documentée, elle présente de nombreuses ressemblances avec la crise actuelle du Covid-19. On ne pourra pas dire qu’Hollywood ne nous avait pas prévenus…

Happychemicals

Avec sa SinList, l’ONG ChemSec alerte un public non expert sur les risques chimiques

L’ONG suédoise spécialiste des risques chimiques ChemSec organisait un événement à Bruxelles le 14 novembre à l’occasion de la sortie de sa SinList, sa nouvelle liste de substances à remplacer d’urgence parce qu’elles sont trop dangereuses. En associant scientifiques, entreprises, productrices et...