Publié le 22 juillet 2021

ENVIRONNEMENT

Pollution sonore : le coût sanitaire et économique du bruit est estimé à 155 milliards d'euros par an en France

Près d’un quart de la population française assure souffrir du bruit, particulièrement en Ile-de-France et les grandes villes. L’Ademe et le Conseil national du bruit a essayé de mesurer le coût social de cette nuisance en matière de santé, de bien-être et de productivité. Le montant atteint la somme pharaonique de 155 milliards d’euros par an.

Buit chantier de construction stux
17 millions de Français souffrent du bruit.
@Stux

C’est une pollution qui n’est pas souvent mise sur le devant de la scène. Mais environ 17 millions de Français en souffrent. Cela affecte leur santé, leur bien-être et leur productivité. C’est le bruit. L’exposition à des niveaux sonores élevés et répétés, dans son habitat, au bureau ou à l’école, a un coût social élevé. Une étude du Conseil national du bruit (CNB) et de l'Ademe (Agence de la transition écologique), publiée jeudi 22 juillet, calcule ce montant à plus de 155 milliards d'euros par an en France.

Cette somme est constituée des coûts sanitaires marchands (que l’on peut chiffrer : médication, hospitalisation…), les coûts sanitaires non marchands (perte d’espérance de vie, de bien-être…), les coûts non sanitaires marchands (perte de productivité, perte de valeur immobilière). Les deux agences ont cherché des solutions pour abaisser ces coûts. Sachant que la plus grande partie est due aux transports pour 68 %, pour 106 milliards d'euros, dont la moitié uniquement pour la route.

Vitesse et zone de faibles émissions

C’est donc sur ce dernier sujet que reposent les deux premières pistes d’amélioration, qui sont couplées à des enjeux de qualité de l’air. Ainsi, le rapport met en avant la réduction de la vitesse de circulation de 10 km/h sur les voies rapides en zone urbaine et le développement des zones à faibles émissions. Les deux autres pistes préconisent l’amélioration acoustique des bâtiments scolaires et la mise en place de chantiers propres. Ces chantiers "emploieraient des appareils moins bruyants, utilisés à de meilleures heures", explique Johan Ransquin, directeur villes et territoires durables à l’Ademe.

Pour la députée des Hauts-de-Seine Laurianne Rossi, également Présidente du Conseil National du Bruit (CNB), "la pollution de l’air et la pollution sonore sont un même combat". Elle assure que "le développement des zones à faibles émissions sera aussi le développement de zones à faibles niveaux sonores". D’après l'OMS, le bruit constitue le deuxième facteur environnemental provoquant le plus de dommages sanitaires en Europe, juste derrière la pollution de l'air, responsable par exemple de 40 000 décès prématurés par an en France.

Ludovic Dupin avec AFP


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Pollution

Fleuves impropres à la consommation, terres stériles, produits toxiques déversés massivement, la liste des pollutions de toutes natures est longue. Les initiatives visant à les réduire se font plus nombreuses mais elles restent très inférieures aux besoins.

IStock 1155038631

La revanche du vélo cargo électrique : bien plus rapide et plus propre que la camionnette en ville

Une étude britannique a démontré qu'en ville, les livreurs en vélo cargo électrique sont 60 % plus rapide, émettent 90 % de CO2 en moins que les livreurs en camionnette diesel, et permettent de réduire la pollution de l'air. Alors que les livraisons à domicile augmentent depuis la pandémie de...

Megots de cigarette plage pollution Henk van Dijk

Pollution aux mégots : les industriels vont verser 80 millions d'euros par an aux collectivités

Le principe du pollueur-payeur atteint enfin le secteur du tabac. Chaque année, plus de 20 milliards de mégots se retrouvent dans la nature et polluent massivement les eaux, que ce soit à travers les pluies ou directement l’océan où ces déchets finissent par arriver. Un éco-organisme va collecter...

Capture dans air co2 climeworks

La géoingénierie pour sauver la planète : aspirer le CO2 dans l’air pour compenser ses émissions

Et si des millions de tonnes de CO2 étaient captées dans l'air par des aspirateurs géants ? Cette technologie de capture de carbone directement dans l'atmosphère se développe partout dans le monde et offre une voie novatrice aux entreprises qui souhaitent compenser leurs émissions, malgré des freins...

Pollution de l air condamnation etat Jacek Dylag on Unsplash

Pollution de l’air : l'État est condamné à payer 10 millions d'euros, un record

Malgré les avertissements répétés du Conseil d'État, le gouvernement n'a pas réussi à abaisser les niveaux de pollution de l'air en dessous des normes sanitaires. L'État est donc condamné à payer 10 millions d'euros pour le premier semestre, une astreinte historique. Si, dans six mois, le compte...