Publié le 20 août 2020

ENVIRONNEMENT

[Les monstres des abysses] Le volume sonore des océans devient insupportable pour les mammifères marins

L’humanité n’épargne rien aux océans. Il y a les pollutions dues aux hydrocarbures, au plastique, aux métaux… et aussi à cause du son. Alors que 90 % du commerce mondial passe par les mers, la gigantesque flotte de porte-conteneurs fait des milieux sous-marins une véritable cacophonie. Toute la semaine, Novethic sillonne les abysses à la recherche de ces monstres créés par les humains. 

Helice navire oceans cavitations
Les navires de transports de marchandises sont responsables de plus de 50 % des sons artificiels dans l'océan.
@Scubaluna

Le monde du silence, si cher à Jacques Cousteau, n’est qu’un lointain souvenir. Selon les données de l’Organisation Maritime Internationale (OMI), depuis 60 ans, le volume sonore dans le Pacifique Nord a doublé tous les dix ans. C’est l’Homme qui est à l’origine de cette hausse du volume. Parmi les responsables, se trouvent les forages pétroliers, les installations d’éoliennes offshores, le tourisme. Mais une activité à elle seule génère plus de 50 % de ce bruit  : le commerce international.

90 % du transport commercial international passe par les mers et est assuré par une flotte de plus de 90 000 navires. Or ceux-ci sont bruyants, très bruyants. Le son provient de trois sources : le moteur et les machineries, les hélices et le phénomène de cavitation (les bulles qui apparaissent dans l’eau en raison des dépressions dues au mouvement des pales). Le volume est d’autant plus accentué que les bateaux sont peu ou mal entretenus.

Le problème aggravant est que l’eau conduit extrêmement bien le son. Il y voyage quatre fois et demie plus rapidement que dans l’air, il s’atténue très peu et l’interface eau/air agit comme un miroir réfléchissant qui redirige les vibrations vers le fond de l’eau. Selon des mesures de l’Ocean Networks Canada, de Vancouver, ces sons issus du trafic maritime sont audibles jusqu’à 60 kilomètres.

Effet du confinement

Les premières victimes sont les mammifères marins (baleines, dauphins, épaulards…) qui utilisent l’écholocalisation pour chasser, communiquer, naviguer, trouver des partenaires sexuels. Ils émettent sur des plages de fréquences que les sons anthropiques viennent largement perturber. Selon l’OMI, dans certaines zones, les navires interfèrent avec 90 % des plages de communication.

Les mammifères ont d’ailleurs connu un certain répit lors du confinement au premier semestre 2020 lors du confinement de plus de trois milliards d’humains. La baisse d’activité qui en a résulté a permis aux scientifiques d’enregistrer une baisse de 4 à 5 décibels dans les milieux sous-marins. Pour mémoire, l’échelle des décibels indique un doublement du volume sonore toutes les trois unités. Cela a permis aux cétacés de communiquer sans avoir à "hurler", expliquent les scientifiques.

Ludovic Dupin @LudovicDupin 


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Pollution

Fleuves impropres à la consommation, terres stériles, produits toxiques déversés massivement, la liste des pollutions de toutes natures est longue. Les initiatives visant à les réduire se font plus nombreuses mais elles restent très inférieures aux besoins.

Pollution spatiale 01

Face à la pollution dans l’espace, une économie circulaire du spatial émerge

Un peu plus de 2000 satellites en service pour des millions de déchets spatiaux. Voilà à quoi ressemble l’espace orbital aujourd’hui. Observés par les agences spatiales comme le lait sur le feu, ces débris posent avant tout des problèmes de sécurité pour les astronautes en mission ou les matériels...

IStock Delpixart pollution air paris

Pollution de l’air : la mortalité recule légèrement en Europe mais reste élevée

La mortalité liée à la pollution aux particules fines a diminué de 10% en un an en Europe, selon un rapport de l'Agence européenne de l'environnement publié le 15 novembre, mais elle est encore à l'origine de plus de 300 000 décès en 2019. Un chiffre qui pourrait être divisé par deux si les 27 pays...

Guyane Montagne d'or

Montagne d’or : la France attaquée devant un tribunal par une compagnie russe

La compagnie minière russe Nordgold a attaqué la France devant un tribunal suite à sa décision de mettre fin au projet de la Montagne d'or en Guyane. L'entreprise devait y exploiter les mines. Elle demande un dédommagement de quatre milliards de dollars au nom d'un accord bilatéral passé entre la...

Stocamine : la justice annule l’enfouissement définitif des 42 000 tonnes de déchets toxiques

Confinement définitif, déstockage total ou partiel ? Depuis plus de vingt ans, ces questions agitent le village alsacien de Wittelsheim mais aussi les ministres de l'Environnement successifs. Au cœur du bras de fer qui oppose élus locaux et associations environnementales au gouvernement, il y a...