Publié le 28 février 2020

ENVIRONNEMENT

Lubrizol mis en examen pour les dégâts environnementaux du sinistre suite à l’incendie de son usine à Rouen

Cinq mois après le gigantesque incendie qui a ravagé l'usine Lubrizol à Rouen, le groupe a été mis en examen pour sa responsabilité dans les dégâts environnementaux causés par le sinistre, dont l'origine reste encore inconnue.

Incendie Lubrizol Philippe LOPEZ AFP 0897628754
En octobre 2019, un immense incendie a détruit l'usine de produits chimiques de Lubrizol à Rouen.
@PhilippeLopez/AFP

Lubrizol France a été mis en examen pour "déversement de substances nuisibles" et pour des manquements dans l'exploitation de son usine ayant porté une "atteinte grave" à l'environnement, a annoncé jeudi 27 février le procureur de la République de Paris Rémy Heitz dans un communiqué. Au total, 9 505 tonnes de produits chimiques avaient brûlé dans l'incendie le 26 septembre qui avait provoqué un nuage de fumée noire de 22 km de long.

Il est reproché à l'entreprise "de ne pas avoir pris toutes les mesures pour empêcher la propagation importante de l'incendie et les dégâts environnementaux qui en ont découlé", a précisé une source proche du dossier. Placé sous contrôle judiciaire, le groupe devra s'acquitter d'un cautionnement de 375 000 euros et constituer une "sûreté" de 4 millions d'euros visant à réparer les "dommages humains et environnementaux" éventuellement imputables à l'incendie, détaille le parquet.

"Ce statut permettra à Lubrizol d'exercer l'ensemble de ses moyens de défense afin de démontrer que la société a pleinement respecté ses obligations", a réagi en fin de journée le groupe dans un communiqué. "Des réponses précises ont été apportées pour contester fermement les différents points soulevés par le rapport d'inspection dressé (par les services de l'Etat) après l'incendie", a-t-il souligné.

Dispositifs insuffisants

"C'est une très, très bonne nouvelle", a déclaré pour sa part à l'AFP Olivier Blond, président de Rouen Respire, association de défense des victimes, estimant que cela prouvait que le juge avait "pris au sérieux" les multiples plaintes déposées dans ce dossier. "L'usine Lubrizol a été inspectée de nombreuses fois avant la catastrophe, ils n'ont jamais rien vu de significatif, et c'est l'enquête qui met au jour progressivement tous ces éléments qui auraient dû être mis au jour avant la catastrophe", a-t-il par ailleurs observé.

Cette mise en examen intervient dans le cadre de l'information judiciaire ouverte le 29 octobre pour faire la lumière sur les causes et les circonstances de l'incendie, et qui a été élargie en décembre à de possibles manquements de sécurité. Le parquet de Paris avait relevé sur le site rouennais "un réseau de caniveaux et un dispositif de confinement insuffisants n'ayant pas permis de collecter l'ensemble de la nappe enflammée" et l'absence de "dispositif de détection incendie sur les lieux de stockage extérieur" situé près des deux bâtiments qui ont brûlé.

La société appartenant au milliardaire américain Warren Buffett est aussi soupçonnée de n'avoir pas prévu "de moyens suffisants en débit d'eau pour lutter efficacement contre l'incendie" et de ne "pas avoir étudié les effets dominos" d'un potentiel sinistre sur les sites voisins, classés Seveso. Pour sa part, l'entreprise Normandie Logistique, dont des entrepôts jouxtant l'usine Lubrizol ont été détruits par le sinistre, a été placée mercredi sous le statut intermédiaire de témoin assisté.

La Rédaction avec AFP


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Pollution

Fleuves impropres à la consommation, terres stériles, produits toxiques déversés massivement, la liste des pollutions de toutes natures est longue. Les initiatives visant à les réduire se font plus nombreuses mais elles restent très inférieures aux besoins.

Maree noire pollution arctique IRINA YARINSKAYA AFP

Marée noire en Arctique : Le géant minier Norilsk Nickel va rembourser 1,8 milliard d'euros

L’agence russe de surveillance de l’environnement réclame à Norilsk Nickel un dédommagement de 1,8 milliard d’euros après l'effondrement du réservoir d'une de ses centrales thermiques en Arctique. 20 000 tonnes d'hydrocarbures se sont déversées dans la zone, du fait, notamment, de la fonte du...

Zalando Outlet Stuttgart

[Bonne nouvelle] D'ici 2023, Zalando ne vendra que des marques écoresponsables

Le géant de la mode en ligne Zalando ne vendra plus de marques qui ne sont pas écoresponsables. Il laisse trois ans à ses partenaires pour améliorer leur impact environnemental et social en s'appuyant sur l'outil d'évaluation Higg BRM. Parallèlement, le groupe entend réduire de 80 % son empreinte...

Maree noire arctique IRINA YARINSKAYA AFP

Marée noire dans l’Arctique russe : une catastrophe écologique "sans précédent" toujours en cours

Les autorités russes n'ont toujours pas réussi à stopper la progression de la marée noire dans la rivière de l’Ambarnaïa située dans l'Arctique russe après la fuite d'un réservoir de diesel d'une centrale thermique dans la zone. Pire : les 20 000 tonnes d'hydrocarbures commencent à se déverser dans...

Pollution arctique WWF russia pyatno sboku

Marée noire en Arctique : Vladimir Poutine déclare l’état d’urgence

C'est une catastrophe écologique. Suite à l'effondrement du réservoir d'une centrale thermique en Arctique, 20 000 tonnes d'hydrocarbures viennent de se déverser dans la rivière de l'Ambarnaïa. Une grave fuite qui a poussé le président russe Vladimir Poutine à déclencher l'état d'urgence nationale....