Publié le 10 mars 2020

ENVIRONNEMENT

Toxicité, bruit, vibrations, charges lourdes : la réalité des travailleurs du déchet

C’est un secteur d’avenir, mais où les accidents du travail sont parmi les plus fréquents et les plus graves. Dans une étude inédite, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) alerte sur les risques multiples auxquels les travailleurs du déchet sont exposés et qui restent parfois mal identifiés.

Eboueurs de paris cc0
L’Anses insiste pour qu’une réflexion soit engagée sur les risques psychiques.
@CC0

En France, le secteur de la collecte, du traitement et de l’élimination des déchets figure parmi les secteurs professionnels rapportant les accidents du travail les plus fréquents et les plus graves, alerte l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) dans une étude (1). En 2016, le nombre moyen d’accidents du travail pour les activités du secteur atteignait 59 pour 1000 salariés alors qu’il est presque moitié moindre pour les salariés tous secteurs confondus (33,8 pour 1000).

Substances chimiques toxiques, moisissures, bactéries, bruit, vibrations, sources d’incendies ou explosions, interventions à proximité d'équipements mécaniques ou électriques, présence d’objets coupants et piquants, port de charges lourdes, gestes répétitifs, travail de nuit ou posté, violence, incivilités, ou manque de reconnaissance liée à une mauvaise image de leur métier : des risques multiples pèsent sur les travailleurs du secteur des déchets, note l’Anses.

Les filières BTP, bois et emballages ménagers parmi les plus à risque

Ces risques sont parfois mal identifiés. C’est le cas par exemple dans la filière "déchets du BTP", qui "représente, avec ses 247 millions de tonnes de déchets produits, le gisement le plus important de l'ensemble du secteur". La filière "bois" présente aussi des risques chimiques présumés élevés. Enfin, la filière "emballages ménagers", qui implique à elle seule 28 000 travailleurs et dont les activités vont (...) augmenter sous l'impulsion réglementaire de l'extension des consignes de tri, va faire l’objet d’une évaluation des risques.

L’Anses insiste pour qu’une réflexion soit également engagée sur les risques psychiques qui peuvent être conséquents, en raison du manque de considération pour les travailleurs des déchets et l'exposition des incivilités. L’Hexagone compte quelque 1300 entreprises de recyclage et le nombre d’emplois non délocalisables sur le territoire a, quant à lui, été estimé entre 26 000 et 126 000 ces dernières années.

Concepcion Alvarez, @conce1

(1) Voir l'étude de l'Anses.


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Déchets

Electroniques, toxiques, plastiques, les déchets s’accumulent de façon vertigineuse sans qu’ils soient traités de façon adaptée. Tri, collecte, recyclage et réduction sont les différentes formes de lutte contre cette pollution envahissante.

Masques gants dechets operation mer propre

Face au désastre écologique en cours, le gouvernement double l'amende pour les masques jetés par terre

Jeter un masque, un gant, un mégot dans la rue va coûter plus cher. Face à la hausse des incivilités, le gouvernement va doubler l'amende pour ce type de délits passant de 68 à 135 euros. Partout en France, les éboueurs retrouvent des masques chirurgicaux qui jonchent les trottoirs. Une association...

Dechets parcs Guillaume Semene

Parcs, canaux, quais... Quand le déconfinement rime avec déchets

La réouverture des parcs et jardins dans la capitale a été une bouffée d'air pour tous les Parisiens en mal de nature. Mais cette bonne nouvelle a été de courte durée. Des internautes ont photographié des espaces verts jonchés de paquets de chips, bouteilles, sacs... Une situation similaire a été...

Retour du plastique coronavirus afp

Avec le Covid-19, le retour en force du plastique et du tout jetable

Le plastique est de nouveau fantastique. Depuis la crise sanitaire, face au risque de contamination, la demande en bouteilles d'eau, produits alimentaires emballés, gants, surblouses ou visières connaît un véritable boom. Une situation qui inquiète les associations qui se battent depuis des années...

Confinement collage

Couture, bricolage, sport... Novethic tente de se confiner de manière responsable

Comme il se doit, la rédaction de Novethic s’est confinée afin de télétravailler en toute sécurité et sans prendre de risques pour les autres. L’occasion aussi pour nos journalistes de changer un peu leurs habitudes. L’une fait ses crèmes cosmétiques avec les produits de sa cuisine, l’autre mange...