Publié le 04 août 2018

ENVIRONNEMENT

[VIDEO] Au Groenland, un village menacé par un iceberg de 100 mètres de haut

Le petit village contre l'iceberg géant. Au Groenland, les 169 habitants de l'île d’Innarsuit ont dû évacuer leurs maisons. En cause : un iceberg de 100 mètres de haut menace de s'effondrer et de créer un tsunami. Si les résidents sont habitués à voir des icebergs, jamais un aussi gros ne s'est approché des côtes. Et le phénomène, en partie dû au réchauffement climatique, devrait se reproduire. 

Les habitants de la cette petite île du Groenland ont dû être évacués.
MAGNUS KRISTENSEN / Ritzau Scanpix / AFP

Un village qui vit à l’ombre d’un iceberg géant. C’est ce qu’ont subi les habitants de l’île d’Innarsuit près des côtes ouest du Groenland, il y a quelques jours. Car si les résidents de cette région sont habitués à côtoyer au plus près les icebergs, il est rare qu’ils atteignent 100 mètres de haut.

Risque de tsunami

Pour plus de sécurité, les 169 habitants de l’île ont ainsi dû être évacués. S’il pleut ou s’il rompt, l’iceberg, qui pèse 11 millions de tonnes, pourrait en effet provoquer un tsunami. D’autant que sa structure est fragile, rapporte le journal local Sermitsiaq. Il est composé de trous et de fissures. 

"Nous craignons un vêlage (une fracture, ndr) de l’iceberg, provoquant une inondation de la zone", s’est inquiété, auprès de l’AFP, Lina Davidsen, chef de sécurité pour la police du Groenland. Des inquiétudes d'autant plus justifiées que la centrale électrique et les réservoirs de carburant se situent près des côtes. 

Heureusement, quelques jours plus tard, Jokob  Rousøe, le chef des opérations au sein de la Défense danoise a indiqué à ABC News que l’iceberg s’était déplacé. "Un vent puissant venant du sud et un courant dirigé vers le nord ont repoussé l’iceberg des côtes", a-t-il souligné. Reste que ce géant peut revenir à tout moment, en fonction de la météo.

Le réchauffement climatique en cause 

Ce phénomène est de plus en plus courant, notamment lié au réchauffement climatique. Le 14 juillet dernier, cette fois près des côtes ouest, un iceberg de 6 kilomètres s’est détaché d’un glacier. Son poids est cette fois-ci de 10 à 14 milliards de tonnes !

Si le vêlage est un phénomène courant pour les glaciers, c’est sa fréquence, de plus en plus soutenue, qui pose problème. "Un glacier se forme par accumulation de neige sur le continent, neige qui se tasse et devient de la glace", expliquait à La Croix Gaël Durant, chargé de recherche à l’Institut des géosciences de l’environnement.

"Celle-ci s’écoule sous son propre poids jusque dans la mer. Mais normalement la quantité de neige qui tombe sur la calotte compense à l’échelle annuelle la perte de masse par vêlage. Ce n’est plus le cas aujourd’hui du fait très probablement du changement climatique".

Marina Fabre @fabre_marina


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Macron G7 biarritz Elysee

Paix, économie et écologie : Le monde est à un point de bascule, assure Emmanuel Macron en amont du G7

Initialement axé sur la lutte contre les inégalités, le G7, organisé le 24 et 25 août à Biarritz en France, s’ouvre à tous les enjeux mondiaux, dont celui de l’environnement qui avait été jusque-là mis de côté. Mais les incendies en Amazonie ont remis ce sujet sur le devant de la scène. Dans une...

Nasa amazonie Bresile incendie Nasa

La "crise internationale" des feux en Amazonie s’invite au G7

Si le G7 qui se déroule les 24 et 25 août en France a pour thème principal la lutte contre les inégalités, la question climatique et environnementale va y prendre sa place en force en raison des incendies qui ravagent depuis près de trois semaines la forêt amazonienne. C’est du moins le souhait...

Glacier islande Okjokull plaque JeremieRichard AFP

[Vidéo] L’Islande commémore la disparition de son premier glacier à cause du réchauffement climatique

C'était un des 400 glaciers d'Islande. Okjökull a perdu presque toute sa glace en une trentaine d'années en raison du réchauffement climatique. Les scientifiques lui ont rendu hommage via une plaque commémorative adressée aux générations futures. Leur but est d'éveiller les consciences et d'alerter...

Extinction rebellion climat

Extinction Rebellion : quand des millionnaires financent la désobéissance civile pour le climat

Les militants d'Extinction Rebellion ont reçu un soutien de poids. Plusieurs investisseurs et philanthropes américains viennent de créer un fonds pour soutenir la désobéissance civile sur le climat. Un don de près de 550 000 euros a été effectué. Si aux États-Unis et au Royaume-Uni le mouvement se...