Publié le 24 février 2018

ENVIRONNEMENT

[VIDEO] Avec la fonte de la glace, les navires traversent l'Arctique sans l'aide de brise-glace

C'est une première. Un navire transportant du gaz naturel liquéfié a pu emprunter la route maritime du Nord, en Arctique, sans l'aide d'un brise-glace. Certes, ce bateau est conçu pour briser 1,8 mètre de mer gelée sans assistance, mais habituellement en hiver, cela ne suffit pas. En cause, notamment, la fonte de la glace. Ce chemin, qui raccourcit les temps de trajet, pourrait bientôt devenir une "route de la Soie polaire" suivant la volonté de la Chine. 

Pour la première fois un navire a traversé la route maritime du Nord, en plein hiver, sans l'aide d'un brise-glace.
Tekkay

C’est un des effets collatéraux du réchauffement climatique : la glace, en Arctique, perd en épaisseur. À tel point que certains navires peuvent maintenant la traverser sans l'aide de brise-glace, en plein hiver. C’est le cas du bateau Eduard Toll, transportant du gaz naturel liquéfié (GNL). Le méthanier, parti de Corée du Sud, a pris en décembre la direction de Sabetta, en Russie, pour arriver à Montoir en France et y livrer le GNL. Un trajet nordique qui est plus rapide que de passer par le Canal de Suez.

La glace est moins épaisse

Habituellement, les navires prenant la route maritime du Nord en cette saison ont besoin de l'assistance de brise-glace. Or, ce méthanier fait partie d'une flotte de 15 bateaux conçus pour briser 1,8 mètre de glace. C'est la première fois qu’un tel navire arrive à faire ce chemin seul. Un autre navire-citerne avait déjà réussi cet exploit en 2017, rapporte Climate Home News, mais c’était pendant l’été.

"Je tiens à souligner que, bien que le réchauffement climatique joue un rôle, la technologique est aussi importante, voire plus importante à ce stade", a déclaré Walt Meier, chercheur scientifique à la NSIDC. "Ce qui est différent sur le plan climatique, c'est qu'il y a beaucoup moins de glace pluriannuelle plus épaisse dans l'ensemble de l'Arctique et le long de la route maritime du Nord".

Le transport maritime va s'accélérer dans la zone

Le chercheur est persuadé que l'accès à cette zone sera, "dans un proche avenir défini autant par la technologie que par le changement climatique". La Chine, la Russie, les États-Unis... Tous ont l'ambition de transformer la route du Nord en "route de la Soie polaire", selon l'expression de Pékin. Un enjeu stratégique, la zone étant riche en hydrocarbure.

Or, la multiplication des navires dans une zone aujourd'hui quasi inaccessible en hiver va renforcer la pollution, et donc le réchauffement climatique. Un cercle vicieux. La banquise s'est réduite, en volume, de 17 % depuis 1979, date des premières mesures. Si rien ne change, en 2040, la banquise aura totalement disparu.

Marina Fabre @fabre_marina


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Brendan Smialowski / AFP Biden sommet pour le climat 2021

Les États-Unis s’engagent à réduire de 50 % leurs émissions d’ici 2030, revenant ainsi dans le combat climatique

Joe Biden l'avait annoncé. Le 22 avril, Jour de la Terre, les États-Unis dévoileraient leurs nouvelles ambitions climatiques lors du Sommet sur le climat. Promesse tenue. Le pays s'est engagé à diminuer de 50 % ses émissions de gaz à effet de serre d'ici 2030. Alors que la population étatsunienne...

Joe Biden JIM WATSON AFP POOL

Earth Day: avec son sommet climat, Joe Biden veut se poser en leader de la bataille pour la planète

À partir d'aujourd'hui et pour deux jours, Joe Biden organise le grand sommet climatique promis pendant la campagne présidentielle. Les efforts déployés par la diplomatie américaine devraient permettre de découvrir de nouveaux engagements en matière d’environnement et de protection des écosystèmes,...

Les collectifs federations salaries ecologie

27 collectifs de salariés écolos s'unissent pour transformer les grands groupes français

Axa, Michelin, Edf, Vinci... Au sein de grandes entreprises, des salariés engagés dans la transition écologique ont créé des collectifs pour transformer leur groupe de l'intérieur. 27 d'entre eux ont décidé, ce 22 avril, de s'unir pour lancer "Les Collectifs". Leur but est de créer un vaste réseau...

IStock 181877933 1

L'Union européenne s'accorde pour réduire au moins 55 % ses émissions de CO2 d'ici 2030

Après une nuit de négociations, le Parlement et les États membres de l'Union européenne se sont entendus pour rehausser l'ambition de réduction des émissions de gaz à effet de serre de 40 à 55 % d'ici 2030. L'objectif pourrait atteindre "jusqu'à 57 %", grâce à une augmentation des capacités...