Publié le 26 janvier 2010

ENVIRONNEMENT

L'industrie textile intègre des principes durables

Cherchant à contrer la morosité ambiante dans l'industrie textile, de plus en plus d'acteurs du secteur intègrent les concepts durables dans leurs stratégies commerciales. Mais si une place de choix est faite à l'environnement, le social demeure encore le grand absent.

122942_GF.jpg

« Les secteurs économiques durables deviennent l'un des principaux moteurs de la croissance. Voilà déjà longtemps que durabilité et rentabilité ne s'opposent plus ». La brochure distribuée aux visiteurs lors de la dernière édition du salon Heimtextil à Francfort, le salon international du textile d'ameublement et des espaces tertiaires, donne le ton. Tapis, matelas, oreillers, rideaux...A voir les différents exposants, les concepts de durabilité et d'efficacité énergétique semblent effectivement figurer parmi les mots d'ordre du salon. Olaf Schmidt, directeur des salons textiles à Messe Frankfurt Exhibition, dans un discours tenu à l'ouverture du salon, parle même de « cibler les thèmes verts » pour sortir de la crise actuelle. En Allemagne, le secteur a vu depuis quatre ans le nombre d'entreprises baisser de 15% et celui des salariés de 17%, selon les chiffres publiés par les responsables de Heimtextil.

"Öko-Luxus"

L'agence parisienne Carlin international, qui entend anticiper les nouveaux comportements des consommateurs dans la mode, était invitée cette année pour définir les tendances à venir. Sont ainsi apparus des concepts tels que « Futuristic », « Lesstravagance, ou encore « Hypernature », où l'accent est mis sur les fibres naturelles, parfois innovantes comme le soja ou le bambou, le traitement « simple » de matériaux de qualité tout en respectant authenticité, raffinement et écologie - ce qu'outre-Rhin on dénomme l'« Öko-Luxus ». Or, ce focus sur la thématique durable dans un salon aussi conventionnel que celui-ci montre une généralisation, un « mainstreaming » de concepts jusque-là réservés au secteur textile écologique et équitable - en l'occurrence Innatex et Biofach. Les responsables de Heimtextil expliquent que ces thèmes sont nés dans la foulée du rapport du World Wide Fund en 2005 et de l'Ethical Fashionweek à Paris.
La hausse des ventes de coton biologique témoigne de cette percée. La prise de conscience éthique de plus en plus prononcée chez les consommateurs occidentaux provoque une demande croissante pour des fibres naturelles, et en tout premier lieu pour le coton biologique. « La crise économique et financière a considérablement poussé la demande des consommateurs vers plus de fair play », relève l'universitaire allemand Peter Wippermann, auteur d'une étude pour le compte du groupe textile Otto sur les nouveaux comportements des consommateurs.
De fait, selon le rapport « Organic Cotton Market Report » publié par l'organisation américaine Organic Exchange, une organisation qui promeut l'utilisation du coton biologique, le chiffre d'affaires global des vêtements et linge de maison en coton bio augmenté de 63% en un an pour atteindre 3,2 milliards de dollars en 2008. Faisant fi de prévisions moroses, les acteurs du coton biologique entendent développer leur éventail de produits de 33 % en 2010, soit un chiffre d'affaires qui devrait atteindre 5,3 milliards de dollars cette année.

Quand durabilité rime avec qualité

Si les principes durables se retrouvent déclinés dans les nouvelles tendances, ils cimentent encore et toujours des préoccupations de qualité. A fortiori dans un secteur régulièrement critiqué pour les fortes concentrations de produits chimiques nocifs pour la santé. Le label Öko Tex Standard 100 développé conjointement en 1992 par l'institut autrichien pour l'écologie, la technique et l'innovation (ÖTI) et l'institut de recherche allemand de Hohenstein est le plus connu mondialement. Le bureau de certification situé à Francfort compte 10 000 entreprises dans 88 pays ayant passé le processus de certification. Ce sont en tout plus de 90 000 certificats qui sont apposés sur des millions d'articles vestimentaires, mais aussi sur des textiles d'ameublement.

La liste des produits chimiques analysés et leurs potentiels nocifs se lit comme un catalogue des horreurs. Allergènes, cancérigènes, perturbateurs endocriniens...Il ne faut guère plus pour se convaincre de la nécessité d'un tel label. Toute la chaîne de production passe sous le contrôle des experts du label Öko Tex, qui délivre, une fois les analyses terminées, le label pour un an seulement. Les produits labellisés doivent faire l'objet de nouveaux examens si l'entreprise intéressée veut continuer à apposer la précieuse étiquette. Selon Helene Melnitzky, une des responsables du label, l'intérêt pour le standard Öko Tex ne cesse de grandir dans le monde, notamment chez les grandes chaînes de distribution, pour atteindre un marché estimé à 300 millions de consommateurs. L'institut propose également un label qui allie critères environnementaux et sociaux, le standard Öko Tex 1000. Mais celui-ci n'est pas encore très répandu.

Claire Stam à Francfort (Allemagne)
© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Economie circulaire

L’économie circulaire consiste à produire des biens et des services tout en limitant la consommation et le gaspillage des matières premières, de l’eau et des sources d’énergie. Elle se base sur l’écoconception des produits, leur réparation et leur recyclage.

L’Assemblée vote la fin du plastique à usage unique en 2040... et ça ne plaît pas à tout le monde

Ni l’exécutif, ni les députés ne devaient s’attendre à une telle réaction. L'Assemblée a voté une fin des emballages en plastique à usage unique dès... 2040. Un délai jugé beaucoup trop long par les écologistes et beaucoup de citoyens. La secrétaire d'État Brune Poirson a tenté d'éteindre l'incendie...

Sous pression, Amazon va donner ses invendus au lieu de les détruire

Fini les trois millions d'invendus détruits l'année dernière ? Amazon, le géant du e-commerce, a annoncé automatiser le don des invendus stockés en France dès 2020. Une décision qui survient alors que l'entreprise est mise sous pression par les ONG et les pouvoirs publics. L'interdiction de...

Credit d impots reparation occasion ecoconception

Réduire ses impôts en achetant des produits d’occasion ou écoconçus, c’est l’idée de la Camif et du BonCoin

Et si en achetant un meuble écoconçu, en faisant réparer votre lave-linge chez un professionnel, en dénichant un jean en fibre recyclé… vous payiez moins d’impôts ? C’est l’idée portée par le directeur de la Camif, Emery Jacquillat, et celui de LeBonCoin, Antoine Jouteau. Ils proposent un crédit...

Apple oridnateur CCO pexels

Apple veut devenir le champion de la tech circulaire et de la chimie intelligente

Leader d’un modèle économique aux dommages environnementaux divers et variés, Apple semble avoir pris la mesure du problème et déploie une stratégie offensive pour devenir un leader du recyclage et de l’utilisation de produits chimiques qui ne soient "pas dangereux pour les constructeurs, les...