Publié le 28 décembre 2007

ENVIRONNEMENT

Thon rouge : le groupe Auchan stoppe les ventes de cette espèce menacée

Espèce menacée, le thon rouge de Méditerranée symbolise la difficulté de mettre en place des politiques de protection cohérentes. Les ONG bataillent contre les pêcheurs qui veulent continuer à en pêcher tant que ce n'est pas interdit. L'Union Européenne ne parvient pas à imposer une politique restrictive.. En bout de chaîne, le consommateur continue à manger des sushis sans forcément avoir conscience des conséquences de son acte.

113159_GF.jpg
Pêche au thon rouge
© WWF

Choisir son poisson sur des critères écologiques

Le Label MSC pour Marine Stewartship Council garantit que les stocks de poisson pris en compte ne compromettent pas l'avenir de la pêche, que l'impact du mode de pêche sur l'écosystème marin est limité et que le système de gestion de pêches choisi ne menace pas les espèces et le milieu. Le MSC commence à être présent sur des produits de la mer venant d'autres pays mais commercialisés sous forme de surgelés dans les supermarchés français.
Pour aider le consommateur à se repérer, le WWF vient de sortir un guide pour une consommation responsable des produits de la mer. Il s'agit d'un dépliant qui classe les espèces de poissons en trois catégories « à privilégier », « avec modération », « à éviter » et donne des conseils aux consommateurs.

« Il n'y a plus d'espoir pour le thon rouge, victime de l'incapacité des organisations internationales de gestion des pêches à faire prévaloir les enjeux écologiques.» Ce constat émane de Serge Orru, directeur général du WWF France. Il l'a fait en novembre 2007 après le refus de l'ICCAT (commission internationale pour la conservation des thonidés de l'Atlantique) d'accepter un moratoire sur la pêche du thon rouge. Premier distributeur à prendre une décision pour la sauvegarde de l'espèce, le Groupe Auchan a annoncé stopper la vente de thon rouge dans tous ses magasins ainsi que dans ses enseignes Atac et Simply Market. "Cette mesure ne pénalise pas les consommateurs : les amateurs de thon peuvent reporter leurs achats sur trois autres espèces non menacées et d'excellente qualité : le thon blanc et les thons de couleur rouge que sont l'albacore et le thon obèse", observe le groupe dans un communiqué. Le groupe annonce également qu'il "sensibilisera ses clients à ce thème important". " Courant janvier cette décision fera l'objet d'un balisage spécifique en magasin et sera présentée dans des brochures explicatives distribuées dans les hypermarchés" ajoute-t-il.
Une communication qui ne sera pas superflue, car l'amateur de sushi n'a pas forcément conscience de cette disparition programmée. Il ignore en général que le thon rouge fait l'objet de surpêche et que les quotas internationaux sont largement dépassés et ce de plusieurs façons. Les Etats mettent en effet rarement en oeuvre des politiques coercitives pour les faire appliquer (voir article lié) . Mieux, pour échapper à ces quotas, une des stratégies adoptées consiste à faire changer les bateaux de nationalité. A l'automne 2007, Greenpeace a dénoncé le passage sous pavillon lybien de plusieurs bateaux amarrés dans le port de Sète. Encore français il y a peu, les deux tiers des équipages de ces bateaux sont toujours français mais le produit de leur pêche est attribué à la Lybie, qui, d'après Greenpeace, est un « véritable trou noir » en termes de gestion du stock puisqu'elle n'effectue « aucun contrôle des quotas sur la pêche au thon rouge extrêmement rentable».
La encore combien de consommateurs distinguent les espèces menacées pour lesquelles il existe des quotas de pêche et celles qu'ils peuvent consommer sans risque pour les ressources naturelles marines ? Ils ne disposent pour le savoir que d'un label quasiment inconnu en France le MSC et de guides d'achat édités par des ONG comme le WWF (voir encadré).

Et si les ditributeurs informaient les consommateurs

L'absence de connaissance des consommateurs empêche une mobilisation massive de l'opinion publique auprès des instances politiques. « Il est difficile de comprendre comment l'Union Européenne a pu participer à la mise à mort du thon rouge, espèce emblématique de la Méditerranée » déplorait le directeur du WWF France après la réunion de l'ICCAT, organisée en novembre en Turquie, qui n'a pas eu grand écho médiatique dans notre pays. « Vous avez 3 milliards de passages en caisse par an, quel media ne rêve pas d'une telle audience ?». C'est ainsi que Stéphane Beaucher de Greenpeace a interpelé les responsables de Carrefour qui organisaient début décembre 2007, une rencontre avec leurs parties prenantes. « En communiquant, auprès de vos clients, sur votre politique de diminution progressive de vos achats de thon rouge en France et de l'arrêt total de vos achats en Espagne et en Italie, vous pourriez jouer un rôle pédagogique formidable auprès d'eux » a-t-il ajouté. Contrairement à Auchan, l'enseigne n'a pas décidé de stopper net la commercialisation du thon rouge. Pour Carrefour, il faut traiter d'abord les aspects sociaux liés à cette question (les pêcheurs de Méditerranée lient leur survie au maintien d'une pêche règlementée du thon rouge) avant d'envoyer des massages forts à leurs clients. Le groupe, qui annonce avoir diminué de 50 % ses achats en 2006 et 2007 devrait arrêter toute commande en 2009. En attendant, il ne fait plus aucune promotion sur ce type de produits et met en avant des espèces de poissons non menacées comme le tilapia. Carrefour pourrait donc, théoriquement, se lancer dans « une pédagogie de caisses de supermarché » sur le thon rouge au plus tôt en 2009, or certains experts ne donnent pas plus d'un an d'existence au thon rouge de Méditerranée.

Pour compliquer un peu plus le message sur le thon rouge, la Fédération du Commerce et de la Distribution (FCD) à laquelle appartient Carrefour a été prise à partie par les pêcheurs. Ils considèrent que les politiques de certains distributeurs, mettant fin à leurs commandes de thon rouge, laissent ainsi entendre que la pêche de ce poisson est une pratique illégale. Après avoir questionné ses membres, la FCD leur a officiellement indiqué qu'aucun d'entre eux n'avait fait de communication sur ce sujet. Carrefour a confirmé et souligné que le thon rouge est en bonne place à la carte des restaurants et dans les recettes des magazines.
Le consommateur ne reçoit donc aucun message clair et, au final, n'exclut pas les sushis au thon rouge de ses menus.

A.C.Husson-Traore
© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Ressources naturelles

L’épuisement des ressources menace, dans la mer à cause de la pêche et de la pollution, sur la terre à cause de la déforestation et de la pollution. Pour tenter de limiter les dégâts, certains labels garantissent l’origine respectueuse des produits : FSC et PEFC pour la forêt, MSC pour la pêche.

Mine d or Newmont au suriname Newmont Mining Corporation

Après l’annulation de la "Montagne d'or", un nouveau projet minier géant apparaît en Guyane

La commission départementale des mines de Guyane a donné un avis largement favorable aux prémices d'un nouveau projet de mine d'or de taille industrielle, "Espérance", co-porté en Guyane par la compagnie minière américaine Newmont. Un nouveau débat s’ouvre dans le département français alors que le...

Blocage cimentiers lafarge extinction rebellion

Face aux blocages d'activistes écologistes, les cimentiers Lafarge et Cemex défendent leurs objectifs climatiques

Alors que les militants d'Extinction Rebellion ont bloqué les sites de Lafarge et Cemex mi-février pour dénoncer la pollution du BTP, les deux cimentiers défendent leurs objectifs climatiques. Cemex vient d'annoncer du béton zéro carbone d'ici 2050 quand Lafarge assure être l'entreprise la plus...

Margiris chalutier geant Greenpeace

[Vidéo] Un chalutier néerlandais géant accusé d’épuiser les ressources par les pêcheurs français

C'est un navire-usine qui peut pêcher en un seul jour l'équivalent de cinq chalutiers français en un an. Le Margiris, ce bateau de pêche néerlandais et ses 143 mètres de long cristallise les tensions avec les pêcheurs français depuis qu'il a sillonné la Manche. Ces derniers l'accusent d'épuiser les...

Geothermie profonde a Illkrich en Alsace ElectriciteDeFrance

La France découvre un trésor de lithium dans son sous-sol, mais n’est pas certaine de pouvoir l’exploiter

La France, au côté de l’Allemagne, est bien décidée à ne pas se laisser distancer dans la course à la batterie pour la voiture électrique. Au cœur de cette technologie, on trouve entre autres le lithium aujourd’hui produit dans une poignée de pays à travers le monde. La découverte d’importants...