Publié le 01 septembre 2020

ENVIRONNEMENT

L'étau se resserre autour de Lafarge accusé de déverser du ciment dans la Seine à Paris

Deux jours seulement après les révélations d'Europe 1 sur les agissements du cimentier Lafarge, accusé de déverser volontairement des eaux polluées contenant des particules de ciment et des tiges de fibre plastique dans la Seine à Paris, la ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, annonce lancer une vaste opération de contrôle. La mairie de Paris va elle porter plainte et dénonce un "scandale écologique".

Lafarge Istock Guillaume Louyot
Lafarge ne traiterait pas ses déchets comme la loi l'y oblige.
Guillaume Louyot

[Mise à jour le 3 septembre] Les accusations s'alourdissent pour Lafarge. Le 1er septembre, nos confrères d'Europe 1 affirmaient dans une enquête que le cimentier Lafarge déversait dans la Seine, près du quartier de Bercy à Paris, des eaux usées non traitées qui contiennent des particules de ciment et des tiges de fibre plastique. Dans une vidéo publiée par le média, on peut voir un ruisseau d’eau couler sur les quais. 

C’est l’Association agréée de pêche et de protection du milieu aquatique (AAPPMA) qui a découvert cette pollution. Interrogée par Europe 1, l’association dénonce des rejets qui étouffent les poissons et polluent les algues. "Ce sont des matières qui sont totalement recyclables mais aujourd’hui, ils jettent ces déchets à l’eau", explique John Bochaud, membre de l’équipe. Alors que l’office français de la biodiversité a porté plainte, Lafarge, contacté par Europe 1 dit avoir été "victime d’une détérioration manifestement délibérée d’une plaque d’étanchéité qui a entraîné un écoulement temporaire d’eau recyclée dans la Seine"Le cimentier a lui aussi affirmé vouloir porter plainte.

Mais le lendemain, le média fait de nouvelles révélations. Selon Europe 1, Lafarge déverserait également depuis des années des eaux usées polluées sur autre site de la capitale, près du pont Mirabeau. Face à ces accusations, la ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, a annoncé sur Twitter lancer "une opération de contrôle de l'ensemble des installations qui bordent la Seine en Île-de-France". 

 

Plainte de la mairie de Paris 

La maire de Paris, Anne Hidalgo, a dénoncé un "scandale écologique". Sur Twitter, son adjoint en charge de l’urbanisme, Emmanuel Grégoire, annoncé qu’une plainte serait déposée pour cette "pollution lente qui empoisonne notre fleuve".  Mais ce n’est pas la première fois que la mairie de Paris est alertée sur ce sujet. La conseillère du 20ème arrondissement, Danielle Simonet (LFI) affirme avoir déjà prévenu la mairie de ce sujet. D’autant que, selon l’AAPPMA, des pêcheurs auraient effectué des signalements il y a déjà plusieurs années. 

En avril 2019, c’était Vinci qui avait été épinglé pour avoir déversé des eaux de nettoyage dans une fosse à proximité de la seine. Le groupe avait écopé d’une amende de 50 000 euros.

L’ensemble du secteur BTP est montré du doigt depuis plusieurs années par les militants écologistes pour leur impact environnemental. En février dernier, les activistes d’Extinction Rebellion avaient bloqué les sites des cimentiers Lafarge et Cemex. "Leurs impacts sont catastrophiques pour les écosystèmes et questionnent sérieusement le futur et de nos villes et de nos campagnes. Les industriels en charge de ces chantiers refusent d’écouter les alertes des scientifiques et sacrifient ainsi notre avenir à des intérêts financiers à courts termes", dénonçaient les militants. 

Marina Fabre, @fabre_marina


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Déchets

Electroniques, toxiques, plastiques, les déchets s’accumulent de façon vertigineuse sans qu’ils soient traités de façon adaptée. Tri, collecte, recyclage et réduction sont les différentes formes de lutte contre cette pollution envahissante.

Micro plastique oceans dottedhippo istock

[Science] Les microplastiques dans les océans sont des nids à virus

La pollution des océans peut-elle déclencher des pandémies ? Alors que le Covid-19 sévit toujours un an après son apparition, les microparticules de plastiques, présentes en masse dans les océans, ont créé une "plastisphère", une couche de microplastiques et de micro-organismes, qui pourrait elle...

Auchan barquette

[Bonne nouvelle] Auchan dit stop aux barquettes en plastique dans ses rayons boucherie et poissonnerie

Fini les barquettes en plastique non recyclable dans les rayons boucherie, charcuterie et poissonnerie à Auchan. Alors que l'enseigne de grande distribution en utilise 55 millions par an, elle va, dès ce mois de mars, basculer vers des barquettes en fibres végétales compostables. Cette innovation...

Mcdonalds CC0

[Bonne nouvelle] McDonald’s supprime les jouets en plastique dans ses Happy Meal

Après avoir arrêté les pailles et couvercles en plastique sur ses boissons fraîches, McDonald's vient d'annoncer la fin des jouets en plastique dans ses célèbres Happy Meal. Ils seront désormais en papier ou en carton. Une initiative qui devance la loi économie circulaire datant la fin des jouets en...

Livreur paris coironavirus Edouard Richard HansLucas HansLucas via AFP 01

Deliveroo, Uber Eats, Frichti promettent 100 % d'emballages recyclables d'ici un an

Alors que la livraison de repas explose en France et, avec elle, les millions de déchets liés aux emballages à usage unique, une vingtaine d'acteurs du secteur viennent de signer une charte pour les réduire. Uber Eats, FoodChéri, Deliveroo, Frichti et d'autres s'engagent à réduire de 70 % leurs...