Publié le 21 décembre 2015

ENVIRONNEMENT

Chine : un parc industriel près de Shenzhen enseveli sous une coulée de boue de déchets

Dimanche 20 décembre, une immense coulée de boue provoquée par un glissement de terrain a dévasté une partie d’un parc industriel près de la ville de Shenzhen, dans le sud de la Chine. C’est une montagne de déchets provenant d’excavations de sites de construction de la région qui s’est effondrée. Pour le moment, les autorités parlent d’une centaine de victimes mais le bilan devrait s’alourdir.

Shenzen coulée boue chine zone idustrielle 20 décembre 2015 LIANG XU XINHUA AFP
Des secouristes cherchent des survivants après la coulée de boue qui a ravagé un parc industriel près de Shenzhen, dans la province chinoise du Guangdond.
Liang Xu Xinhua / AFP

C’est un torrent de boue, immense, qui a dévalé une partie d’un parc industriel, près de Shenzhen, au sud de la Chine, dimanche 20 décembre vers midi. Une catastrophe qui a causé l’effondrement de plus d’une trentaine d’immeubles sur près de 100 000 mètres carrés. Près de 100 personnes sont portées disparues. Et plus de 900 autres ont dû être évacuées. Le glissement de terrain a aussi sectionné une conduite de gaz naturel, provoquant une explosion qui a projeté des débris sur plus de dix hectares alentours.

Une "catastrophe qui n’a rien de naturel", souligne le correspondant du Monde à Pékin. "La boue provient d’une ancienne carrière qui accueillait depuis des années les déchets des excavations des sites de construction de la région, jusqu’à former une colline artificielle de près de 100 mètres de hauteur. Elle a fini par basculer, peut-être sous l’impact de fortes pluies."

Selon la presse officielle chinoise la colline de terre avait été constituée illégalement. Et des signaux d’alerte avaient déjà été lancés selon le Monde, qui cite une étude d’impact environnemental de janvier prévenant que la décharge de Hengtaiyu était "un site à risque en raison d’une érosion des sols de la carrière susceptible de conduire à des effondrements". La corruption de fonctionnaires du gouvernement du district est aussi mise sur la table par les journaux chinois.  

 

La sécurité industrielle de nouveau mise en cause

 

Le parc de Hengtaiyu, où s’est déroulé l’accident, est situé à une trentaine de kilomètres au nord-ouest de Shenzhen. Il "appartient au patchwork de zones industrielles qui constitue la périphérie de la mégalopole : usines et ateliers de sous-traitance y côtoient des champs et des villages convertis en dortoirs pour migrants. Y règne une anarchie urbaine souvent très éloignée de l’image de hub high-tech que projette la célèbre « zone économique spéciale » de Shenzhen", souligne encore le correspondant du Monde.

Le drame vient aussi s’ajouter à une série d’accidents industriels de grande ampleur en Chine. En août dernier, une immense explosion dans le port de Tianjin avait provoqué une centaine de morts et plus de 700 blessés. A l’époque, cet accident spectaculaire avait fait la Une des journaux du monde entier. Et semblé constituer un tournant dans la prise de conscience des problèmes industriels du pays. Plusieurs dirigeants économiques et politiques impliqués dans la catastrophe avaient notamment été arrêtés. Des arrestations destinées à envoyer un message de "fin d’impunité".

Mais la Chine doit réformer son système en profondeur : en 2014, 66 000 personnes sont mortes dans des accidents industriels.

Béatrice Héraud
© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Déchets

Electroniques, toxiques, plastiques, les déchets s’accumulent de façon vertigineuse sans qu’ils soient traités de façon adaptée. Tri, collecte, recyclage et réduction sont les différentes formes de lutte contre cette pollution envahissante.

Micro plastique oceans dottedhippo istock

[Science] Les microplastiques dans les océans sont des nids à virus

La pollution des océans peut-elle déclencher des pandémies ? Alors que le Covid-19 sévit toujours un an après son apparition, les microparticules de plastiques, présentes en masse dans les océans, ont créé une "plastisphère", une couche de microplastiques et de micro-organismes, qui pourrait elle...

Auchan barquette

[Bonne nouvelle] Auchan dit stop aux barquettes en plastique dans ses rayons boucherie et poissonnerie

Fini les barquettes en plastique non recyclable dans les rayons boucherie, charcuterie et poissonnerie à Auchan. Alors que l'enseigne de grande distribution en utilise 55 millions par an, elle va, dès ce mois de mars, basculer vers des barquettes en fibres végétales compostables. Cette innovation...

Mcdonalds CC0

[Bonne nouvelle] McDonald’s supprime les jouets en plastique dans ses Happy Meal

Après avoir arrêté les pailles et couvercles en plastique sur ses boissons fraîches, McDonald's vient d'annoncer la fin des jouets en plastique dans ses célèbres Happy Meal. Ils seront désormais en papier ou en carton. Une initiative qui devance la loi économie circulaire datant la fin des jouets en...

Livreur paris coironavirus Edouard Richard HansLucas HansLucas via AFP 01

Deliveroo, Uber Eats, Frichti promettent 100 % d'emballages recyclables d'ici un an

Alors que la livraison de repas explose en France et, avec elle, les millions de déchets liés aux emballages à usage unique, une vingtaine d'acteurs du secteur viennent de signer une charte pour les réduire. Uber Eats, FoodChéri, Deliveroo, Frichti et d'autres s'engagent à réduire de 70 % leurs...