Publié le 15 septembre 2019

ENVIRONNEMENT

[Bonne nouvelle] La vente de bouteilles d’eau en plastique bannie de l'aéroport de San Francisco

Fini les bouteilles d'eau en plastique si vous transitez par l'aéroport de San Francisco. Les passagers trouveront des alternatives en aluminium, en verre ou en matière compostable. Ils pourront aussi recharger leurs gourdes dans l'une des cent fontaines installées. Un premier pas vers le zéro déchet qui montre la voie à suivre pour les quelque 4 000 aéroports que compte la planète.

San francisco airport fin des bouteilles d eau en plastique capture d ecran SFO
Plus d'une centaine de fontaines à eau ont été installées dans l'aéroport.
@capture d'écran/SFO

Chaque jour, 10 000 bouteilles d’eau en plastique étaient vendues au sein de l'aéroport de San Francisco, l’un des plus grands aéroports américains, situé sur la côte ouest. Depuis le 20 août dernier, les passagers trouveront à la place de l’eau conditionnée dans des bouteilles en verre, en matériaux compostables certifiés ou en aluminium recyclé. Ils pourront également remplir leurs gourdes dans l’une des 100 fontaines à eau installées depuis 2011.

Les boutiques franchisées, les restaurants et cafés, et même les distributeurs automatiques sont concernés par cette nouvelle interdiction. En revanche, les sodas, eaux aromatisées et autres jus de fruits conditionnés dans des bouteilles en plastique continueront d’être vendues pour l’instant. "L’aéroport de San Francisco continue à montrer la voie dans les initiatives durables", a déclaré Ivar C. Satero, directeur de l'aéroport. "Grâce à cette mesure, nous franchissons un pas de géant dans notre objectif d'atteindre zéro déchet dans les sites d'enfouissement."

Des contenants compostables

Cette décision s’inscrit en effet dans le cadre du plan "zéro déchet envoyé en décharge d’ici 2021" pris par l’aéroport en 2016. Celui-ci a ainsi également restreint l’usage des pailles, des couverts à usage unique ou des gobelets qui ne sont plus systématiquement distribués au client. En outre, tous les plats et boissons doivent être servis dans des contenants compostables, réutilisables ou certifiés sans produits chimiques fluorés.

Au sein de l’aéroport, chaque passager génère en moyenne 230 grammes de déchets par an, incluant les bouteilles en plastique. Or, dans le monde, moins de 25 % des bouteilles en plastique sont recyclées et une seule bouteille de plastique met entre 450 et 1 000 ans pour se dégrader en décharge. La ville de San Francisco a elle aussi interdit les bouteilles d’eau en plastique dans ses bâtiments municipaux et son espace public depuis 2014. La métropole ambitionne de devenir la première ville zéro déchet au monde à l'horizon 2020.         

Concepcion Alvarez, @conce1


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

[LE CHIFFRE] Coca-Cola produit plus de 100 milliards de bouteilles plastiques par an

En 2016, le nombre de bouteilles en plastique vendues dans le monde s'élevait à 480 milliards. Plus de 100 milliards étaient des bouteilles de Coca-Cola. Le géant américain, présent dans 200 pays à travers le monde, ne cesse d’augmenter sa production et rechigne à s’approvisionner en...

600 000 tonnes de plastiques rejetés chaque année dans la Méditerranée, selon le WWF

Les pays du pourtour méditerranéen gèrent très inégalement leurs déchets plastiques. Une bonne partie n’est pas collectée et se retrouve dans la nature et bien souvent dans les eaux de la grande mer qui périt déjà de cette pollution. 600 000 tonnes s’ajoutent chaque année, dont 250 000...

[Bonne nouvelle] Marathon de Londres : 200 000 bouteilles économisées grâce à des bulles d’eau

Elles font la taille d'une balle de tennis de table. Et elles pourraient bien remplacer le plastique dans les évènements sportifs. Les petites bulles d'eau végétale Ooho, entièrement comestibles et biodégradables, ont été distribuées lors du marathon de Londres. Résultat, 200 000...

[Science] Chaque semaine, nous avalons cinq grammes de plastique, le poids d’une carte de crédit

Avec ou sans sel ? Selon un rapport de l'université de Newcastle pour le WWF, une personne avale jusqu'à 5 grammes de plastique par semaine, l'équivalent du poids d'une carte de crédit. Nous ingurgitons ces microparticules de plastique principalement en buvant de l'eau en bouteille mais...

ENVIRONNEMENT

Pollution

Fleuves impropres à la consommation, terres stériles, produits toxiques déversés massivement, la liste des pollutions de toutes natures est longue. Les initiatives visant à les réduire se font plus nombreuses mais elles restent très inférieures aux besoins.

Business de l air nuage entreprises pollution

Business de l'air : contre la pollution, ces entreprises vendent de l'air pur

C'est un véritable marché : l'air. Des bars à oxygène en plein pic de pollution à New Delhi, des bouteilles remplies de l'air pur des hautes montagnes... Certaines entreprises n'hésitent pas à jouer sur les peurs de la population face à la détérioration de l'atmosphère urbaine, sans aucune garantie...

Crime ecocide protection environnement terre pixabay

Rejetée par le gouvernement, la reconnaissance du crime d’écocide est loin d'être enterrée

Le 12 décembre dernier, à la veille de la clôture de la COP25, les députés français ont rejeté la reconnaissance du crime d’écocide dans le droit pénal. Mais les débats dans l'hémicycle ont fait apparaître un réel intérêt pour le sujet de façon transpartisane. Un rapport doit par ailleurs être rendu...

Incendie Lubrizol Philippe LOPEZ AFP

Trois mois après un gigantesque incendie, le site Seveso de Lubrizol redémarre

En septembre dernier, un incendie sur l’usine Seveso de Lubrizol avait émis une fumée noire sur Rouen et ses alentours. Alors que l’enquête est encore en cours sur l’origine du feu, la préfecture a autorisé la réouverture du site.

Incendies forets reserve pixabay

Écocide : nouvelle tentative pour faire entrer le crime contre l’environnement dans le code pénal français

Les atteintes aux écosystèmes n'ont jamais été reconnues comme un crime dans le droit international. Mais des députés socialistes poussent en ce sens. Ils ont déposé une proposition de loi visant à reconnaître dans le code pénal français le crime d'écocide, contre l'environnement. Ce serait une...