Publié le 30 mars 2011

ENVIRONNEMENT

Sommes-nous vraiment plus responsables ?

Achète-t-on vraiment plus bio ? Équitable ? Prenons-nous davantage le train ou le vélo ? Mescoursespourlaplanete.com publie la quatrième édition de son guide sur la consommation responsable.

133361_GF.jpg

A vue de nez, on dirait qu'elle s'installe peu à peu, la mode du bio et de l'équitable, des banques éthiques et de l'écotourisme. Mais rien ne vaut de bons vieux chiffres pour attraper une tendance. Mescoursespourlaplanete.com publie la quatrième édition de son rapport sur la consommation responsable en partenariat avec Terra eco. « A l'inverse des esprits chagrins qui prévoyaient l'effondrement de la consommation responsable sous l'effet des contraintes économiques, de nouvelles habitudes de consommation se sont installées », précise Elizabeth Laville, cofondatrice de Graines de changement, agence d'information « positive » sur le développement durable à l'initiative du site mescoursespourlaplanete.com.

Le point en quelques chiffres :

Le bio : +10% pour l'alimentaire bio par rapport à 2009

3,3 milliards d'euros sont tombés en 2010 dans le tiroir caisse du bio version alimentaire. Ce sont surtout les boissons (jus ou alcool) qui font grimper les chiffres (+26% par rapport à 2009). Les cosmétique bio, eux, ont progressé de 11% entre 2008 et 2009 (derniers chiffres disponibles). Et c'est surtout dans les grandes surfaces que les consommateurs se payent du bio. Pendant que le chiffre d'affaires du secteur y grimpe, celui des boutiques spécialisées régresse : -47% pour les cosmétiques en magasins bio par exemple. Résultat : désormais, les supermarchés pèsent pour 46% du chiffre d'affaires total des produits bio.

L'équitable :+ 15% pour le label Fair Trade/Max Havelaar

Entre 2008 et 2009 (derniers chiffres disponibles), le label de l'équitable a enregistré un chiffre d'affaires de 287 millions d'euros. Aujourd'hui un tiers des foyers consomment de l'équitable, assure le rapport. Un bon score... à une nuance près. Chacun des foyers ainsi répertorié fait en moyenne 4 achats équitables par an et sort de son porte-monnaie 15,9 euros au nom de l'équitable.

Les transports et les voyages : 879 millions de kilomètres parcourus en transports publics

Peu de changement. Entre 2008 et 2009, les kilomètres parcourus comme les chiffres d'affaires sont peu ou prou les mêmes. C'est plutôt du côté du transport individuel que le paysage change un peu. L'autopartage - encore très minoritaire - a enregistré un chiffre d'affaires de 12,5 millions d'euros en 2010 (contre 5 en 2008) et il s'est vendu 25 000 vélos électriques en 2009 (contre 10 000 en 2007). L'effort se poursuit au moment des vacances, 250 000 voyageurs sont partis en 2010 avec des opérateurs certifiés responsables (contre 200 000 en 2009).

Les finances : + 70% pour l'investissement social responsable

Année millésime pour l'investissement social responsable, cette branche de la finance qui pousse les clients à mettre leurs deniers dans des portefeuilles éthiques (dépourvus de titres dans des sociétés de vente d'arme ou pétrolières par exemple). Le marché a atteint un encours de 50,7 milliards d'euros en 2009. Les produits d'épargne solidaire leur ont emboîté le pas. Ils sont passés de 379 millions en 2008 à 507 millions en 2009.

L'énergie : 13% de l'énergie consommée vient de sources renouvelables

Avec 20 Mtep, la production primaire des énergies renouvelables représente 15,3% de la production française (contre 14,1% en 2008). Du côté consommateur, c'est 13% de l'énergie consommée qui vient du renouvelable. Pas mal... mais loin encore de l'objectif de 20% de renouvelables à l'horizon 2020 fixé par le Grenelle. Une énergie plus verte, moins d'énergie aussi. Les ménages s'entourent d'appareils moins gourmands. 44,6% des réfrigérateurs et 41,1% des lave-linges achetés en 2010 étaient de classes A+ et A++. Les lampes fluo-compactes, elles aussi, ont littéralement envahi les maisons. 83 millions ont été vendues en 2010 contre 62 en 2008.

Avec Terra Eco - Karine Le Loët
© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Economie circulaire

L’économie circulaire consiste à produire des biens et des services tout en limitant la consommation et le gaspillage des matières premières, de l’eau et des sources d’énergie. Elle se base sur l’écoconception des produits, leur réparation et leur recyclage.

ARPP recommandation pub capture ecran

De nouvelles recommandations pour que la publicité ne favorise plus la surconsommation

Fini les produits vantés comme "respectueux" ou "protégeant" la planète ? L’ARPP, l’autorité de régulation de la publicité, vient d’actualiser ses dernières recommandations développement durable qui font autorité auprès des annonceurs. Mais si l’ARPP s’est bien saisie de la question de la...

Zero dechet grande distribution

[Bonne nouvelle] Dans cet Hyper U, 95 % des déchets sont valorisés

Dans le quatrième plus grand Hyper U de France, on lutte drastiquement contre les déchets alimentaires. Le magasin valorise désormais 95 % de ses invendus. Dons aux associations, paniers Too Good To Go, méthanisation des biodéchets non comestibles... La clé est de multiplier les solutions.

Les Alchimistes compostage ville

[La vidéo des solutions] Avec les Alchimistes, le compostage en circuit court devient fertile

C'est un terreau fertile. La startup spécialisée dans le compostage micro-industriel en circuit-court les Alchimistes vient de lever 2,4 millions d'euros pour changer d'échelle. L'entreprise qui mise sur l'emploi local et la multiplication de petits sites de valorisation des biodéchets dans...

Interdiction de jeter les invendus vestimentaires loi economie circulaire

Loi économie circulaire : l'interdiction de détruire les invendus va booster le marché de l'anti-gaspillage vestimentaire

C'est désormais acté. Les marques auront interdiction de jeter ou brûler leurs invendus non alimentaires à partir de 2022. Le réveil est douloureux pour le secteur du textile qui s'est inégalement préparé à cette nouvelle mesure. Pour leur simplifier la tâche, des "facilitateurs" comme Comerso ou...