Publié le 03 février 2021

ENVIRONNEMENT

L’indice Atmo France de la qualité de l’air est durci, mais il reste décorrélé des pics de pollution

L'indice Atmo France de la qualité de l'air a fait peau neuve au 1er janvier dernier. Il n'y aura plus de "très bons" jours, ce niveau étant supprimé, mais davantage de "très mauvais", car les critères pris en compte sont durcis. En revanche, cela n'aura pas d'incidence sur le déclenchement des pics de pollution, décorrélés de l'indice Atmo.

Avec ce nouvel indice, les journées qualifiées de "mauvaises" ou "très mauvaises" passeraient, en moyenne, de 10 à 83 par an à Paris.
@CC0

Depuis sa création en 1994, l’indice Atmo France, qui mesure la qualité de l’air, n’avait pas été réévalué. C’est chose faite depuis le 1er janvier 2021. Il prendra désormais en compte les particules fines PM2,5 émises d'abord par le secteur résidentiel, et particulièrement nocives, en plus du dioxyde de soufre, de l’ozone, du dioxyde d’azote et des particules PM10. En outre, il sera aligné sur les seuils, plus bas, de l’Agence européenne de l’environnement. Et le niveau "très bon" disparaît au profit de "extrêmement mauvais".

Conséquence, le nombre de journées qualifiées de "mauvaises" ou "très mauvaises" va augmenter. En se basant sur les données 2015-2017, elles passeraient, en moyenne, de 10 à 83 par an à Paris, de 8 à 86 à Marseille, de 13 à 81 à Strasbourg, de 6 à 60 à Bordeaux, de 14 à 108 à Lyon, ou encore de 6 à 109 à Grenoble. Mais cela ne signifie toutefois pas une dégradation de la qualité de l’air, qui, au contraire, a tendance à s’améliorer sur les vingt dernières années.

Pas plus de pics de pollution

"Ce nouvel indice, plus représentatif de l’état de la qualité de l’air, répond aux attentes des citoyens avec une indication plus fine géographiquement de l’exposition de la population à la pollution de l’air", précise le ministère de la transition écologique, dans un communiqué. En revanche, il est totalement décorrélé de l’outil de gestion des pics de pollution qui permet d’enclencher les dispositifs préfectoraux, et reste avant tout un outil de sensibilisation de la population, appelée à adapter ses activités en fonction du niveau d'alerte. Atmo France plaide pour une plus grande cohérence et une diffusion de l’indice dans les bulletins météo.

Déjà condamnée par la Cour de justice de l’UE, la France sera de nouveau jugée pour la pollution due aux particules fines PM10, a annoncé la Commission européenne. Début juillet, le Conseil d’État avait quant à lui condamné le gouvernement français à une astreinte historique de 10 millions d’euros par semestre de retard s’il ne durcissait pas son dispositif contre la pollution de l’air dans huit grandes agglomérations. La pollution de l’air ferait entre 48 000 et 76 000 morts par an en France et 4,2 millions dans le monde.

Concepcion Alvarez @conce1


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

Un tribunal anglais reconnaît le rôle de la pollution atmosphérique dans le décès d’une petite fille de 9 ans

L'exposition à la pollution de l'air va être ajoutée sur le certificat de décès d'Ella Adoo-Kissi Debrah, une petite anglaise décédée en 2013 à l’âge de neuf ans, après une grave crise d’asthme. Un tribunal anglais a en effet reconnu le rôle des émissions liées au trafic routier dans sa...

En France, la pollution de l’air coûterait 1 000 euros par habitant et par an

Si vous êtes Parisien, la pollution de l'air vous coûte cher : 1 602 euros par an. À Lyon, comptez 1 134 euros et à Nice, 1 128 euros. C'est ce qu'a calculé l'Alliance européenne de santé publique dans une nouvelle étude. Des montants élevés qui répondent aux coûts socio-économiques de...

Pollution de l’air : Le Conseil d’Etat presse le gouvernement d’agir sous peine de payer 10 millions d'euros par semestre

10 millions d'euros par semestre. C'est la somme que devra payer l'État si, dans six mois, il n'a toujours pas réduit la pollution de l'air dans huit zones de l'Hexagone. La plus haute juridiction administrative française avait déjà ordonné au gouvernement, il y a trois ans, de prendre les...

[Infographie] La pollution de l’air est deux fois plus mortelle qu'estimé jusqu'alors

On savait que c’était l’une des causes les plus importantes de mortalité au monde, mais de nouveaux chiffres révèlent que le problème était largement sous-estimé. La pollution de l’air tuerait en fait deux fois plus que ce qu’avaient prédit les précédentes estimations, selon une étude...

ENVIRONNEMENT

Pollution

Fleuves impropres à la consommation, terres stériles, produits toxiques déversés massivement, la liste des pollutions de toutes natures est longue. Les initiatives visant à les réduire se font plus nombreuses mais elles restent très inférieures aux besoins.

Venise tourisme de masse istock

[Bonne nouvelle] Venise bannit les bateaux de croisière de son centre historique

C’est une décision historique. Les bateaux de croisière, symbole de la pollution et du tourisme de masse, ne pourront plus accoster dans le centre historique de Venise. Le gouvernement italien souhaite préserver la cité des Doges de ces géants des mers. Une bonne nouvelle pour les habitants et les...

Pollution arctique WWF russia pyatno sboku 01

Marée noire en arctique : Norilsk Nickel accepte de payer son amende record de 1,6 milliard d’euros

Le géant minier Norilsk Nickel a renoncé à faire appel et payera bien l'amende record de 1,6 milliard d’euros à laquelle la justice russe l’a condamnée pour une vaste pollution de l’eau en Arctique. Celle-ci avait été provoquée en mai 2020 par l’effondrement d’une de ses installations, située sur le...

Rivieres d or NASA

La NASA dévoile une photo des rivières d’or en Amazonie, symbole de l’orpaillage illégale

C'est une photo d’une beauté rare. Un astronaute de la Station spatiale internationale a immortalisé les "rivières d’or" qui traversent la forêt amazonienne. Loin de toute esthétique, ces bassins sont en réalité le symbole des ravages des orpailleurs clandestins. Ces derniers déciment les forêts à...

IStock pollution de l'air Delhi 2012 BDphoto

[Science] Un décès sur cinq dans le monde est lié à la pollution de l'air

Une nouvelle étude, publiée le 9 février dans la revue scientifique Environmental Research, évalue que 20 % des décès dans le monde sont liés à la pollution de l'air provoquée par les énergies fossiles. Les pays asiatiques, notamment la Chine et l'Inde, sont les plus touchés.