Publié le 09 juin 2021

ENVIRONNEMENT

Les "monstres de mer" de retour à Venise malgré leur interdiction

Ils sont de retour. Les navires géants remplis de touristes reviennent accoster à Venise après une interruption de plus d'un an à cause de la pandémie. Accusés d'éroder les fondations de la ville et de mettre en danger l'écosystème de la lagune, le premier croisiériste a été accueilli par des banderoles "No grandi navi", "non aux grands navires". 

Venise tourisme de masse istock
Chaque année, les bateaux de croisière déversent des millions de touristes dans la cité des Doges.
Crisfotolux / Istock

C’est à n’y plus rien comprendre. En mars dernier, le gouvernement italien a annoncé que les paquebots ne pourraient plus approcher de l’iconique place Saint Marc à Venise. Dix-sept mois après leur interruption pour cause de pandémie de Covid-19, les voilà pourtant de retour. Et de fait, il faudra encore attendre quelques années avant que le terminal extérieur, dans lequel les bateaux de croisière vont être arrimés, soit construit. En attendant les navires pourront toujours accoster dans la célèbre lagune italienne. Le 4 juin, le MSC Orchestra a ainsi déversé 650 passagers dans la Cité des Doges. Tous ont dû présenter un test négatif de moins de quatre jours. 

Mais les touristes n’ont pas reçu un accueil chaleureux. Installés dans de petites barques, des opposants à la venue de ces monstres des mers ont brandi des banderoles "No grandi Navi" "non aux grands navires". "Les bateaux de croisière représentent un tourisme éclair, qui n'apporte en fait que peu d'avantages à Venise", a assuré à l'AFP une manifestante.

Les défenseurs de l'environnement et du patrimoine culturel accusent aussi les grosses vagues engendrées par ces navires, longs de plusieurs centaines de mètres et hauts de plusieurs étages, d'éroder les fondations des immeubles de la Sérénissime, inscrite au patrimoine de l'Unesco, et de mettre en péril le fragile écosystème de sa lagune.

Soutien de célébrités

Les manifestants ont reçu le soutien de nombreux artistes internationaux. Mick Jagger, Wes Anderson, Tilda Swinton… ont adressé le 2 juin une lettre ouverte au président italien Sergio Mattarella, au Premier ministre Mario Draghi et au maire de Venise pour demander entre autres un "arrêt définitif" de la circulation des navires de croisière. Cette lettre intitulée "Un décalogue pour Venise", également signée par l'ex-ministre française de la Culture Françoise Nyssen, demande une meilleure gestion des flux touristiques, la protection de l'écosystème de la lagune et la lutte contre la spéculation immobilière, pour protéger "l'intégrité physique mais aussi l'identité culturelle" de la Cité des Doges.

Reste que le tourisme est un pilier financier pour Venise. Face aux opposants, des partisans des bateaux de croisière étaient d’ailleurs réunis sur le pont au sein du mouvement "Venise travaille". Ces manifestants mettent en avant les nombreux emplois que leur présence générerait pour Venise, dont l'économie vit essentiellement du tourisme, ce qui l'a particulièrement affectée durant la pandémie.

Marina Fabre, @fabre_marina avec AFP


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Pollution

Fleuves impropres à la consommation, terres stériles, produits toxiques déversés massivement, la liste des pollutions de toutes natures est longue. Les initiatives visant à les réduire se font plus nombreuses mais elles restent très inférieures aux besoins.

Espace pollution ESA

Face à la pollution dans l’espace, une économie circulaire du spatial émerge

Un peu plus de 2000 satellites en service pour des millions de déchets spatiaux. Voilà à quoi ressemble l’espace orbital aujourd’hui. Observés par les agences spatiales comme le lait sur le feu, ces débris posent avant tout des problèmes de sécurité pour les astronautes en mission ou les matériels...

IStock Delpixart pollution air paris

Pollution de l’air : la mortalité recule légèrement en Europe mais reste élevée

La mortalité liée à la pollution aux particules fines a diminué de 10% en un an en Europe, selon un rapport de l'Agence européenne de l'environnement publié le 15 novembre, mais elle est encore à l'origine de plus de 300 000 décès en 2019. Un chiffre qui pourrait être divisé par deux si les 27 pays...

Guyane Montagne d'or

Montagne d’or : la France attaquée devant un tribunal par une compagnie russe

La compagnie minière russe Nordgold a attaqué la France devant un tribunal suite à sa décision de mettre fin au projet de la Montagne d'or en Guyane. L'entreprise devait y exploiter les mines. Elle demande un dédommagement de quatre milliards de dollars au nom d'un accord bilatéral passé entre la...

Stocamine : la justice annule l’enfouissement définitif des 42 000 tonnes de déchets toxiques

Confinement définitif, déstockage total ou partiel ? Depuis plus de vingt ans, ces questions agitent le village alsacien de Wittelsheim mais aussi les ministres de l'Environnement successifs. Au cœur du bras de fer qui oppose élus locaux et associations environnementales au gouvernement, il y a...