Publié le 07 février 2014

ENVIRONNEMENT

Le Japon, terre d'élection de la voiture hybride

Quelles sont les automobiles les plus vendues au Japon ? Des Toyota, cela va presque de soi, mais pas des classiques bas de gamme, non, des hybrides. Les deux voitures les plus achetées en 2013 ont en effet été les Aqua et Prius, les deux modèles-vedettes du premier constructeur mondial et pionnier des doubles-motorisations à essence et électricité.

142136_GF.jpg
Toyota Prius

De 2008 à 2012 déjà, la gamme hybride Prius de Toyota, dont la version initiale fut commercialisée en 1997, caracolait en tête du palmarès des ventes de voitures au Japon. Mais pour la première fois en 2013, la proportion des hybrides parmi les voitures de tourisme vendues a franchi la barre des 20% (17% tous types de gabarits de véhicules à quatre roues confondus). « Les hybrides sont très adaptées à la conduite dans les villes japonaises », explique un industriel du secteur, connaisseur des marchés européens et nippon. Il est vrai que dans les rues de Tokyo on ne peut avancer qu'à petite vitesse en étant souvent stoppés. Qui plus est, la plupart des automobiles ont des boîtes de vitesses automatiques. Mais à l'évidence d'autres facteurs jouent. D'abord, l'essence est chère. Le yen a chuté de 25% face au billet vert l'an passé et le prix à la pompe a tendance à grimper d'autant puisque tout le carburant importé est facturé en dollars. Des campagnes de subventions étatiques à l'achat de véhicules écologiques ont également favorisé le choix des hybrides, mais pas tant en 2013 que l'année précédente, car une partie de ces aides a pris fin en septembre 2012. Ce qui a surtout fait décoller le marché des hybrides c'est la baisse du prix des premiers modèles. L'offensive a été lancée il y a quelques années par Honda, avec une berline à moins de 2 millions de yens (15 000 euros). Il s'agit du seuil psychologique en-deçà duquel beaucoup de Japonais sont prêts à franchir le Rubicon, et ce fut le cas.

Le diesel quasiment absent du parc nippon

Une autre raison explique l'engouement des Nippons pour les hybrides c'est qu'ils n'ont pas d'autres choix s'ils veulent autre chose qu'un modèle à essence à prix raisonnable. Au Japon, les électriques sont jugées trop chères et les modèles diesel n'existent pour ainsi dire pas, parce qu'ils sont jugés trop polluants. Beaucoup se souviennent d'une conférence de Shintaro Ishihara, gouverneur de Tokyo de 1999 à 2012, qui avait quasiment jeté à la figure des journalistes une substance noire dégoûtante en s'exclamant: « voilà ce que rejettent les moteurs Diesel ». Ainsi en 2003 Tokyo s'est doté de normes si strictes sur les rejets de particules fines par les voitures diesel que cela revenait quasiment à les interdire. Ce mouvement s'est ensuite étendu à d'autres grandes agglomérations de l'archipel où le diesel n'a pas bonne presse depuis au moins 20 ans. En 2007, sept constructeurs d'automobiles japonais avaient fini au bout de près de dix ans de procédures judiciaires par accepter de verser des indemnités à 520 habitants de Tokyo victimes de la pollution atmosphérique causées selon eux par les diesel. Ce qui fait de l'archipel un cas d'école pour l'abandon du diesel.

Karyn Nishimura
© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Pollution

Fleuves impropres à la consommation, terres stériles, produits toxiques déversés massivement, la liste des pollutions de toutes natures est longue. Les initiatives visant à les réduire se font plus nombreuses mais elles restent très inférieures aux besoins.

Trafic automobile pollution de l air bouchons voitures istock

Pollution de l’air : l’État condamné à une amende record de 20 millions d’euros

Pour la deuxième fois, l'État est condamné pour ne pas avoir réduit suffisamment vite la pollution de l'air. Le Conseil d’État vient de lui infliger une amende record de 20 millions d’euros. En août 2021, il l’avait déjà condamné à verser 10 millions d'euros. La pollution de l'air tue chaque année...

Ocean pollution plastique istock panaramka

Pollution plastique : des géants de l’alimentaire attaqués par des ONG sur leur devoir de vigilance

Auchan, Carrefour, Casino, Danone, Lactalis, Les Mousquetaires, Picard Surgelés, Nestlé France et McDonald's France sont mis en demeure par une coalition d’ONG. Les associations leur reprochent de proposer des plans de vigilance sur la pollution plastique "au mieux insuffisants pour identifier les...

Banniere respiro

Lyon, Bordeaux, Nantes... Les villes réduisent la voilure publicitaire devançant le "plan de sobriété" du gouvernement

La ministre de la transition énergétique Agnès Pannier-Runacher a annoncé l'interdiction des publicités lumineuses entre une heure et six heures du matin dans le cadre du "plan de sobriété" d'Emmanuel Macron. Ces mesures restrictives ne sont pas nouvelles pour plusieurs villes françaises qui ont...

Ocean pollution plastique istock panaramka

Il faut stopper notre dépendance au plastique : on vous explique pourquoi en une infographie

Un nouveau rapport de l'OCDE estime que d'ici 2060, la production plastique et les déchets vont tripler, faute de politiques ambitieuses en la matière. Or le plastique est déjà présent partout, dans les océans, les cours d'eau, les sols et même dans notre organisme. Cela suppose de réduire fortement...