Publié le 13 février 2021

ENVIRONNEMENT

[Science] Un décès sur cinq dans le monde est lié à la pollution de l'air

Une nouvelle étude, publiée le 9 février dans la revue scientifique Environmental Research, évalue que 20 % des décès dans le monde sont liés à la pollution de l'air provoquée par les énergies fossiles. Les pays asiatiques, notamment la Chine et l'Inde, sont les plus touchés. 

IStock pollution de l'air Delhi 2012 BDphoto
Un rapport publié par Greenpeace en 2017 estimait que la pollution de l'air tuait 1,2 millions d'Indiens par an.
BDphoto Istock

La pollution provoquée par les énergies fossiles a été responsable de plus de 8 millions de morts prématurés en 2018, soit 20% des adultes décédés dans le monde. L'étude, parue le 9 février dans la revue Environmental Research, a multiplié par deux les précédentes estimations. La Chine et l'Inde comptent à elles seules pour la moitié de ce bilan. Le cocktail toxique de particules fines généré par la combustion du pétrole, du gaz et surtout du charbon est responsable d'au moins un quart de la mortalité dans une demi-douzaine de pays, tous en Asie. 

Ces estimations se basent sur des données satellites et des relevés de surface destinés à déterminer les concentrations de particules fines PM2,5. Pour affiner le tableau et s'assurer que les particules proviennent de la combustion fossile, l'équipe de chercheurs a utilisé un modèle 3D de chimie atmosphérique, couplé à des données d'émissions de CO2 de différents secteurs (industrie, aviation...) et à des simulations de circulation de l'air de la Nasa. Une fois la concentration de PM2,5 connue, ils se sont intéressés à leur impact sur la santé en s'appuyant sur de récentes études ayant démontré que le risque avait jusqu'alors été sous-estimé. 

Une espérance de vie en baisse

Si l'Asie est particulièrement touchée par la pollution de l'air,  la France n'est pas non plus épargnée : mi janvier, la revue scientifique The Lancet classait Paris au quatrième rang des villes européennes où le nombre de morts lié au dioxyde d'azote (émis principalement par le trafic routier) est le plus important. Dans la capitale française, sont imputés à la pollution de l'air 2 575 décès, soit 7% de la mortalité totale en 2015.

"On parle souvent du danger de la combustion des énergies fossiles dans le contexte des émissions de CO2 et du changement climatique. On néglige les impacts sanitaires potentiels", a indiqué l'un des co-auteurs, Joel Schwartz, de la Chan School of Public Health de l'Université de Harvard. Selon de précédentes recherches, la pollution de l'air raccourcit de plus de deux ans l'espérance de vie, en moyenne. Encore une fois, l'Asie est particulièrement impactée, avec une espérance de vie réduite de plus de quatre ans, contre huit mois en Europe. Selon l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), la pollution de l'air (qui inclut la pollution liée à la cuisson ou au chauffage dans les foyers) tue 7 millions de personnes par an, dont 4,2 millions liées à la pollution extérieure. 

Comparé à d'autres causes de morts prématurées, la pollution de l'air, qui provoque maladies cardiaques ou pulmonaires, tue 19 fois plus de personnes chaque année que le paludisme, 9 fois plus que le sida ou 3 fois plus que l'alcool.

Pauline Fricot avec AFP


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Pollution

Fleuves impropres à la consommation, terres stériles, produits toxiques déversés massivement, la liste des pollutions de toutes natures est longue. Les initiatives visant à les réduire se font plus nombreuses mais elles restent très inférieures aux besoins.

IStock 1155038631

La revanche du vélo cargo électrique : bien plus rapide et plus propre que la camionnette en ville

Une étude britannique a démontré qu'en ville, les livreurs en vélo cargo électrique sont 60 % plus rapide, émettent 90 % de CO2 en moins que les livreurs en camionnette diesel, et permettent de réduire la pollution de l'air. Alors que les livraisons à domicile augmentent depuis la pandémie de...

Megots de cigarette plage pollution Henk van Dijk

Pollution aux mégots : les industriels vont verser 80 millions d'euros par an aux collectivités

Le principe du pollueur-payeur atteint enfin le secteur du tabac. Chaque année, plus de 20 milliards de mégots se retrouvent dans la nature et polluent massivement les eaux, que ce soit à travers les pluies ou directement l’océan où ces déchets finissent par arriver. Un éco-organisme va collecter...

Capture dans air co2 climeworks

La géoingénierie pour sauver la planète : aspirer le CO2 dans l’air pour compenser ses émissions

Et si des millions de tonnes de CO2 étaient captées dans l'air par des aspirateurs géants ? Cette technologie de capture de carbone directement dans l'atmosphère se développe partout dans le monde et offre une voie novatrice aux entreprises qui souhaitent compenser leurs émissions, malgré des freins...

Pollution de l air condamnation etat Jacek Dylag on Unsplash

Pollution de l’air : l'État est condamné à payer 10 millions d'euros, un record

Malgré les avertissements répétés du Conseil d'État, le gouvernement n'a pas réussi à abaisser les niveaux de pollution de l'air en dessous des normes sanitaires. L'État est donc condamné à payer 10 millions d'euros pour le premier semestre, une astreinte historique. Si, dans six mois, le compte...