Publié le 13 août 2015

ENVIRONNEMENT

Explosion d'un entrepôt de produits chimiques en Chine: la sécurité industrielle une nouvelle fois questionnée

Un nouvel accident industriel s’est produit dans la nuit de mercredi à jeudi en Chine, dans la ville portuaire de Tianjin. Pour le moment, l’enquête privilégie une négligence et la police est en train d’entendre les cadres de l’entrepôt, où deux gigantesques explosions ont fait au moins 50 morts et 700 blessés selon un bilan provisoire. Le président chinois, Xi Jinping, a promis des punitions sévères si des manquements étaient avérés.

Explosion d'un entrepôt de produits chimiques à Tianjin, en Chine
YUE YUEWEI/ XINHUA/ AFP

C’est le dernier accident industriel d’une longue série en Chine. Et cette fois encore, le respect des normes de sécurité est questionné. Dans la nuit de mercredi à jeudi, deux immenses explosions ont eu lieu dans un entrepôt de la zone portuaire de Tianjin, une ville de 15 millions d’habitants, près de Pékin. Un container rempli de produits explosifs a pris feu pour une raison encore inconnue. Le bilan provisoire est déjà très lourd : au moins 50 morts, dont 12 pompiers, et 700 blessés, parmi lesquels 71 sont dans un état critique.

 

L’équivalent de 21 tonnes de TNT
 

L’onde de choc a été ressentie sur plusieurs kilomètres à la ronde. D’après l’agence de presse Chine nouvelle, la première explosion correspondait à l’équivalent de 3 tonnes de TNT, la deuxième à 21 tonnes. Et selon l’agence sismologique chinoise, la première explosion a provoqué un séisme d’une magnitude de 2,3 sur l’échelle de Richter, la deuxième de 2,9.

L’entrepôt appartient à Tianjin Dongjiang Port Rui Hai International Logistics, une entreprise fondée en 2011 spécialisée dans le stockage et la logistique de contenairs de produits dangereux.

 

Des punitions sévères et une répression accrue

 

Ses cadres ont été arrêtés et sont actuellement entendus par la police. Pour l’instant, l’enquête privilégie une négligence. Le président chinois Xi Jinping a assuré que des punitions sévères seraient prises en cas de manquements concernant les normes de sécurité et promet une répression accrue pour renforcer la sécurité des sites industriels.

Un ouvrier ayant survécu à l’explosion a expliqué, sur China Radio International, que ses collègues et lui n’avaient jamais été formés à la manipulation de produits chimiques dangereux. Par ailleurs, une inspection de sécurité il y a deux ans a révélé que l'entreprise avait bafoué les normes d'emballage signalant comme dangereux les produits stockés dans certains de ses contenairs, indique Reuters.

Selon Le Quotidien du peuple, organe du Parti communiste chinois, "l’entrepôt n’aurait jamais dû réussir à passer tous les contrôles environnementaux". En effet, il est situé à proximité d'habitations, d'axes routiers et de deux hôpitaux, alors que les normes imposent que les sites entreposant des matériaux dangereux soient éloignés d'au moins un kilomètre.

 

La justice de plus en plus sévère
 

La Chine est coutumière de ce genre d’accidents industriels. En août dernier, une explosion avait déjà fait 146 morts dans une usine de pièces de rechange de voitures, près de Shanghai. Elle avait été provoquée par la combustion de la poussière produite lors des opérations de polissage. Les normes de sécurité avaient été pointées du doigt et deux responsables de l’entreprise avaient été arrêtés. En juillet dernier, ce sont 15 personnes qui avaient trouvé la mort lors de l’explosion d’un site illégal de stockage de feux d’artifice dans la province du Hebei, dans le nord de la Chine.

L'ONG China Labour Bulletin a mis au jour plus de 340 accidents industriels depuis le début de l'année en Chine, détaillés dans une carte interactive (ci-dessus). Pour Geoffrey Crothall, militant au sein de l'ONG basée à Hong-Kong et cité par Le Monde, "les règles de sécurité sont légion en Chine, mais faiblement appliquées (...) la sécurité passant après la recherche du profit"

Mais le gouvernement de Pékin est de plus en plus sévère envers les entreprises. Les condamnations pour crimes environnementaux ont par exemple été renforcées ces derniers mois. Fin décembre, un groupe de six entreprises s’est vu infliger une amende record de 22,5 millions d’euros pour avoir pollué deux rivières.

 

Greenpeace alerte sur les risques sanitaires

 

A Tianjin, l’incendie est toujours en cours. Les opérations pour l’éteindre ont été suspendues en raison des produits dangereux qui demeurent sur le site. Quelque 200 soldats formés pour faire face à des catastrophes chimiques sont arrivés sur place pour mener des opérations de nettoyage.

L’ONG Greenpeace s’inquiète des risques que représentent ces produits pour les habitants et exhorte le gouvernement à être transparent. " Selon la station de surveillance de l'environnement Tianjin Tanggu, les produits chimiques stockés comprennent notamment du cyanure de sodium et du carbure de calcium, dangereux pour la santé. Le carbure de calcium peut par ailleurs réagir au contact de l'eau et provoquer une nouvelle explosion. C’est un défi pour les pompiers et, avec les prévisions de pluie pour demain, cela constitue un risque majeur."

La mairie de Tanjin a reconnu que des composants chimiques "toxiques et nocifs" avaient été détectés dans l'air.

 

Actualisation le 14 août à 11h40

 

 

Concepcion Alvarez
© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Pollution

Fleuves impropres à la consommation, terres stériles, produits toxiques déversés massivement, la liste des pollutions de toutes natures est longue. Les initiatives visant à les réduire se font plus nombreuses mais elles restent très inférieures aux besoins.

Pollution spatiale 01

Face à la pollution dans l’espace, une économie circulaire du spatial émerge

Un peu plus de 2000 satellites en service pour des millions de déchets spatiaux. Voilà à quoi ressemble l’espace orbital aujourd’hui. Observés par les agences spatiales comme le lait sur le feu, ces débris posent avant tout des problèmes de sécurité pour les astronautes en mission ou les matériels...

IStock Delpixart pollution air paris

Pollution de l’air : la mortalité recule légèrement en Europe mais reste élevée

La mortalité liée à la pollution aux particules fines a diminué de 10% en un an en Europe, selon un rapport de l'Agence européenne de l'environnement publié le 15 novembre, mais elle est encore à l'origine de plus de 300 000 décès en 2019. Un chiffre qui pourrait être divisé par deux si les 27 pays...

Guyane Montagne d'or

Montagne d’or : la France attaquée devant un tribunal par une compagnie russe

La compagnie minière russe Nordgold a attaqué la France devant un tribunal suite à sa décision de mettre fin au projet de la Montagne d'or en Guyane. L'entreprise devait y exploiter les mines. Elle demande un dédommagement de quatre milliards de dollars au nom d'un accord bilatéral passé entre la...

Stocamine : la justice annule l’enfouissement définitif des 42 000 tonnes de déchets toxiques

Confinement définitif, déstockage total ou partiel ? Depuis plus de vingt ans, ces questions agitent le village alsacien de Wittelsheim mais aussi les ministres de l'Environnement successifs. Au cœur du bras de fer qui oppose élus locaux et associations environnementales au gouvernement, il y a...