Publié le 01 juillet 2018

ENVIRONNEMENT

[LE CHIFFRE] 75 % de la planète est déjà dégradée

La Commission européenne vient de publier son nouvel Atlas de la désertification qui fournit une évaluation de l’état des terres au niveau mondial. Et le constat est bien déprimant puisque les trois quarts de la planète sont d’ores et déjà dégradés. Bruxelles appelle à stopper l’étendue des terres agricoles et à modifier nos modes de consommation pour réduire la pression sur les ressources naturelles.

Chaque année, l'équivalent de la moitié de la surface de l'Union européenne est dégradée.
@Atlas mondial de la désertification

Il n’avait pas été actualisé depuis 1998, et en vingt ans, les effets de l’activité humaine sur l’environnement se sont largement accrus. Selon le nouvel Atlas mondial de la désertification, publié le 21 juin par la Commission européenne (1), 75 % de la surface de la terre est déjà dégradée en raison d’une pression sur les ressources naturelles de la planète "sans précédent". L'atlas présente ainsi des exemples concrets de la manière dont les activités humaines conduisent à l'extinction d'espèces, menacent la sécurité alimentaire, intensifient le changement climatique et provoquent des déplacements de populations.

À l'échelle mondiale, c’est l’équivalent de la moitié de la superficie de l'Union européenne (environ 2 millions de kilomètres carrés) qui est dégradé chaque année. En cause : l’augmentation de la population et les changements de mode de consommation dus notamment à la hausse du PIB. Ainsi, l’étendue des surfaces agricoles a augmenté de 16 % en vingt ans, les surfaces irriguées ont triplé et la production agricole a été multipliée par trois.

Baisse de 10 à 17 % du PIB mondial par an

La perte des services rendus par les écosystèmes liée à la dégradation des terres a aussi un coût : il est estimé entre 10 et 17 % du PIB mondial chaque année. Et il se chiffre en dizaine milliards d’euros rien que pour l’Union européenne. Par ailleurs, les auteurs alertent sur une baisse des récoltes de 10 % d’ici 2050 principalement en Inde, en Chine et en Afrique subsaharienne, et une explosion du nombre de déplacés. Ils pourraient être 700 millions en 2050 et 10 milliards à la fin du siècle.  

"L'atlas mondial de la désertification nous aidera à mieux comprendre le problème grandissant de la désertification et de la dégradation des terres et nous informera sur les moyens de lutter contre ces phénomènes. L'atlas montre une Union de plus en plus touchée par la désertification et souligne l'importance des mesures à prendre en matière de protection des sols et d'utilisation durable des terres et de l'eau" a réagit Karmenu Vella, commissaire pour l'environnement, les affaires maritimes et la pêche.

Pour lutter contre ce phénomène, la Commission européenne propose d’augmenter le rendement des exploitations agricoles existantes, en augmentant la fertilité des sols et leur résilience grâce à une gestion plus durable de l'eau et de la biodiversité, d'adopter des régimes alimentaires végétariens, en consommant des protéines animales provenant de sources durables et de réduire les pertes et les gaspillages alimentaires. Si rien n’est fait, c’est plus de 90 % de la planète qui se trouvera en très mauvais état d’ici 2050.    

Concepcion Alvarez, @conce1

(1) Voir l'Atlas mondial de la désertification


© 2023 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Ressources naturelles

L’épuisement des ressources menace, dans la mer à cause de la pêche et de la pollution, sur la terre à cause de la déforestation et de la pollution. Pour tenter de limiter les dégâts, certains labels garantissent l’origine respectueuse des produits : FSC et PEFC pour la forêt, MSC pour la pêche.

Velo voiture pietons deplacements pixabay stocksnap

Nucléaire, chasse au gaspi...comment les chocs pétroliers ont déterminé nos modèles économiques

La flambée des prix des matières premières ravive les souvenirs des chocs pétroliers de 1973 et 1979. Les gouvernements sont acculés à faire des choix économiques et sociaux déterminants. De telles décisions avaient déjà modelé les sociétés après les précédents chocs pétroliers où la France avait...

Big Air Pekin

Aux JO de Pékin : Neige artificielle et cheminées industrielles sous les feux de la rampe

Exit les montagnes blanches. Aux Jeux olympiques de Pékin, l'épreuve de Big Air, une discipline de snowboard et ski freestyle s'est déroulée au milieu d'usines et d'anciens hauts-fourneaux. L’installation surréaliste a fait polémique sur les réseaux sociaux. De son côté, la Chine, qui s'était...

Wild flowers

"CO2 ou PIB, il faut choisir" : En France et en Allemagne, la percée des nouveaux indicateurs environnementaux et sociaux

De plus en plus contesté, même par les économistes classiques, l’indicateur de croissance phare, le PIB, utilisé notamment pour construire la loi de finance, pourrait être détrôné. Outre-Rhin, le ministre de l'Économie et du climat veut ajouter une trentaine de nouveaux indicateurs pour apprécier...

Bretagne sable

Clap de fin pour le projet d’extraction de sable de coquillier en baie de Lannion

Le projet d’extraction de sable de coquillier dans la baie de Lannion ne verra finalement pas le jour. Le Peuple des dunes du Trégor, collectif qui regroupe plusieurs dizaines d’associations, s'opposait depuis dix ans à ce projet alors que l'utilisation intensive du sable, deuxième matière première...