Publié le 15 juillet 2018

ENVIRONNEMENT

[LE CHIFFRE] Plus d’un tiers des poissons pêchés n’arrivent jamais dans nos assiettes

Un poisson sur trois pêché en mer ne finira pas dans votre assiette car il aura été pêché par erreur, qu’il n’aura pas atteint la taille adéquate ou qu’il n’aura pas réussi à être conservé sur toute la chaîne. C’est ce que révèle l’Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture dans un rapport publié cette semaine. Parallèlement, un tiers des espèces est surexploité.

Les deux tiers des espèces sont surexploitées en Méditerranée.
@Pixabay

Plus d’un poisson pêché sur trois est rejeté en mer ou bien n’a pas pu être correctement conservé et n’arrive donc jamais dans nos assiettes. Un gaspillage impressionnant alors que dans le même temps un tiers des espèces de poissons comestibles sont surpêchés.

Ces données sont tirées du nouveau rapport de l’Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) publié en début de semaine. Selon le document, la production de poissons a atteint un record en 2016 avec 171 millions de tonnes, dont 53% issues de l’aquaculture.

La moitié des océans exploitée industriellement

Mais si la part de l’élevage ne cesse de croître, la FAO alerte sur le fait que 35 % des prises mondiales sont gaspillées. Environ un quart de ces pertes sont des prises accidentelles ou des rejets parce que les poissons sont trop petits ou indésirables. Mais la plupart des pertes sont dues à des problèmes de réfrigération et de conservation du poisson.

En parallèle, le nombre d’espèces surexploitées a triplé ces quarante dernières années et la surpêche ravage plusieurs régions. Les deux tiers des espèces sont surexploitées en Méditerranée, en mer Noire et dans le Pacifique Sud-Est. Les stocks de poissons sauvages diminueraient ainsi bien plus rapidement que ne le suggèrent les données de la FAO et la moitié des océans du monde seraient aujourd'hui exploités industriellement.

Or, la FAO table sur une croissance continue de la consommation de poissons, qui devrait augmenter de 18 % d’ici 2030 majoritairement grâce à l’aquaculture. Mais cette solution n’est pas la panacée car il va falloir trouver des alternatives à la farine et l'huile de poisson utilisés pour nourrir les poissons d’élevage et fabriqués à partir de maquereaux, sardines et anchois…  

Concepcion Alvarez @conce1


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

Pêche électrique : un boycott impossible

La pêche électrique, qui consiste à électrocuter des poissons, est très contestée par les pêcheurs français et les distributeurs. Intermarché ou encore Poissonnier de France ont décidé de la boycotter. Difficile pourtant de savoir si les poissons ont été capturés avec cette technique. Rien...

48 grandes entreprises s'engagent contre la pêche illégale de thon

Pour mettre fin à la pêche illégale de thon, 48 des plus grandes entreprises du secteur s'engagent à plus de traçabilité pour préserver cette ressource déjà bien entamée. C'est aussi un moyen de lutter contre le travail forcé, fléau de la pêche. 

Le Parlement européen vote l’interdiction de la pêche électrique, malgré la pression de lobbies d’Europe du Nord

Alors que beaucoup s’attendaient à un élargissement de l’autorisation de la pêche électrique en Europe, le Parlement s’y est massivement opposé lors d’un vote le mardi 16 janvier. Cette pratique, qui consiste à envoyer des impulsions dans les sédiments pour y étourdir les poissons, est une...

[INFOGRAPHIE] Les cinq menaces qui pèsent sur l'océan

Le Parlement européen a décidé ce mardi 16 janvier d'interdire la pratique de la pêche électrique dans l'Union. Cette technique, nuisible pour l'environnement, faisait jusqu'alors l'objet de dérogations. C'est l'une des menaces qui pèsent sur nos océans. Il faut aussi compter la surpêche,...

ENVIRONNEMENT

Ressources naturelles

L’épuisement des ressources menace, dans la mer à cause de la pêche et de la pollution, sur la terre à cause de la déforestation et de la pollution. Pour tenter de limiter les dégâts, certains labels garantissent l’origine respectueuse des produits : FSC et PEFC pour la forêt, MSC pour la pêche.

Sablier reportage stellamaris navire extracteur

[Reportage] La ruée vers le sable à bord du Stellamaris, un navire extracteur français

La demande en sable, déjà la deuxième ressource la plus consommée au monde devant le pétrole, va exploser dans les années à venir. Utilisé majoritairement dans la construction, il est source de tensions dans plusieurs régions du monde où les plages sont littéralement vidées. Loin de ces images...

Operation miniere de BHP Billiton au Chili BHP

BHP va dépenser 400 millions de dollars pour diminuer ses émissions… et celles de ses clients

Les entreprises minières sont de plus en plus mises sous pression pour réduire leurs émissions de CO2. La plus grande d’entre elles, l’Australien BHP, est la plus engagée en la matière. Ainsi, elle va engager 400 millions de dollars pour diminuer les émissions de ses opérations. L’entreprise...

Mines de salau tungstene stop mine de salau

Nouveau sursis pour la mine de tungstène de Salau en Ariège

Le ministère de l'Économie a annoncé qu'il ferait appel de l'annulation du permis de recherches accordé à la société Variscan Mines pour l'ouverture d'une mine de tungstène dans le sud de la France. Depuis quelques années, on assiste à un regain d'intérêt pour l'activité minière, mais la plupart des...

Temps sablier overshoot day pixabay

Jour du dépassement : en sept mois, nous avons consommé toutes les ressources que la planète peut produire en un an

À partir de ce lundi 29 juillet, l’humanité va vivre à crédit jusqu’au 31 décembre et "entamer" une seconde planète pour continuer à boire, à manger, à se chauffer, à se déplacer, à produire. C’est le désormais célèbre Jour du dépassement de la Terre, le jour où l’humanité a consommé toutes les...