Publié le 04 octobre 2018

ENVIRONNEMENT

Pollution des mégots : Brune Poirson accuse les cigarettiers de ne pas faire assez d’efforts

Les industriels du tabac n'ont pas proposé d'"engagements chiffrés" pour lutter contre la pollution engendrée par les mégots de leurs cigarettes, déplore jeudi le ministère de la Transition écologique et solidaire, qui les recevra pour la deuxième fois vendredi 5 octobre.

Brune Poirson veut imposer aux cigarettiers de prévenir la pollution environnementale due aux mégots.
@LudovicMarin/AFP

À la veille de cette rencontre, la secrétaire d'Etat Brune Poirson rappelle dans un communiqué, avoir déjà reçu en juin les cigarettiers, "pour les mettre face à leurs responsabilités en leur demandant des propositions d'engagement pour lutter contre les déchets de leurs produits".

Or "le compte n'y est pas", dit-elle, citée par le communiqué, car "les propositions transmises au ministère restent centrées sur des mesures d'information", et "seuls les fumeurs et leurs incivilités sont pointés du doigt".

Elles ne contiennent ainsi ni "engagement chiffré en matière de financements mobilisables par les industriels", ni "objectifs de réduction des mégots présents dans l'environnement", ni projet de "meilleure écoconception" des cigarettes, détaille le communiqué.

40 % de mégots dans la nature

En conséquence, "à défaut de réels engagements chiffrés demain (vendredi NDLR), Brune Poirson rappelle que la création d'une filière à responsabilité élargie des producteurs (...) est la voie que le gouvernement privilégie dans le cadre de la future loi économie circulaire en 2019".

Ce type de filière existe "pour de nombreux objets du quotidien : emballages, papiers, pneumatiques, textiles et chaussures, piles", rappelle le communiqué. Ces rendez-vous font suite à la publication des 50 mesures pour l'économie circulaire au mois d'avril.

Quelque 30 milliards de mégots sont jetés en France chaque année, dont plus de 40 % le seraient dans la nature, selon le ministère, qui avait pointé en juin les "importants coûts de collecte et de tri à la charge des contribuables".

La Rédaction avec AFP


© 2023 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Pollution

Fleuves impropres à la consommation, terres stériles, produits toxiques déversés massivement, la liste des pollutions de toutes natures est longue. Les initiatives visant à les réduire se font plus nombreuses mais elles restent très inférieures aux besoins.

IStock poissons morts

"Pollution du siècle" de l’Escaut : le sucrier Tereos condamné à une sanction inédite

Le deuxième plus gros groupe sucrier au monde, Tereos, a été condamné à plus de 9 millions d'euros de dommages et intérêts. Il est responsable de la mort de tonnes de poissons après qu'une de ses digues se soit rompue entre le 9 et 10 avril 2020 provoquant le déversement de milliers de litres de...

Echantillon eau polluants chimiques scientifique pipette istock Smederevac

Cancers, infertilité : les "polluants éternels" contaminent les eaux françaises sans limite

C'est une pollution généralisée et largement sous-estimée, alerte l'association Génération futures dans un nouveau rapport. Celle aux PFAS, aussi appelés "polluants éternels" en raison de leur très faible dégradation dans l'environnement, présents dans les poêles, les emballages alimentaires, les...

Zones a faibles emissions CC0 Sebleouf

Chasse aux voitures polluantes : quand l'écologie se heurte au social

Depuis le 1er janvier, les zones à faibles émissions sont devenues obligatoires dans une dizaine d'agglomérations françaises. Il s'agit de restreindre l'accès à une zone délimitée aux véhicules les plus polluants. Une mesure qui inquiète sur le plan social. Après la crise des Gilets jaunes, qui...

Vetements fibres synthetiques istock

Primark, Zara, Boohoo... Le secteur de la mode reste accro au plastique malgré l’urgence climatique

Omniprésentes dans les collections de fast fashion, les fibres synthétiques ont encore de beaux jours devant elles. C’est la conclusion d’un nouveau rapport diffusé par l’ONG No Plastic in My Sea et la fondation Changing Markets. L’usage toujours plus important de ces matières renforce la dépendance...