Publié le 12 décembre 2018

ENVIRONNEMENT

[Calendrier de l'Avent] Le Refabricator fabrique du matériel dans l'espace à partir de déchets

Du matériel médical ou des pièces de rechange imprimer en 3D dans l'espace et cela à partir de déchets des astronautes. Une démarche possible grâce à la machine Refabricator, envoyée en novembre sur la station spatiale internationale. Jusqu’à Noël, Novethic vous propose d’ouvrir une case de son calendrier de l’Avent. Chaque jour, vous découvrirez une bonne nouvelle qui prouve que le combat pour le climat, l’environnement, la biodiversité, l’égalité n’est pas perdu. 

Pour le 20ème anniversaire de la Station spatiale internationale, les astronautes ont reçu un Refabricator.
©CC0

Elle a un nom tout droit sorti d’un épisode de Star Trek et elle est pourtant bien réelle. Le Refabricator est une machine conçue par la NASA qui permet de recycler les déchets plastiques en matériaux d’impression 3D. Et c’est le cadeau qu’ont reçu les astronautes de la station spatiale internationale (ISS) le 19 novembre dernier pour les 20 ans de l’ISS.

Des outils ou du matériel médical fabriqués à partir de déchets

"Que vous soyez sur Mars ou sur l’ISS, vous n’avez pas envie d’attendre qu’on vous livre quelque chose dont vous avez besoin", a expliqué la NASA. Le Refabricator va notamment permettre de créer de nouveaux objets comme du matériel médical ou des pièces de rechange grâce aux déchets en plastique des astronautes.

"Sans capacité de recyclage, il faudrait stocker une grande quantité de matière première pour les missions d’exploration de longue durée", explique la NASA. "La capacité de recyclage et d’impression 3D intégrée au Refabricator permet de réaliser d’importantes économies de coûts en réduisant la masse et le volume requis par la charge d’impression ainsi que les déchets qui doivent être stockés ou éliminés au courant des missions de longue durée".

Refabricator NASA

Un modèle logistique durable

Pour amener des outils sur l’ISS il faut compter environ 11 300 euros par kilogramme s’il est transporté par le vaisseau cargo russe Progress. Et la facture monte à 43 000 euros pour les moyens de livraison européens. 

"Il n’est tout simplement pas possible d’envoyer des pièces de rechange ou des outils pour tout ce qui se trouve sur le vaisseau spatial. Le réapprovisionnement depuis la Terre est coûteux. Le Refabricator sera essentiel pour démontrer un modèle logistique durable permettant de fabriquer, recycler et réutiliser des pièces et des déchets", a expliqué Niki Werkheiser, responsable de la fabrication dans l'espace au Marshall Space Flight Center de la Nasa.

 Marina Fabre @fabre_marina 


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Economie circulaire

L’économie circulaire consiste à produire des biens et des services tout en limitant la consommation et le gaspillage des matières premières, de l’eau et des sources d’énergie. Elle se base sur l’écoconception des produits, leur réparation et leur recyclage.

La loi sur l'économie circulaire divise sur sa mise en oeuvre

Réparation encouragée, consigne pour améliorer le tri, destruction des invendus interdite: le projet de loi "pour une économie circulaire" a été présenté au conseil des ministres ce matin. L'objectif - tenter de réduire le gaspillage et l'impact croissant de nos déchets sur l'environnement- fait...

Economie circulaire : les industriels de la boisson s’engagent pour la consigne des bouteilles et canettes

Alors que le projet de loi contre le gaspillage et pour l'économie circulaire doit être présenté ce mercredi 10 juillet au conseil des ministres, les représentants des fabricants et distributeurs de boissons se déclarent favorables à la mise en place de la consigne des bouteilles plastique et...

Brune Poirson veut développer la consigne sur les emballages plastiques

La directive européenne sur le plastique fixe des objectifs élevés de collecte et de recyclage. Pour les atteindre, Brune Poirson, la secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire, veut imposer un système de consigne sur les emballages. Elle a lancé un comité de...

Vêtement, cosmétique, électronique : l'interdiction de détruire les invendus va être beaucoup plus compliquée que prévu

Les critiques fusent concernant le projet de loi anti-gaspillage. Les experts en droit de l'environnement affirment que la mesure n'interdira ni l'incinération, ni la destruction des invendus. Les associations s'inquiètent du peu de détails fournis. Quant aux enseignes, elles veulent qu'une...