Publié le 18 février 2018

ENVIRONNEMENT

[LE CHIFFRE] : Los Angeles, San Diego, Lima, Caracas... 20 grandes villes qui vont manquer d’eau ces prochaines années

Cette semaine, les autorités sud-africaines ont placé le pays en état de catastrophe naturelle en raison de la sécheresse historique qui frappe depuis trois ans la ville du Cap. Cette situation pourrait bientôt se généraliser à une centaine de métropoles à travers le monde d’ici 2050. En cause : le réchauffement de la planète et la multiplication des épisodes extrêmes.

Penurie eau
Les restrictions pourront aller jusqu’à 150 litres d’eau par habitant et par jour.

D'ici 2030, le monde devra faire face à un déficit en eau de 40 % alors que la demande ne va faire qu’augmenter en raison de l'urbanisation galopante. À l'image du Cap en Afrique du Sud, des dizaines de métropoles à travers le monde pourraient se retrouver à sec. Une étude publiée dans la revue Nature au début de l’année (1) estime ainsi qu’une bonne centaine de grandes villes sont sous la menace de pénurie d’eau d’ici 2050.  

Le Jour Zéro – qui marque le moment où l'eau des robinets sera tarie - va bientôt frapper l’Afrique du Sud. Il touchera à l’avenir des villes comme Los Angeles, Phoenix, San Diego ou Long Beach aux États-Unis, Porto Alegre, San Salvador, Lima en Amérique du Sud ou encore des villes indiennes comme Jodhpur ou Jaipur. Les déficits d'eau vont dépasser en moyenne 100 millions de mètres cubes par an (la moitié de la consommation de Paris). Et pour y faire face, les restrictions pourront aller jusqu’à 150 litres d’eau par habitant et par jour. À titre de comparaison, un Français consomme 165 litres d’eau chaque jour.  

Des nappes phréatiques vides  

Le principal facteur pour expliquer ces pénuries d’eau est le réchauffement climatique et les épisodes météorologiques extrêmes. Sécheresses mais aussi fortes précipitations empêchent les nappes phréatiques de se remplir car l'eau regagne les océans aussi vite qu'elle est tombée, sans recharger les cours d'eau.

La plupart des régions du monde ont ainsi déjà dépassé ce que le climatologue Peter Gleick appelle le "pic de l'eau". "Les gens vivent dans des lieux où ils utilisent toute l'eau renouvelable, ou encore pire, vivent en sursis en pompant excessivement des eaux souterraines non renouvelables", explique-t-il à l'AFP. D'après les données de la FAO, 45 pays situés principalement en Afrique et au Moyen-Orient sont déjà en situation de pénurie (moins de 1 000 mètres cubes par habitant par an) dont 29 comme l'Algérie, Israël ou le Qatar en situation de pénurie extrême (moins de 500 mètres cubes). 

Selon les experts du Giec (Groupe intergouvernemental d'experts sur le climat), à chaque degré supplémentaire, environ 7 % de la population mondiale perdrait au moins 20 % de ses ressources en eau renouvelable.  

Concepcion Alvarez @conce1

(1) Voir l'article paru dans la revue Nature.

 

 


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

Sécheresse : Rome va être privée d’eau 8 heures par jour

La plus grande sécheresse en Italie depuis 200 ans commence à devenir difficilement soutenable pour les ressources hydriques du pays. Les services de gestion de l’eau de Rome ont même dû annoncer des coupures d’eau quotidiennes pour préserver le lac de Bracciano, dont le niveau est...

[Ces startups qui changent le monde] Ooho, une bulle d'eau végétale pour remplacer les bouteilles en plastique

Elles sont jeunes et elles veulent changer le monde. Chaque jour, de nouvelles start-ups voient le jour en espérant améliorer notre façon de produire ou de consommer, en améliorant la traçabilité des matières premières utilisées, en misant sur l’éco-conception ou l’innovation sociale....

En France, la moitié des cours d'eau est polluée aux pesticides et aux nitrates, selon l'UFC-Que Choisir

C'est un "S.Eau.S" que lance l'UFC-Que Choisir dans son nouveau rapport. L'association dénonce l'augmentation du nombre de cours d'eau et de nappes phréatiques contaminées par les pesticides et les nitrates. En cause, l'agriculture intensive qui a augmenté l'usage de ces produits de 18 %...

Le risque eau coûte 14 milliards de dollars aux entreprises en 2016

En 2016, les pertes de production liées à l’eau ont atteint 14 milliards de dollars pour les 1 432 entreprises qui publient leurs données auprès du CDP, organisation qui regroupe investisseurs et entreprises. En pleine tempête Harvey et alors que l'Asie du Sud fait face à des pluies...

ENVIRONNEMENT

Eau

Sécheresse, pollution, inondations, les ressources en eau se dégradent. Or l’eau est indispensable à de nombreuses activités industrielles, plus particulièrement dans le secteur de l’énergie. Les projets de grands barrages sont souvent contestés.

Rivieres pixabay

Du glyphosate et autres pesticides retrouvés dans des lacs et rivières

Des traces de substances suspectées d'être des perturbateurs endocriniens ont été trouvées dans des lacs et rivières françaises, a fait savoir mardi l'association Générations futures après avoir épluché des milliers de données publiques.

Explosion de phytoplancton au large de l Islande Nasa

[Science] Le réchauffement va rendre la Terre plus verte et plus bleue… mais ce n’est pas une bonne nouvelle

Le réchauffement climatique va modifier les populations de phytoplancton dans les océans de la planète. En conséquence, les bleus et les verts visibles des eaux, influencés par la densité de ces micro-organismes, vont se faire plus intenses d’ici 2100.

ONU Environnement Hannah McNeish

Les pressions sur les ressources en eau pourraient coûter jusqu’à 45 % du PIB mondial

C’est l’un des 17 objectifs de développement durable des Nations-Unis pour 2030 mais il semble plus que jamais hors d’atteinte au vu des derniers chiffres publiés par l'ONU. Plus de deux milliards d’êtres humains n’ont toujours pas accès à l’eau potable et quatre milliards et demi à des services...

Goutte eaupixabay

Malgré les risques de stress hydrique, les grandes entreprises consomment de plus en plus d’eau

Ce 22 mars, c’est la journée mondiale de l’eau. Une ressource de base, de plus en plus malmenée en raison de la pression démographique et des besoins industriels ou agricoles. Malgré une prise de conscience des risques liés à sa raréfaction et à la dégradation de sa qualité, les grandes entreprises...