Publié le 27 juin 2019

ENVIRONNEMENT

[Vidéo] Green Blood : l’enquête hors norme sur les scandales environnementaux dans les mines

"Ils ont réduit des journalistes au silence. Pas leur enquête". Pendant des mois, des journalistes du monde entier ont enquêté sur le secteur minier et son impact sur l'environnement poursuivant le travail de reporteurs sur place qui ont été censurés, menacés voire tués pour avoir osé informer. Le projet Green Blood dévoile un secteur minier opaque où la violence est courante. 

13 journalistes au moins sont morts depuis 2009 pour avoir fait leur travail.
©CC0

Ils ont été censurés, menacés et même tués pour avoir fait leur travail. La répression envers les journalistes environnementaux est de plus en plus forte, principalement dans le secteur minier. C’est pourquoi le réseau de journalisme d’investigation Forbidden Stories a décidé de poursuivre le travail de ces reporteurs. Pendant huit mois, 40 journalistes de 15 médias différents dont Le Monde, The Guardian ou encore Süddeutsche Zeitung ont enquêté dans trois pays où trois compagnies minières sont accusées d’exactions.

Le sang vert du secteur minier

Depuis le 18 juin, ces journaux publient des enquêtes, reportages, articles sous le nom Green Blood (sang vert). Le premier épisode raconte comment les journalistes enquêtant sur les violences et les dégâts environnementaux de la société britannique Acacia Mining, propriétaire de la mine nord de Mara-Nord en Tanzanie se trouvent pris en étau entre le gouvernement répressif et le géant minier. Le journaliste Jabir Idrissa, qui a travaillé sur le sujet, témoigne des menaces qu’il a reçues. 

 

Pour le deuxième épisode, direction le Guatemala. Cette fois, Forbidden Stories a enquêté sur la mort mystérieuse d’un pêcheur qui accusait Solway, une entreprise de mine de ferronickel de polluer le lac Izabal. Les autorités, qui nient avoir tué Carlos Maaz ont été confrontées à une vidéo publiée par le journaliste Carlos Choc dans laquelle on voit clairement un policier braquer une arme en direction du pêcheur. Depuis, le journaliste est poursuivi pour incitation au crime et association illicite.

 

Un journaliste brûlé vif pour avoir enquêté sur la mafia du sable en Inde

Enfin, le troisième épisode s’attaque à la mafia du sable rouge dans le Tamil Nadu, au sud de l’Inde. Le 15 juin le journaliste Jagendra Singh qui enquêtait sur le trafic de sable est brûlé vif. Dans une vidéo, il accuse cinq policiers d’être rentré chez lui, de l’avoir tabassé puis aspergé d’essence. L’enquête policière, elle, conclura à un suicide. Les policiers affirmant que le journaliste s’est immolé par le feu.

 

Au total, selon le Comité pour la protection des journalistes (CPJ) au moins 13 journalistes ont été assassinés depuis 2009. L’ONG Global Witness, dans un rapport publié en 2018, estime à 207 le nombre de défenseurs de l’environnement tués en 2017. 

Marina Fabre, @fabre_marina


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Pollution

Fleuves impropres à la consommation, terres stériles, produits toxiques déversés massivement, la liste des pollutions de toutes natures est longue. Les initiatives visant à les réduire se font plus nombreuses mais elles restent très inférieures aux besoins.

Business de l air nuage entreprises pollution

Business de l'air : contre la pollution, ces entreprises vendent de l'air pur

C'est un véritable marché : l'air. Des bars à oxygène en plein pic de pollution à New Delhi, des bouteilles remplies de l'air pur des hautes montagnes... Certaines entreprises n'hésitent pas à jouer sur les peurs de la population face à la détérioration de l'atmosphère urbaine, sans aucune garantie...

Crime ecocide protection environnement terre pixabay

Rejetée par le gouvernement, la reconnaissance du crime d’écocide est loin d'être enterrée

Le 12 décembre dernier, à la veille de la clôture de la COP25, les députés français ont rejeté la reconnaissance du crime d’écocide dans le droit pénal. Mais les débats dans l'hémicycle ont fait apparaître un réel intérêt pour le sujet de façon transpartisane. Un rapport doit par ailleurs être rendu...

Incendie Lubrizol Philippe LOPEZ AFP

Trois mois après un gigantesque incendie, le site Seveso de Lubrizol redémarre

En septembre dernier, un incendie sur l’usine Seveso de Lubrizol avait émis une fumée noire sur Rouen et ses alentours. Alors que l’enquête est encore en cours sur l’origine du feu, la préfecture a autorisé la réouverture du site.

Incendies forets reserve pixabay

Écocide : nouvelle tentative pour faire entrer le crime contre l’environnement dans le code pénal français

Les atteintes aux écosystèmes n'ont jamais été reconnues comme un crime dans le droit international. Mais des députés socialistes poussent en ce sens. Ils ont déposé une proposition de loi visant à reconnaître dans le code pénal français le crime d'écocide, contre l'environnement. Ce serait une...