Publié le 23 juillet 2019

ENVIRONNEMENT

[Le monde en 2050] Stars Wars, la guerre des mines

Ces dernières années ont montré l’émergence d’un puissant secteur spatial privé, domaine jusqu’alors réservé aux grandes agences nationales. Les Américains SpaceX et Blue Origin ou le Chinois OneSpace sont en train de redonner une dynamique nouvelle à la conquête du système solaire. Mais ici il n’y a pas qu’une course à la science, mais bien une recherche de business "venu des étoiles". Novethic vous transporte en 2050 pour découvrir le monde secteur par secteur selon les grandes tendances identifiées aujourd’hui par nos journalistes.

Module dragon SpaceX ISS SpaceX
Le module Dragon de SpaceX arrimé à l'ISS.
@SpaceX

Autour de la table du Conseil de sécurité de l’ONU, tout le monde est un peu circonspect. Les 15 pays membres sont là pour juger une affaire qui non seulement se déroule à près de 40 millions de kilomètres de la Terre et, qui plus est, oppose deux des membres permanents. C’est à proximité de l’astéroïde 2011 UW-158 que tout a commencé. L’orbiteur Midas07, fabriqué par SpaceX, s’apprêtait à larguer sur ce petit bout de caillou une sonde et un rover.

 

Pour la firme américaine, il s’agissait de revendiquer ce rocher de 600 mètres de long et 300 mètres de large. L’enjeu étant de mettre la main sur la plus grande réserve de platine connue du système solaire estimée à 5 000 milliards de dollars. Depuis sa découverte en 2011, de nombreuses entreprises privées entendaient se rendre sur ce géocroiseur. Mais à quelques jours de lâcher le drone, à la surprise totale, un impacteur chinois est venu percuter et détruire Midas07.

Un traité de l’espace

Pékin avait alerté depuis des années que le pays s’opposerait à cette mission, en vertu du traité de l’espace de 1967. Il juge que l’espace n’appartient à personne. Mais pour les États-Unis, ce texte est de facto inopérant depuis qu’en 2015, le président Barack Obama avait autorisé l’exploitation de l’espace par des sociétés privées, décision copiée par de nombreux autres pays. Washington notait par ailleurs l’hypocrisie de la Chine qui elle-même avait lancé deux ans auparavant, en 2050, une exploitation d’Hélium 3 sur la Lune.

En représailles à l’assaut de Pékin, les États-Unis venaient tout juste de détruire neuf satellites de communications de la société chinoise OneSpace privant une partie de l’Asie de télécommunications pendant quelques heures, le temps pour l’opérateur de redéployer sa constellation. C’était la première action militaire de la "Space Force", la branche militaire spatiale de l’armée américaine, dont le développement avait été lancé par Donald Trump en 2018.

Cela faisait des années que la course aux matières premières des astéroïdes autour de la Terre et de ceux de la ceinture d’astéroïdes entre Mars et Jupiter faisait peser une menace de conflit entre les grandes puissances. D’autant plus que les entreprises indiennes, japonaises et israéliennes comptaient bien venir jouer des coudes avec Pékin et Washington. Pour beaucoup, la seule solution était d’abolir la neutralité de l’espace et d’ouvrir ce nouveau Far West.

Ludovic Dupin @LudovicDupin


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Ressources naturelles

L’épuisement des ressources menace, dans la mer à cause de la pêche et de la pollution, sur la terre à cause de la déforestation et de la pollution. Pour tenter de limiter les dégâts, certains labels garantissent l’origine respectueuse des produits : FSC et PEFC pour la forêt, MSC pour la pêche.

Village de Aasiaat au groenland Olga Gavrilova

Les États-Unis veulent s’emparer du Groenland… tout comme la Chine et la Russie

L’annonce de Donald Trump de vouloir racheter le Groenland n’est pas qu’une nouvelle sortie tonitruante. C’est un enjeu stratégique pour de nombreux pays. À la faveur de la fonte des glaces, des terres et mers deviennent plus accessibles. Cela donnerait accès à de considérables réserves de matières...

Sablier reportage stellamaris navire extracteur

[Reportage] La ruée vers le sable à bord du Stellamaris, un navire extracteur français

La demande en sable, déjà la deuxième ressource la plus consommée au monde devant le pétrole, va exploser dans les années à venir. Utilisé majoritairement dans la construction, il est source de tensions dans plusieurs régions du monde où les plages sont littéralement vidées. Loin de ces images...

Operation miniere de BHP Billiton au Chili BHP

BHP va dépenser 400 millions de dollars pour diminuer ses émissions… et celles de ses clients

Les entreprises minières sont de plus en plus mises sous pression pour réduire leurs émissions de CO2. La plus grande d’entre elles, l’Australien BHP, est la plus engagée en la matière. Ainsi, elle va engager 400 millions de dollars pour diminuer les émissions de ses opérations. L’entreprise...

Mines de salau tungstene stop mine de salau

Nouveau sursis pour la mine de tungstène de Salau en Ariège

Le ministère de l'Économie a annoncé qu'il ferait appel de l'annulation du permis de recherches accordé à la société Variscan Mines pour l'ouverture d'une mine de tungstène dans le sud de la France. Depuis quelques années, on assiste à un regain d'intérêt pour l'activité minière, mais la plupart des...