Publié le 09 juin 2021

ENVIRONNEMENT

Les "monstres de mer" de retour à Venise malgré leur interdiction

Ils sont de retour. Les navires géants remplis de touristes reviennent accoster à Venise après une interruption de plus d'un an à cause de la pandémie. Accusés d'éroder les fondations de la ville et de mettre en danger l'écosystème de la lagune, le premier croisiériste a été accueilli par des banderoles "No grandi navi", "non aux grands navires". 

Venise tourisme de masse istock
Chaque année, les bateaux de croisière déversent des millions de touristes dans la cité des Doges.
Crisfotolux / Istock

C’est à n’y plus rien comprendre. En mars dernier, le gouvernement italien a annoncé que les paquebots ne pourraient plus approcher de l’iconique place Saint Marc à Venise. Dix-sept mois après leur interruption pour cause de pandémie de Covid-19, les voilà pourtant de retour. Et de fait, il faudra encore attendre quelques années avant que le terminal extérieur, dans lequel les bateaux de croisière vont être arrimés, soit construit. En attendant les navires pourront toujours accoster dans la célèbre lagune italienne. Le 4 juin, le MSC Orchestra a ainsi déversé 650 passagers dans la Cité des Doges. Tous ont dû présenter un test négatif de moins de quatre jours. 

Mais les touristes n’ont pas reçu un accueil chaleureux. Installés dans de petites barques, des opposants à la venue de ces monstres des mers ont brandi des banderoles "No grandi Navi" "non aux grands navires". "Les bateaux de croisière représentent un tourisme éclair, qui n'apporte en fait que peu d'avantages à Venise", a assuré à l'AFP une manifestante.

Les défenseurs de l'environnement et du patrimoine culturel accusent aussi les grosses vagues engendrées par ces navires, longs de plusieurs centaines de mètres et hauts de plusieurs étages, d'éroder les fondations des immeubles de la Sérénissime, inscrite au patrimoine de l'Unesco, et de mettre en péril le fragile écosystème de sa lagune.

Soutien de célébrités

Les manifestants ont reçu le soutien de nombreux artistes internationaux. Mick Jagger, Wes Anderson, Tilda Swinton… ont adressé le 2 juin une lettre ouverte au président italien Sergio Mattarella, au Premier ministre Mario Draghi et au maire de Venise pour demander entre autres un "arrêt définitif" de la circulation des navires de croisière. Cette lettre intitulée "Un décalogue pour Venise", également signée par l'ex-ministre française de la Culture Françoise Nyssen, demande une meilleure gestion des flux touristiques, la protection de l'écosystème de la lagune et la lutte contre la spéculation immobilière, pour protéger "l'intégrité physique mais aussi l'identité culturelle" de la Cité des Doges.

Reste que le tourisme est un pilier financier pour Venise. Face aux opposants, des partisans des bateaux de croisière étaient d’ailleurs réunis sur le pont au sein du mouvement "Venise travaille". Ces manifestants mettent en avant les nombreux emplois que leur présence générerait pour Venise, dont l'économie vit essentiellement du tourisme, ce qui l'a particulièrement affectée durant la pandémie.

Marina Fabre, @fabre_marina avec AFP


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Pollution

Fleuves impropres à la consommation, terres stériles, produits toxiques déversés massivement, la liste des pollutions de toutes natures est longue. Les initiatives visant à les réduire se font plus nombreuses mais elles restent très inférieures aux besoins.

Venise tourisme de masse istock

[Bonne nouvelle] À Venise, les bateaux de croisière sont (enfin) bannis du centre historique

Cette fois c’est sûr ! À partir du 1er août, les immenses bateaux de croisière ne pourront plus s'amarrer dans le centre historique de la Cité des Doges. Le gouvernement italien a cédé face à la mobilisation citoyenne et la menace de l'Unesco qui réfléchissait à placer la ville dans la liste du...

Pollution chimique lagune rose argentine DANIEL FELDMAN AFP

Polluée par des produits chimiques, une lagune devient rose en Argentine

Dans le sud de l'Argentine, une lagune a pris une teinte rose suspecte à la suite d'un déversement de produits chimiques par les industriels de la pêche. Le sulfite de sodium, qui permet de conserver les langoustines avant exportation est la source de la contamination. Les habitants ont bloqué les...

Plage ecologie Sai Kiran Anagani on Unsplash

Passer une journée écolo à la plage en cinq étapes

Le ciel bleu, le clapotis des vagues, la fraîcheur de la mer... Vous voilà enfin en vacances. Mais lézarder au soleil sans polluer, c'est encore plus agréable. Et si le vacancier idéal, qui ne jette pas ses mégots dans le sable, choisit une crème solaire qui n'asphyxie pas les coraux et part surfer...

Stade tokyo @Arne Müseler Creative Commons

Jeux Olympiques : Tokyo pourrait rafler la médaille d'or de l'écologie

Empreinte carbone allégée, recyclage des matériaux utilisés pour les infrastructures, énergies renouvelables... Les Jeux Olympiques, qui se tiennent du 23 juillet au 8 août, entendent être un modèle en matière d'écologie en devenant les plus verts de l'histoire. Une course que pourrait bien...