Publié le 15 juillet 2018

ENVIRONNEMENT

[LE CHIFFRE] Plus d’un tiers des poissons pêchés n’arrivent jamais dans nos assiettes

Un poisson sur trois pêché en mer ne finira pas dans votre assiette car il aura été pêché par erreur, qu’il n’aura pas atteint la taille adéquate ou qu’il n’aura pas réussi à être conservé sur toute la chaîne. C’est ce que révèle l’Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture dans un rapport publié cette semaine. Parallèlement, un tiers des espèces est surexploité.

Les deux tiers des espèces sont surexploitées en Méditerranée.
@Pixabay

Plus d’un poisson pêché sur trois est rejeté en mer ou bien n’a pas pu être correctement conservé et n’arrive donc jamais dans nos assiettes. Un gaspillage impressionnant alors que dans le même temps un tiers des espèces de poissons comestibles sont surpêchés.

Ces données sont tirées du nouveau rapport de l’Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) publié en début de semaine. Selon le document, la production de poissons a atteint un record en 2016 avec 171 millions de tonnes, dont 53% issues de l’aquaculture.

La moitié des océans exploitée industriellement

Mais si la part de l’élevage ne cesse de croître, la FAO alerte sur le fait que 35 % des prises mondiales sont gaspillées. Environ un quart de ces pertes sont des prises accidentelles ou des rejets parce que les poissons sont trop petits ou indésirables. Mais la plupart des pertes sont dues à des problèmes de réfrigération et de conservation du poisson.

En parallèle, le nombre d’espèces surexploitées a triplé ces quarante dernières années et la surpêche ravage plusieurs régions. Les deux tiers des espèces sont surexploitées en Méditerranée, en mer Noire et dans le Pacifique Sud-Est. Les stocks de poissons sauvages diminueraient ainsi bien plus rapidement que ne le suggèrent les données de la FAO et la moitié des océans du monde seraient aujourd'hui exploités industriellement.

Or, la FAO table sur une croissance continue de la consommation de poissons, qui devrait augmenter de 18 % d’ici 2030 majoritairement grâce à l’aquaculture. Mais cette solution n’est pas la panacée car il va falloir trouver des alternatives à la farine et l'huile de poisson utilisés pour nourrir les poissons d’élevage et fabriqués à partir de maquereaux, sardines et anchois…  

Concepcion Alvarez @conce1


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

Pêche électrique : un boycott impossible

La pêche électrique, qui consiste à électrocuter des poissons, est très contestée par les pêcheurs français et les distributeurs. Intermarché ou encore Poissonnier de France ont décidé de la boycotter. Difficile pourtant de savoir si les poissons ont été capturés avec cette technique. Rien...

48 grandes entreprises s'engagent contre la pêche illégale de thon

Pour mettre fin à la pêche illégale de thon, 48 des plus grandes entreprises du secteur s'engagent à plus de traçabilité pour préserver cette ressource déjà bien entamée. C'est aussi un moyen de lutter contre le travail forcé, fléau de la pêche. 

Le Parlement européen vote l’interdiction de la pêche électrique, malgré la pression de lobbies d’Europe du Nord

Alors que beaucoup s’attendaient à un élargissement de l’autorisation de la pêche électrique en Europe, le Parlement s’y est massivement opposé lors d’un vote le mardi 16 janvier. Cette pratique, qui consiste à envoyer des impulsions dans les sédiments pour y étourdir les poissons, est une...

[INFOGRAPHIE] Les cinq menaces qui pèsent sur l'océan

Le Parlement européen a décidé ce mardi 16 janvier d'interdire la pratique de la pêche électrique dans l'Union. Cette technique, nuisible pour l'environnement, faisait jusqu'alors l'objet de dérogations. C'est l'une des menaces qui pèsent sur nos océans. Il faut aussi compter la surpêche,...

ENVIRONNEMENT

Ressources naturelles

L’épuisement des ressources menace, dans la mer à cause de la pêche et de la pollution, sur la terre à cause de la déforestation et de la pollution. Pour tenter de limiter les dégâts, certains labels garantissent l’origine respectueuse des produits : FSC et PEFC pour la forêt, MSC pour la pêche.

Margiris chalutier geant Greenpeace

[Vidéo] Un chalutier néerlandais géant accusé d’épuiser les ressources par les pêcheurs français

C'est un navire-usine qui peut pêcher en un seul jour l'équivalent de cinq chalutiers français en un an. Le Margiris, ce bateau de pêche néerlandais et ses 143 mètres de long cristallise les tensions avec les pêcheurs français depuis qu'il a sillonné la Manche. Ces derniers l'accusent d'épuiser les...

Geothermie profonde a Illkrich en Alsace ElectriciteDeFrance

La France découvre un trésor de lithium dans son sous-sol, mais n’est pas certaine de pouvoir l’exploiter

La France, au côté de l’Allemagne, est bien décidée à ne pas se laisser distancer dans la course à la batterie pour la voiture électrique. Au cœur de cette technologie, on trouve entre autres le lithium aujourd’hui produit dans une poignée de pays à travers le monde. La découverte d’importants...

Manger trop gaspillage environnemental pixabay

Manger trop, c'est gaspiller 100 fois plus de nourriture que de la jeter !

C'est un problème de santé publique indéniable... mais pas seulement. Alors que le nombre de personnes en surpoids ou obèses ne cesse d'augmenter, des chercheurs italiens viennent de montrer que l'excès de nourriture par rapport à ce dont notre corps a besoin engendre un impact considérable sur...

Deforestation Amazonie Khlongwangchao

Les incendies d’Amazonie signent le réveil des entreprises sur la traçabilité de leurs chaînes d'approvisionnement

Avec les incendies en Amazonie, c’est tout un système de production non durable sur le long terme qui a été mis en lumière aux yeux du grand public. Le rôle des entreprises importatrices de viande ou de soja brésilien a notamment été pointé du doigt. Certaines marques comme The North Face ont décidé...