Publié le 14 avril 2019

ENVIRONNEMENT

[Bonne nouvelle] Airbus va recycler ses anciens avions en meubles

Un plancher carbone transformé en étagère, un hublot en coiffeuse connectée, un nez d'avion A340 en luminaire... le projet A piece of sky, lancé par Airbus, transforme des avions en fin de vie en meubles design. Une façon de répondre à une problématique d'économie circulaire et de revaloriser le patrimoine industriel de l'avionneur. 

Les meubles issus des carcasses d'Airbus devraient être disponibles à la vente en ligne mi-avril.
©CC0

Et si vous aviez un morceau d’avion dans votre salon ? C’est ce que propose désormais Airbus ! Deux salariés de l’avionneur au sein de Bizlab, l’incubateur de startups d’Airbus, ont créé A piece of sky, un projet qui consiste à transformer des avions en fin de vie en meubles design.

"L’encadrement d’un hublot peut devenir une table basse, une aile ou une bibliothèque. Avec un avion, on fabrique quelques centaines de pièces de mobilier. Il suffit juste de voir au-delà du bout de son ciel", expliquent les initiateurs dans un communiqué.

Revaloriser le patrimoine industriels d'Airbus

Plusieurs designers participent actuellement au projet. L’entreprise Maximum, spécialisée dans la création de mobilier urbain à partir de déchets industriels, a réutilisé un plancher carbone pour créer une étagère, la créatrice Flavie Thievenaz a transformé un hublot en coiffeuse connectée pour "donner quelques nouvelles du ciel et ne jamais oublier d’où elle vient", Fabien Puginier a, lui, utilisé une partie du Radôme, le nez de l’avion, d’un A340 pour en faire un luminaire.

"Cette démarche avant tout artistique est aussi une manière intelligente de revaloriser le patrimoine industriel d’Airbus et de s’inscrire dans une démarche d’économie circulaire indispensable aujourd’hui", admet Airbus, "cette initiative permettra de réutiliser entre 5 et 10 avions en 2019, soit 2 000 pièces, pour une livraison prévue en janvier 2020".

Certaines pièces pourraient coûter jusqu’à 7 000 euros et les tables basses entre 700 et 800 euros. Selon le journal La Dépêche, dans les vingt prochaines années, 12 000 avions seront en fin de vie dont la moitié d’Airbus. Il faudra encore attendre des décennies avant une rupture de stock de la matière première...

Marina Fabre, @fabre_marina


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Economie circulaire

L’économie circulaire consiste à produire des biens et des services tout en limitant la consommation et le gaspillage des matières premières, de l’eau et des sources d’énergie. Elle se base sur l’écoconception des produits, leur réparation et leur recyclage.

Amazon invendus istock

Amazon veut donner ses invendus au lieu de les détruire… mais il va falloir attendre encore un peu en France

En janvier, Amazon était accusé de jeter des millions d'invendus neufs chaque année. Pour y remédier, le géant du e-commerce vient de lancer un programme visant à donner tous les invendus à des associations caritatives. Problème : cette démarche va être appliquée aux États-Unis et au Royaume-Uni...

Ulysse Plastic Odyssey Credit photo PlasticOdyssey

[Ces startups qui changent le monde] Plastic Odyssey valorise le plastique à petit prix

Ils vont faire le tour du monde pour apporter de nouvelles solutions technologiques, mais low cost, pour résoudre le problème de la pollution plastique. L’équipe de Plastic Odyssey veut aider à installer des micro-usines de recyclage sur les côtes d’Afrique, d’Asie et d’Amérique du Sud, sur les...

Économie circulaire : six banques publiques européennes promettent 10 milliards d'euros contre le gaspillage

Six banques publiques européennes, dont la Caisse des dépôts française, s'associent pour financer l'économie circulaire, qui vise à lutter contre le gaspillage, à hauteur de 10 milliards d'euros d'ici à 2023, ont-elles annoncé le 18 juillet.

La loi sur l'économie circulaire divise sur sa mise en oeuvre

Réparation encouragée, consigne pour améliorer le tri, destruction des invendus interdite: le projet de loi "pour une économie circulaire" a été présenté au conseil des ministres ce matin. L'objectif - tenter de réduire le gaspillage et l'impact croissant de nos déchets sur l'environnement- fait...